Toyota fête 50 ans de production européenne

Classé dans : Historiques - Toyota (JP) | 0

Il y a 50 ans, Toyota a posé la première pierre de son empire européen en inaugurant une modeste usine de montage de véhicules au Portugal. En 1971, Toyota a ouvert, en collaboration avec Salvador Caetano, son premier site de production en Europe : l’usine d’Ovar.

Aujourd’hui, un demi-siècle plus tard, Toyota a investi plus de 10 milliards d’euros dans différents sites de production européens, et jouit d’une présence industrielle considérable en Europe.

Fidèle à sa philosophie « construire là où l’on vend », Toyota a ouvert des usines de production de moteurs et de voitures au Royaume-Uni au début des années 1990, avant de s’implanter en France, en Turquie, en République tchèque, en Pologne et en Russie pour un total de neuf sites établis en Europe.

La marque signe ainsi une production européenne cumulative de plus de 13 millions de véhicules, compte approximativement 22 000 salariés, et représente plus de 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour un réseau d’environ 400 fournisseurs européens.

Année après année, Toyota a tout mis en œuvre pour être un employeur socialement responsable qui avance main dans la main avec les communautés locales qui entourent ses sites.

Les modèles Toyota les plus populaires auprès des conducteurs européens – AYGO, Yaris, Corolla, C-HR et RAV4 – sont tous construits en Europe.  Aidée par le récent lancement de la Yaris Cross, la production générale se porte aujourd’hui à quelque 800 000 véhicules par an.

En lançant la production de l’Auris Hybride dans l’usine de TMUK en 2010, Toyota s’est imposée comme l’une des premières marques automobiles à produire des véhicules électriques en Europe.

Aujourd’hui, près de 59 % des véhicules vendus par Toyota et Lexus en Europe sont hybrides, et la plupart d’entre eux sont fabriqués en Europe.

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 26 = 36