Toyota RAV4 : cinq générations d’innovation et de succès

Classé dans : Historiques - Toyota (JP) | 0

Le RAV4 a rejoint les rangs des modèles Toyota qui ont enregistré un nombre de ventes à huit chiffres. En effet, les unités cumulées du SUV le plus vendu au monde ont dépassé les 10 000 000 à la fin du mois de février de cette année et couvrent les cinq générations du modèle, construit depuis 1994.

Vendu dans le monde entier, le Toyota RAV4 n’a cessé de monter en puissance depuis son lancement. Après avoir donné naissance au segment de marché des SUV compacts, agiles et récréatifs, il a continué de faire preuve d’innovation et ses ventes ont atteint de nouveaux sommets.

En 2019, le RAV4 n’était pas seulement le SUV le plus vendu au monde, mais aussi la quatrième voiture particulière généralement la plus vendue.
L’Amérique du Nord est de loin son marché le plus important, avec plus d’un demi-million de ventes annuelles (535 000 en 2019), suivie par l’Europe (133 000) et la Chine (127 000).

En Europe, les ventes du RAV4 ont atteint plus de deux millions d’unités depuis 1994, tandis que la cinquième et toute dernière génération du modèle, lancée début 2019, a établi un nouveau record de ventes annuelles de plus de 130 000 unités.

Cette année, la gamme RAV4 va marquer une évolution importante avec le lancement du nouveau RAV4 Plug-in Hybrid, qui assurera encore plus de puissance à la conduite tout électrique, sans émissions de CO2 ni consommation de carburant.

Cinq générations

Lorsque le RAV4 de première génération a été dévoilé au salon automobile de Genève en mars 1994, rares étaient ceux qui auraient pu prévoir comment ce nouveau concept automobile allait remodeler le marché de l’automobile. Précurseur d’un nouveau type de véhicule, il a su adopter de nouvelles technologies et créer un marché inédit pour les SUV compacts, agiles et polyvalents, parfaitement adaptés à la vie moderne.

Original, le RAV4 annonçait une nouvelle ère pour les 4×4, et il a immédiatement reçu un accueil favorable. Dès le départ, ce modèle s’est vendu dans le monde entier, tout d’abord au Japon – en mai 1994 – puis en Europe, en Afrique, en Australie et en Amérique latine le mois suivant.
Il a fait ses débuts en Amérique du Nord en janvier 1996.

Les estimations initiales étaient de 4.500 ventes par mois, mais 8.000 commandes ont été passées rien que le premier mois et les volumes de production ont donc doublé.

Le marché Toyota du SUV compact a vite prospéré. Le constructeur nippon a vendu quelque 53.000 RAV4 en 1994, doublant, puis triplant ce chiffre les deux années suivantes. Les ventes ont continué de progresser à chaque nouvelle génération, même si la plupart des concurrents de Toyota lançaient leurs propres modèles sur le marché.  En 2019, les ventes mondiales du RAV4 ont été 17 fois plus importantes que celles qui ont été réalisées en 1994.

Première génération (1994-2000)

Un des tout premier SUV urbain au monde, le RAV4 a fait ses débuts en 1994, ouvrant la voie à un nouveau segment de marché qui était destiné à jouer un rôle central dans le monde de l’automobile.

Dans sa forme originelle, c’était un modèle 3 portes compact qui ne mesurait que 3,69 m de long. Il tirait sa puissance d’un moteur essence de 2,0 litres et 129 ch, monté transversalement, tandis que la transmission assurait une traction intégrale permanente, mais sans la boîte de transfert et sa gamme courte que l’on trouvait dans les SUV robustes classiques.

Parmi les autres innovations qui allaient devenir la norme, citons une carrosserie monocoque légère et une suspension arrière indépendante. La taille compacte du RAV4 et la hauteur de la position de conduite facilitent les manœuvres et, en raison de son agilité et du confort qu’il assure aux passagers, il s’apparente davantage à un hatchback qu’à un 4×4.

En 1996, la gamme a été élargie pour inclure une version 5 portes (de 4,1 m de long) et l’option 2 roues motrices (avant) car Toyota avait reconnu que la transmission intégrale n’était pas une exigence pour tous les automobilistes. Une version cabriolet 3 portes a suivi et, repoussant encore les limites de l’innovation, un modèle tout électrique à batterie a été produit en nombre limité de 1997 à 2000.

Deuxième génération (2000-2006)

Au tournant du deuxième millénaire, le RAV4 de deuxième génération a été développé grâce à l’expérience que Toyota avait acquise avec le lancement de ce SUV révolutionnaire.

Construites sur une nouvelle plate-forme, les modèles 3 et 5 portes étaient légèrement plus longs – respectivement de 5,5 cm et de 4 cm. Cette génération a vu la roue de secours changer de position pour être fixée au hayon, donnant ainsi un aspect plus sophistiqué à la voiture.

Les moteurs essence étaient proposés en deux versions : 1,8 litre de 123 ch et 2,0 litres de 150 ch.
La transmission intégrale permanente utilisait un différentiel central à glissement limité, mais les clients pouvaient spécifier le montage d’un différentiel arrière Torsen comme option d’usine.

En 2001, un moteur diesel a été proposé pour la première fois sur le RAV4, en version injection directe D-4D 2,0 litres de 116 ch.

Troisième génération (2006-2012)

Lancé en 2006, le RAV4 de troisième génération a de nouveau bénéficié d’une toute nouvelle plateforme.

Le style de carrosserie 3 portes a été abandonné et la taille du modèle 5 portes a considérablement augmenté, reflétant les nouvelles préférences et exigences des consommateurs. Sa longueur hors tout a augmenté de 19 cm, alors qu’une version à empattement long a été construite pour être vendue aux États-Unis et en Russie.

De plus, la gamme de motorisations a été élargie, avec des moteurs essence de 2,0 litres, 2,4 litres, 2,5 litres et 3,5 litres (V6), plus un nouveau moteur diesel de 2,2 litres.
Ce modèle a également marqué le début d’un nouveau système de transmission intégrale Toyota, doté d’un accouplement à commande électronique qui fonctionnait automatiquement selon la vitesse du véhicule, l’utilisation de l’accélérateur, l’angle de braquage et les forces G.

Les capacités de maniement du RAV4 ont été perfectionnées avec la première application des systèmes DAC (assistance en descente) et HAC (aide au démarrage en côte).

Quatrième génération (2013-2018)

Lancé en 2013, le RAV4 de quatrième génération a vue Toyota adopter un empattement standard pour tous les marchés de la planète, la longueur du véhicule augmentant encore, cette fois de 23,5 cm. Le modèle 3 portes ayant été abandonné, le RAV4 est devenu exclusivement un véhicule 5 portes.

La gamme de motorisations comprenait des moteurs essence de 2,0 litres et de 2,5 litres ainsi que des moteurs diesel de 2,0 litres et 2,2 litres. Une technologie de transmission intégrale plus pointue a été lancée avec le nouveau système intelligent Dynamic Torque Control et l’ajout de deux nouvelles fonctions : le contrôle en courbe et un mode de conduite Sport.

En 2016, le RAV4 a connu son développement le plus radical à ce jour, avec le lancement de sa première version électrique Full Hybrid.

Le premier SUV hybride compact de Toyota développait une puissance totale de 197 ch, assurant une accélération en douceur de 0 à 100 km/h en 8,3 secondes à peine tout en affichant une consommation de carburant de 4,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 115 g/km seulement.

Cinquième génération (depuis 2018)

Le RAV4 de cinquième génération a été dévoilé en 2018 et lancé en Europe début 2019.

Premier SUV construit sur une plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA), ses avantages sont essentiels en termes de maniabilité, de sécurité et de conception.

En Europe occidentale, cette gamme All-Hybrid a adopté la technologie hybride de quatrième génération de Toyota, ainsi qu’un nouveau moteur essence Dynamic Force de 2,5 litres qui développe 218 ch en traction avant et 222 ch en traction intégrale.

De ce fait, sa consommation de carburant et ses émissions sont des plus faibles. Son système de transmission intégrale intelligente (AWD-i) a été entièrement revu et amélioré pour assurer une « capacité de conduite tout-terrain », avec des performances nettement supérieures en conditions difficiles et une tenue de route garantie sur les surfaces glissantes.

Au prochain chapitre, le RAV4 Plug-in Hybrid

En 2020, le RAV4 de cinquième génération comprendra d’autres innovations techniques avec le lancement du premier RAV4 Plug-in Hybrid. Avec un moteur de 306 ch, il sera le RAV4 le plus puissant jamais construit. Il pourra passer de 0 à 100 km/h en six secondes seulement, alors que ses données conformes à la norme WLTP indiqueraient un très faible niveau d’émissions de CO2 et une faible consommation de carburant .

Il assurera également une plus grande autonomie en mode tout électrique. Le conducteur pourra passer facilement de la conduite hybride à la conduite tout électrique et, dans ce dernier mode, couvrir de plus longues distances que les SUV hybrides rechargeables de la concurrence soit bien au-delà de la distance moyenne de 50 km des trajets quotidiens en Europe (pour autant que la charge de la batterie et les conditions de conduite le permettent).

En outre, il pourra atteindre jusqu’à 135 km/h sans aucune intervention du moteur à combustion interne, même en pleine accélération.

Un SUV depuis 25 ans

Le RAV4 a donc ouvert la voie à tout un nouveau segment de SUV qui n’a cessé de se développer depuis.
Plus d’un quart de siècle après son lancement, le RAV4 a été le SUV le plus vendu au monde en 2018 et 2019, et la quatrième voiture particulière généralement la plus vendue en 2019.

La politique d’amélioration constante de Toyota en fonction de l’évolution des goûts et des exigences des automobilistes a permis au RAV4 de continuer d’établir la norme en termes de qualité, de performance et de praticité.

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 × = 36