Volvo PV444 – la “petite Volvo” fête ses 70 ans

Classé dans : Historiques - Volvo (Suède) | 0

La PV444 symbolisait le nouveau départ de Volvo à l’issue de la Seconde Guerre mondiale et sa volonté d’exporter vers les Etats-Unis.

Volvo PV444

Le 1er septembre prochain marquera le 70e anniversaire de sa présentation, en présence de la famille royale.


Le 1er septembre 1944, s’ouvrit un salon qui allait jouer un rôle déterminant pour l’essor de Volvo. L’événement avait pour cadre le Royal Tennis Hall nouvellement construit à Stockholm.

La Seconde Guerre mondiale n’était pas encore terminée. Cependant, Volvo se projetait déjà à l’heure de la paix qui serait instaurée à brève échéance. Le salon avait pour objectif de faire connaître les précédentes réalisations de l’entreprise alors âgée de seulement 18 ans, ses productions de l’époque et ce à quoi le public pouvait s’attendre une fois la paix rétablie.

Volvo PV444

Le salon couvrait l’ensemble des activités du groupe Volvo et les visiteurs découvraient un ensemble hétéroclite allant du char aux rectifieuses, ainsi que deux nouvelles Volvo : la PV60 et la PV444, baptisées pour l’occasion « les colombes de la paix de Volvo » par Ratten, le magazine client de la Marque.

La PV60 avait été conçue avant-guerre et devait sortir en 1940. Mais lorsqu’éclata la Seconde Guerre mondiale, les projets tombèrent à l’eau car la production de voitures civiles avait pratiquement cessé chez Volvo.

Volvo PV444

La grande vedette du Salon, au Royal Tennis Hall, était indubitablement la « petite Volvo », la PV444. Les visiteurs se tenaient sur plusieurs niveaux pour apercevoir la voiture. Ce qu’ils pouvaient voir n’était pourtant qu’un prototype bien incapable de rouler.

Au moment où elle fut dévoilée en septembre 1944, la PV444 ne comptait que deux années de développement. Quelque 40 concepteurs œuvraient à la réalisation du nouveau modèle.

Une maquette en bois à l’échelle 1 fut construite et peinte en noir, avec l’emplacement des glaces matérialisé par une peinture argent. L’ensemble fut achevé en mars 1944 et présenté aux fondateurs de Volvo, Assar Gabrielsson et Gustaf Larson. Après avoir examiné la voiture quelques instants, les deux dirigeants prirent une décision lourde de conséquences pour l’avenir de Volvo en tant que constructeur automobile : la voiture serait fabriquée.

Volvo PV444

2300 contrats de vente de la PV444 furent signés dans le cadre du salon et les jours suivants. Mais il allait falloir du temps avant de pouvoir livrer les voitures. Au cours des années qui suivirent, des prototypes furent soumis à des tests extrêmes et ce n’est que le 3 février 1947 que la première voiture reçut le feu vert, et le mois suivant que la production démarra pour de bon.

Volvo PV444

La PV444 n’était pas simplement la première petite voiture de Volvo. C’était aussi son premier modèle à carrosserie monocoque. Le moteur à 4 cylindres, de conception entièrement nouvelle, constituait le premier bloc à soupapes en tête de Volvo pour voiture particulière. D’une cylindrée de 1,4 L, il délivrait 40 ch SAE dans sa première version. Toutes les PV444 de type A étaient peintes en noir au moyen d’une laque cellulosique, et les pièces métalliques, à bord, en vert clair.

Lors de l’inauguration le 1er septembre 1944, on comptait parmi les visiteurs de marque le premier ministre Per Albin Hansson, le Prince héritier Prince Gustaf Adolf, les Princes Carl et Eugen, ainsi que le Prince Carl Johan, oncle du Roi Carl XVI Gustaf. Ces personnalités furent accueillies par les fondateurs de Volvo, Assar Gabrielsson et Gustaf Larson.

Volvo PV444

Au moment de fermer ses portes dix jours plus tard, le salon de Stockholm avait enregistré 148 437 entrées. Souvent, les files d’attente à l’extérieur du Tennis Hall serpentaient tout le long de Lidingövägen.

Une PV444 était quotidiennement tirée au sort parmi les visiteurs du salon. Toute personne disposant d’un abonnement téléphonique à Stockholm avait reçu un billet d’entrée gratuit. On dénombra également un grand nombre de visiteurs payants, qui acquittèrent un prix d’entrée d’une couronne. Le produit de la vente des billets fut entièrement reversé à la Croix-Rouge.

A l’époque de la présentation des PV60 et PV444, les exportations de Volvo restaient modestes. Le magazine Ratten affirmait que les voitures pourraient « faire le bonheur du public ici en Suède, voire dans une certaine mesure à l’étranger une fois la paix recouvrée ». Mais ce fut avec la PV444 que Volvo réalisa son marché d’exportation le plus important, historiquement parlant : les Etats-Unis. Le 15 août 1955, la première livraison test de PV444 débarquait à Los Angeles. L’année suivante, Volvo s’était hissé à la seconde place des marques importées en Californie.

Volvo PV444

Il était initialement prévu de construire 8.000 PV444. Un objectif assez ambitieux sachant que Volvo n’avait jusque-là jamais dépassé 2 000 exemplaires.

Mais la « petite Volvo » tint parfaitement ses promesses.

Près de 200 000 PV444 furent produites jusqu’en 1958.

En incluant la PV544 modernisée, qui fut fabriquée jusqu’en octobre 1965, le total s’élève à très exactement 440 000 voitures.

Dont 160 000 vendues à l’export et 280 000 en Suède.