Volvo 240 : une icône suédoise fête ses 40 ans

Classé dans : Historiques - Volvo (Suède) | 0

C’est le 21 août 1974 que fut dévoilée à la presse la Volvo 240. Une série appelée à devenir un succès sans précédent pour Volvo, avec quelque 2,8 millions de véhicules produits en 19 ans.

Volvo 240 1974


1974 fut une grande année pour la Suède. Au printemps, le groupe ABBA remportait le concours Eurovision de la chanson avec Waterloo, un garçon de 18 ans du nom de Björn Borg écrasait la fine fleur du tennis mondial et Volvo présentait l’un des modèles les plus importants de son histoire : la 240.


Le 21 août, la presse put découvrir et prendre pour la première fois le volant de la nouvelle voiture. Les journalistes furent transportés par vol affrété du siège de Volvo à Torslanda à la petite ville de Borlänge, où les attendait une flopée de Volvo 244 GL alignées au cordeau, toutes d’une teinte orange typique de l’époque, avec à la clé un habitacle dans les mêmes tons.

Volvo 240 1974

La Volvo 240 s’inscrivait dans la lignée de la série 140. Cependant, beaucoup de choses avaient changé. Les innovations portaient essentiellement sur la proue, fortement inspirée du concept-car VESC (Volvo Experimental Safety Car) présenté deux auparavant. Les volumineux pare-chocs étaient incontestablement les éléments les plus marquants : la voiture mesurait 13 cm de plus en longueur que la série 140. Côté habitacle, les fameux appuie-tête ajourés figuraient parmi les ajouts.

Volvo 245 1974

Le tout nouveau moteur B21 donnait lieu à deux versions, l’une de 97 ch à carburateur et l’autre de 123 ch à injection. L’avant de la voiture était de conception inédite, avec des jambes de force McPherson et une direction à crémaillère et pignon.

Volvo 264 1974

En octobre 1974, démarrait la production de la série 260 plus exclusive, lancée initialement en deux versions, DL and GL. La 264 était animée par un nouveau moteur V6 2,7 L de 140 ch. Ce moteur, baptisé B27 et fabriqué à Douvrin dans le Nord de la France, était le fruit d’un partenariat entre Volvo, Renault et Peugeot.

Au cours de sa durée de production, la Volvo 240 connut différentes motorisations. Première mondiale introduite sur la voiture au millésime 1979, le 6-cylindres Diesel développé en partenariat avec Volkswagen. Le bloc Diesel fut également proposé en version 5-cylindres sur certains marchés.

L’année 1981 vit le lancement de la 244 Turbo de 155 ch. Il fallut quelque peu attendre pour voir se produire un énorme retentissement, avec l’arrivée du break 245 turbo : c’était le premier break de série équipé d’un moteur essence turbo.

 

Volvo 262C

Au fil du temps, la Volvo 240 fut produite dans différentes versions. Outre les variantes deux, quatre et cinq portes, il y eut aussi un coupé exclusif, le 262C, réalisé par la firme italienne Bertone et fabriqué à 6.622 exemplaires au total entre 1977 et 1981.

A l’autre bout de l’échelle de dimensions, figuraient la 264TE et la 245T, toutes deux allongées de 70 cm.

Volvo 264 TE

La 264 Top Executive était une édition de luxueuse limousine, et la 245 Transfer, un break de grande taille qui servit notamment au transport scolaire en milieu rural.

 

Volvo 245 T

L’automne 1976 fut marqué par une première mondiale en matière d’environnement. Volvo livrait en Californie ses premiers véhicules de la série 200 équipés d’un pot catalytique à 3 voies et d’une sonde lambda. Grâce à la sonde lambda, 90% des rejets polluants tels que les hydrocarbures imbrûlés, le monoxyde de carbone et les oxydes d’azote s’évanouissaient dans le convertisseur catalytique.

En 1977, Volvo remporta l’« American National Environmental Industry Award ». Enfin, en 1978, la Volvo 240 fut sacrée « Voiture la plus propre des USA » par le California Air Resources Board (Comité des ressources de l’air de Californie).

Volvo 244 turbo

La Volvo 240 Turbo allait également devenir une brillante voiture de course. Elle décrocha son plus beau titre en 1985 lorsque Thomas Lindström et Gianfranco Brancatelli remportèrent le Championnat d’Europe des voitures de tourisme (ETC).

La Volvo 240/260 se vit décerner différents prix pour sa sécurité. Au Royaume-Uni, Volvo reçut le « Don Safety Trophy » pour ses initiatives de promotion de la sécurité routière et ses conceptions bien au-delà des dispositions légales.

En 1976, la Volvo 240 fut choisie comme référence pour les travaux de sécurité en cours du NHTSA, l’agence américaine de sécurité routière. Le break Volvo 240 demeura quatre années durant, à la fin de la décennie 80, le véhicule le plus sûr de sa taille aux Etats-Unis selon l’Institut d’accidentologie routière.

Volvo 245 1974

La Volvo 240 est devenue une voiture de collection. Les turbos sont particulièrement recherchées par les amateurs et les tarifs ne cessent d’augmenter pour les modèles plus courants en bon état. La disponibilité des pièces détachées s’avère satisfaisante et il est encore possible de se procurer des pièces par l’intermédiaire de Volvo, la gamme de composants nouvellement produits étant en constante augmentation.

La Volvo 240 fut également produite à Kalmar et dans la ville belge de Gand. Le dernier exemplaire sortit de chaîne le 5 mai 1993 à l’usine de Torslanda de Göteborg. Ce modèle avait alors vécu plus longtemps que quiconque n’aurait jamais osé l’imaginer 19 ans en arrière.

Volvo 240 1974

Les clés de la toute dernière 240 livrée à un client furent remises lors d’une cérémonie spéciale par le président d’AB Volvo, Pehr G. Gyllenhammar. Pehr G Gyllenhammar, qui avait lui-même utilisé plusieurs 240 comme voiture de fonction, déclara à cette occasion : « Nous avons eu la voiture la plus sûre du monde, l’une des plus dignes d’être achetées, un modèle qui est déjà une légende vivante et le sera encore davantage dans les années à venir ».

La Volvo série 200 est à ce jour le modèle le plus produit de l’entreprise : 2.685.171 exemplaires pour la 240 et 177.402 pour la 260. Au total, 2.862.573 véhicules furent fabriqués entre 1974 et 1993.