La Skoda Felicia décapotable célèbre ses 60 ans

Skoda Felicia Cabriolet avec hard-top 1959

 

SKODA a présenté le cabriolet SKODA FELICIA à la foire commerciale de Leipzig le 1er mars 1959.

La plupart des décapotables SKODA FELICIA ont été vendu sur les marchés d’exportation.

Le convertible 2 + 2 places est l’un des modèles classiques de SKODA les plus populaires parmi les collectionneurs.

La belle 2 + 2 places a été présentée pour la première fois à la Foire du Printemps de Leipzig le 1er mars 1959.

Au total, 14 863 véhicules de ce type ont quitté les chaînes de production de l’usine tchèque de SKODA à Kvasiny entre 1959 et 1964.

Plus des deux tiers de la production ont été exportés dans le monde entier.

Communiqué de presse.

La Foire du Printemps de Leipzig a ouvert ses portes le dimanche 1er mars 1959.

Les nouvelles voitures présentées par SKODA à l’exposition ont attiré la foule ; La décapotable SKODA FELICIA est apparue pour la première fois devant le public avec OCTAVIA.

Peu de temps après cette première mondiale, la FELICIA à ciel ouvert a également attiré l’attention internationale au Salon de l’automobile de Genève, du 12 au 22 mars.

À compter du 4 avril 1959, SKODA a également présenté trois exemplaires du nouveau convertible au New York Coliseum; Les États-Unis, le plus grand marché automobile du monde, revêtaient alors une importance capitale pour les constructeurs.

Les cabriolets européens, en particulier, se sont avérés être un succès au niveau de l’importation, et SKODA a proposé l’un des modèles les plus recherchés, le FELICIA.

 

La SKODA 450 a été lancée en tant que convertible en 1957, elle-même prédécesseur de cette belle création. La désignation de type est dérivée du nombre de cylindres et de la puissance du moteur : la SKODA 450 était équipée d’un quatre cylindres de 50 chevaux.

La plupart des 1 010 unités construites avant le changement de modèle de 1959 ont trouvé des passionnés sur des marchés exigeants, tels que la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Skoda Felicia Cabriolet 1960

 

Son successeur, au nom mélodieux de « FELICIA », a été produit à l’usine de Kvasiny et a présenté une série d’importantes innovations techniques.

Au lieu du ressort à lames monté transversalement utilisé par la 450, l’essieu avant du nouveau venu utilise désormais des ressorts hélicoïdaux.

Grâce à de grands silentblocs de caoutchouc, le châssis du tube central soumettais moins de vibrations à la carrosserie entièrement en métal.

De plus, les nouveaux phares asymétriques éclairaient plus efficacement la route.

En option, SKODA proposait un hard-top en fibre de verre de 27 kg.

Skoda Felicia (Salon de Bruxelles 1960)

 

La version de base de SKODA FELICIA pesait 930 kilogrammes et avait une charge utile de 300 kilogrammes.

Par conséquent, elle pouvait transporter confortablement quatre personnes et jusqu’à 320 litres de bagages.

Avec un empattement de 2 390 millimètres, la carrosserie atteignait 4 065 millimètres de long.

Sous le capot, un quatre cylindres en ligne à essence à commande de soupape en tête, d’une cylindrée de 1 089 cc, atteignant la puissance maximale de 50 chevaux à 5 500 tours.

Le couple maximal de 74,5 Nm était disponible à 3 500 tr/mn.

En roulant sur des pneus de 15 pouces, la décapotable atteignait une vitesse de pointe de 130 km/h.

La consommation moyenne était de 9 litres aux 100 km.

Grâce à ses proportions attrayantes, SKODA FELICIA était en forte demande aussi bien en Tchécoslovaquie qu’à l’étranger.

Au cours de la première année de production, en 1959, près de 70% des 3 251 unités fabriquées ont été exportées. L’élégante décapotable a même attiré une attention considérable dans les lieux les plus exotiques, tels que les salons automobiles de Mexico et de Johannesburg.

Parmi les propriétaires étrangers les plus connus se trouvait l’un des meilleurs hockeyeurs professionnels de son temps : le canadien Maurice « Rocket » Richard (1921-2000), capitaine de l’équipe des Montréal Canadiens.

Il fut le premier dans l’histoire de la LNH a marqué 50 buts en 50 matchs.

Skoda Felicia 1961
Skoda Felicia 1961

 

En mars 1961, SKODA présente une version revisitée de la FELICIA à Genève.

Outre une calandre de radiateur différente, les blocs optiques arrière en forme de flèche attiraient particulièrement les regards.

Les dossiers des sièges avant pouvaient désormais être rabattu, et offrait même la possibilité de s’incliner complètement pour ainsi pouvoir s’allonger dans le véhicule.

Le nouveau tableau de bord en plastique renforcé de fibre de verre a été recouvert de skaï noir.

Dans le hard-top de fibre de verre, des fenêtres latérales pouvant être ouvertes amélioraient l’apport d’air à l’intérieur.

Une caractéristique particulièrement sportive de la nouvelle génération était que les conducteurs de FELICIA pouvaient changer de vitesse plus rapidement et avec plus de précision grâce au repositionnement du levier de vitesses qui passait de la colonne de direction au plancher.

Avec la plus haute qualité d’essence à 70 octanes disponible dans la plupart des pays, le moteur de 1,1 litre a augmenté de 2 ch.

Skoda Felicia Cabriolet (1963)

 

L’année suivante, en 1962, la FELICIA SUPER, plus puissante, dotée d’un moteur quatre cylindres de 1 221 cc, alimenté par deux carburateurs fabriqués par la marque tchécoslovaque Jikov.

Grâce à ces améliorations techniques et à d’autres, les clients ont pu profiter de 55 CV (40,5 kW) à 5 100 tr/mn et de 82 Nm à 3 000 tr/mn.

Grâce à cela, la SUPER FELICIA, qui ne pesait que dix kilos de plus que le modèle de base, atteignait une vitesse maximale de 135 km/h avec des pneus plus larges, mesurant 5,90 à 15-15.

Skoda Felicia Cabriolet (1963)

 

Les SKODA FELICIA étaient produites à Kvasiny sur la même chaîne de montage que les OCTAVIA COMBI.

En 1964, 1 863 FELICIA et FELICIA SUPER avaient été produites dans l’usine, avant que ne cesse l’ère des SKODA à châssis à tubes central et la conception classique de propulsion avec moteur avant.

SKODA préparait la production de la génération suivante, entièrement repensée et dotée de moteurs arrière, qui allait

débuté cette même année avec la 1000 MB.

Skoda Felicia & Octavia & Octavia Combi (1961)

 

Soixante ans après sa première mondiale, SKODA FELICIA jouit toujours d’une grande popularité.

D’une part, cela se traduit par l’intérêt croissant des collectionneurs de voitures classiques et par la hausse des prix du marché des spécimens bien conservés.

D’autre part, les pilotes de FELICIA participant aux événements de voitures classiques ressentent la grande affection que ce modèle suscite chez les fans de voitures classiques de l’Europe de l’Ouest à la Chine.

 

Skoda Felicia 1961 en Chine (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 4 = 16