Porsche et le groupe Volkswagen pleurent Ferdinand Piëch, le père spirituel de la Porsche 917, de l’Audi Quattro, de la Bugatti Veyron.

Classé dans : Historiques - Porsche (D) | 0
Ferdinand Piëch (ca2002)

 

Ferdinand Piëch (17 avril 1937 – 25 août 2019), ancien membre du conseil de surveillance de Porsche AG, est décédé à l’âge de 82 ans.

 

Ferdinand Porsche avec Ferdinand Alexander Porsche et (à droite) Ferdinand Piëch (ca 1949)

 

« L’annonce de son décès représente une énorme perte pour nous. Nos pensées vont à la famille de Ferdinand Piëch », a déclaré Oliver Blume, président du directoire de Porsche AG.

« Son amour des voitures et son désir constant de faire progresser la technologie ne seront jamais oubliés.

Piëch a toujours été un homme du monde de l’automobile », a déclaré Blume

« Nous le remercions pour sa passion et le courage avec lequel il a conduit Porsche vers des réalisations techniques exceptionnelles.

Par des décisions stratégiques, il a jeté les bases d’un développement réussi de notre société. »

 

Ferdinand Piëch & Ferry Porsche à côté du moteur du Type 718-2 de la Porsche 901 (ca1963)

 

Le petit-fils de Ferdinand Porsche a débuté sa carrière professionnelle à Stuttgart-Zuffenhausen le 1er avril 1963 en tant qu’employé du service des essais de moteurs du Dr. Ing. hc F. Porsche KG.

Après avoir conçu avec succès un radiateur d’huile pour la Porsche 904 et un moteur six cylindres de 180 chevaux, Piëch devint chef du département des essais en 1966.

Le légendaire moteur boxer à six cylindres de la Porsche 911 fut développé sous son leadership.

Ferdinand Piëch & Huschke c. Hanstein (Le Mans 1968)

 

En 1968, Piëch est nommé responsable du développement, avant de diriger en 1971 le département Recherche & Développement de Porsche KG.

Piëch attachait une importance particulière à la professionnalisation du département de course automobile de Porsche, qui remporta d’innombrables succès dans le sport automobile sous sa direction.

Ferdinand Piëch (à droite) & Gerhard Mitter lors de la Première mondiale de la Porsche 917 (Genève 1969)

 

Il a conçu la 917 en 1969, une voiture qui est encore aujourd’hui considérée comme l’une des voitures de course les plus réussies de tous les temps.

La première victoire du général 917 au Mans en 1970 sous sa direction marque le début d’une nouvelle ère pour Porsche.

F Piëch & FA Porsche devant une maquette de Porsche 911S Targa (1969)

 

En raison de la transformation de Porsche KG en société par actions et la décision des membres de la famille Porsche de ne plus occuper des postes de direction opérationnelle et, comme les autres représentants de la famille, il quitta la société en 1972.

Ferdinand Piëch (à gauche) & la Porsche Type 917 LH dans l’usine Porsche Werk 1 (1969).
F Piëch lors de l’homologation de la Porsche 917 (1969 )

 

Ferdinand Piëch rejoint Audi la même année, où il sera le maître d’œuvre de la montée en puissance de la marque d’Ingolstadt qui, par d’ambitieux développements industriels tel que l’arrivée de l’Audi Quattro et les succès sportifs liés à celle-ci, permettront à Audi de rapidement être reconnue comme une marque « Premium ».

Audi Quattro (1982)
Stig Blomqvist sur Audi Quattro (Acropolis Rally 1984)

 

En 1988, il devient le PDG d’Audi.

En 1993, il accède à a direction de Volkswagen.

Bugatti Veyron (2009)

 

Entre 2002 et 2015, il est président du conseil de surveillance de Volkswagen Aktiengesellschaft.

Ferdinand Piëch restera membre du conseil de surveillance de Porsche de 1981 à 2015.

En 1984, l’Université technique de Vienne lui a décerné un doctorat honorifique en sciences techniques.

En 1999, 132 journalistes automobiles et experts du secteur provenant de 33 pays différents l’ont nommé « Manager automobile du siècle ».

 

Ferdinand Piëch & Vic Elford (à gauche) (Le Mans 1969)

 

Ferdinand Piech & Paul Frere & Richard Atwood & Pedro Rodriguez (ca1970)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 − 46 =