LES VOLVO D’AVANT-GUERRE

Classé dans : Historiques - Volvo (Suède) | 0

Autant les Volvo d’après-guerre sont connues du grand public, autant celles d’avant-guerre sont méconnues. Nous allons essayer de combler cette petite lacune …


 

Volvo fut créée grâce à la rencontre d’Assar Gabrielson, cadre commercial chez SKF, et de l’ingénieur Gustaf Larson.

Au début des années 1920, l’industrie automobile suédoise était embryonnaire et l’essentiel du marché était couvert par les importations des Etats-Unis.

Couverture du Catalogue de la PV 36 CariocaCouverture du Catalogue de la PV 36 « Carioca

 
Gabrielson et Larson désiraient faire une voiture suédoise et, dès 1924, établirent les plans d’une voiture simple dont les principaux composants pouvaient être confiés à des ateliers spécialisés.

Les premiers prototypes s’avérant satisfaisants, la puissante SKF décida d’adopter la voiture.

On lui trouva un nom, Volvo, qui signifie « je roule » en latin, il s’agissait du nom d’une ancienne filiale SKF alors en sommeil, un emblème, un cercle combiné à une flèche, ce qui était le symbole alchimique du fer, et plus important, une usine de quatre étages à Lundby, près de Göteborg ainsi qu’un capital de départ.

La première Volvo de série sortit en avril 1927 sous la forme d’une classique quatre cylindres de 1944 cc à soupapes latérales, boite trois vitesses.

Elle existait en torpédo sous le nom d’OV-4 et en conduite intérieure sous celui de PV-4.

Actuellement, on a tendance à appeler toutes ces quatre cylindres du nom de Jakob mais en réalité la Jakob n’était qu’un des prototypes d’essai.

Ces voitures eurent du succès, près de 1.000 exemplaires furent construits jusqu’en 1929.

Un des prototypes Volvo de 1926Un des prototypes Volvo de 1926

     

Un Torpédo OV-4 participant à un rallye d'hiver (1928)Un Torpédo OV-4 participant à un rallye d’hiver (1928)

 

Conduite intérieure Volvo PV-4 (1928)Conduite intérieure Volvo PV-4 (1928)

On décida de voir plus grand et pendant l’été 1929 apparut une six cylindres de 3 litres développant 60 CV, la PV-651, accompagnée d’une version taxi, la TR-671.

Coupé deux places sur châssis Volvo PV-650 (1930)Coupé deux places sur châssis Volvo PV-650 (1930)

 

Volvo PV-650 à carrosserie spéciale. La calandre a été modifiée par le carrossier.Volvo PV-650 à carrosserie spéciale. La calandre a été modifiée par le carrossier

 

Volvo TR-671, taxi de 1929, limousine à séparationVolvo TR-671, taxi de 1929, limousine à séparation

Une version améliorée vit le jour en 1933, la PV-653 (avec le taxi TR-675), l’aspect changeait peu mais le moteur passait à 3,3 litre et développait 65 CV, le châssis était renforcé par une entretoise cruciforme.

Taxi Volvo TR-676 de 1934Taxi Volvo TR-676 de 1934

 

Volvo PV-655 de 1933 carrossée en ambulanceVolvo PV-655 de 1933 carrossée en ambulance

La six cylindres fut à nouveau changée pour 1935, elle recevait une calandre inclinée en léger coupe-vent et le moteur passait à 3,7 litres.

Elle était désignée PV-658, la version taxi devenant TR-701.

Taxi Volvo TR-701 de 1936Taxi Volvo TR-701 de 1936

Entre-temps, Volvo construisaient de nombreux camions.

En 1932 le dix millième véhicule Volvo sortait d’usine et on constatait qu’il y avait déjà 6.200 véhicules commerciaux fabriqués contre 3.800 voitures et taxis.

Au cours des années 1930, Volvo était donc un important constructeur de camions.

La situation ne s’inversera qu’après la guerre.

En 1933, le carrossier Nordbergs avait construit sur les plans d’un ingénieur Ericsson et sur base d’un châssis de PV-653 une curieuse voiture à tendances aérodynamiques, comme c’était la mode à l’époque, la Venus Bilo.

Volvo ne la construira jamais en série mais elle servira d’inspiration pour un projet Volvo de voiture moderne profilée, la PV-36, dite aussi Carioca, présentée en 1935.

Cette vaste conduite intérieure s’inspirait nettement de la Chrysler Airflow par son profil aérodynamique.

Le châssis était classique mais recevait des roues avant indépendantes, la carrosserie tout acier était très rigide.

On en fit 500 exemplaires, mais elle se vendit très lentement car le modernisme de la carrosserie effaroucha plus d’un suédois conservateur.

La Volvo Venus Bilo de 1933, exemplaire uniqueLa Volvo Venus Bilo de 1933, exemplaire unique

      La Volvo PV-36 appelée aussi Carioca (1935)

        La Volvo PV-36 appelée aussi Carioca (1935)

 

Dessin issu du catalogue de la Volvo PV 36 CariocaDessin issu du catalogue de la PV 36 « Carioca »

Parallèlement à la Carioca, Volvo avait étudié les PV-51/52 qui utilisaient la même mécanique que la Carioca mais elles étaient un peu plus petites, moins lourdes et de lignes plus classiques.

On était revenu aux essieux rigides.

On en fit 2.800 exemplaires de 1936 à 1939.

Fin 1938, on lançait une nouvelle ligne de taxis, la série 800.

Volvo PV-51 de 1936Volvo PV-51 de 1936

 

Version cabriolet de la Volvo PV-51 (1937)Version cabriolet de la Volvo PV-51 (1937)

 

Taxi Volvo PV-801 de 1938Taxi Volvo PV-801 de 1938

 

Volvo PV-810, version ambulance (1939)

      Volvo PV-810, version ambulance (1939)

La direction de l’usine pensait aussi à une petite voiture populaire.

Un des ingénieurs de la firme, Olle Schjölin, avait travaillé aux USA chez General Motors où il avait étudié un projet de petite voiture révolutionnaire.

Schjölin proposa de reprendre le projet pour Volvo.

Cette PV-40 aurait été une petite quatre portes, quatre places, à structure monocoque, quatre roues indépendantes; dont le moteur aurait été placé en position centrale arrière.

Le moteur envisagé était un deux temps à huit cylindres placés en X.

Plusieurs moteurs furent construits et essayés, mais la voiture elle-même ne dépassa pas le stade de la maquette grande échelle.

En effet, la guerre éclata peu après et le projet fut mis en veilleuse.

Schéma du projet Volvo PV-40Schéma du projet Volvo PV-40

                     Moteur du projet Volvo PV-40

                          Moteur du projet Volvo PV-40

En 1939, la PV-51 devint la PV-56 à la calandre plus pointue.

Volvo PV-56 de 1939 propulsée par un gazogène situé en remorque

      Volvo PV-56 de 1939 propulsée par un gazogène situé en remorque

Schjölin étudia ensuite la PV-60 qui ne fut présentée qu’en 1944 et construite à partir de 1947.

A la fin de la guerre, on reprit l’idée de voiture populaire, mais on abandonna toute référence au projet PV-40 considéré comme trop révolutionnaire et ce fut la naissance de la célèbre 444.

Un des premiers camions Volvo, le LV-40 de 1928, charge utile de 1,5 tonne

      Un des premiers camions Volvo, le LV-40 de 1928, charge utile de 1,5 tonne

Camion Volvo LV-77 de 1935

      Camion Volvo LV-77 de 1935

Camion Volvo LV-94 de 1937

      Camion Volvo LV-94 de 1937

Autobus Volvo B-1 de 1934

      Autobus Volvo B-1 de 1934

Tracteur chenillé Volvo HBT utilisé en 1944 par l'armée suédois

      Tracteur chenillé Volvo HBT utilisé en 1944 par l’armée suédois

 


Texte et archives de Jacques et Yvette Kupélian