L’Opel Aero GT : cela restera à jamais un rêve

Classé dans : Historiques - Opel (D) | 0
Opel AERO GT Concept (1969)

 

En 1969, un an après le lancement de l’Opel GT et il y a donc précisément 50 ans, les fans de voitures « décapotables » ont cru que leur rêve devenait réalité lorsque l’étude de style Opel Aero GT a été présentée à l’IAA.

Opel AERO GT Concept (1969)

 

 

C’était un magnifique coupé targa basé sur la version GT. L’arrière avait été entièrement redessiné, entraînant la disparition des vitres latérales arrière. L’arceau de sécurité entièrement intégré arborant de jolies ouïes latérales encadrait la lunette arrière à commande électrique.

Opel AERO GT Concept (1969)

 

L’Aero GT était équipée de jantes en alliage léger, d’une bande de roulement plus large et d’un toit amovible pouvant se loger sous la plage arrière. Le châssis était renforcé, si bien que le poids total était supérieur à celui de la GT « normale ». La voiture construite par le carrossier italien Fissore était rayonnante dans sa teinte orange. La finition intérieure était réalisée en vinyle robuste noir, alors que les appuie-têtes des sièges étaient redessinés.

Elle a été accueillie avec enthousiasme par le public qui voyait déjà l’Aero GT dans les show-rooms. Malheureusement, le rêve n’est pas devenu réalité et la voiture est restée une étude de style.

Opel GT : révolutionnaire à l’intérieur et à l’extérieur

La carrosserie de la GT de série était basée sur l’Experimental GT, le premier concept car d’un constructeur allemand, caractérisée par sa « forme de bouteille de Coca-Cola ». Et pourtant, la GT adoptait une silhouette différente et encore plus sportive que le concept car, avec une partie avant plus large et un porte-à-faux plus court. Le bossage laissant la place au système d’admission avait permis d’abaisser le capot moteur.

Les feux avant escamotables rectangulaires de l’Experimental GT avaient été remplacés par des yeux séduisants, rendant la voiture encore plus reconnaissable.

Les lignes puissantes et élégantes à la fois favorisaient la pénétration dans l’air sans toutefois trop décharger l’arrière pour continuer à bénéficier de la stabilité nécessaire à haute vitesse sur l’autoroute.

Tout comme l’extérieur, l’intérieur de la GT avait une certaine allure qui continue encore à faire rêver les amateurs aujourd’hui, avec des sièges baquets, un volant à trois branches et des instruments ronds.

En plus de jouer sur l’émotion, les concepteurs de la GT prêtaient également une attention particulière à la sécurité. Elle était par exemple équipée de ceintures de sécurité à trois points, d’une cage de sécurité et de protections latérales, ainsi que d’une colonne de direction de sécurité.

Les clients avaient le choix entre deux motorisations : un quatre cylindres 1078 cm³ de 60 ch, issu de la Kadett, ainsi qu’un 1897 cm³ de 90 ch provenant de la Rekord.
C’est la GT 1900 qui a rencontré le plus de succès dès le début.

Avec une vitesse maximale de 185 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 11,5 secondes, elle répondait aux attentes sportives de ses conducteurs. Elle était équipée de série d’une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports d’une grande précision.

Opel AERO GT Concept (1969)

 

Les clients européens n’étaient guère intéressés par la boîte automatique à trois vitesses disponible en option, qui était toutefois très populaire aux États-Unis. C’est là que près de 70 % des 103.463 exemplaires produits sur une période de 5 ans ont trouvé leur premier propriétaire.
Entre-temps, bon nombre de ces voitures exportées sont de retour en Europe et certaines d’entre elles fêteront le 50e anniversaire de l’Opel GT durant le Rassemblement européen.

Opel Aero GT – caractéristiques techniques

Année de construction 1969
Nombre d’exemplaires 2
Moteur
Position Moteur à l’avant en position longitudinale
Bloc-moteur/culasse Fonte grise/fonte grise
Nombre de cylindres/position 4/en ligne
Cylindrée (cm³) 1.897
Alésage/course (mm) 93/69,8
Compression
Puissance kW (ch)/rpm 66 (90) / 5.100
Couple (Nm)/rpm 149 / 2.500
Commande des soupapes 2 soupapes par cylindre, arbre à cames en position latérale dans la culasse (CIH)
Transmission
Embrayage Embrayage monodisque à sec
Boîte de vitesses Boîte manuelle à quatre rapports
Levier de changement de vitesses Au plancher
Transmission Arrière
Carrosserie/châssis
Construction de la carrosserie/du châssis Carrosserie série GT autoportante, renforcée au niveau du châssis, deux portes, deux places
Essieu avant Suspension à roues indépendantes à doubles trapèzes, ressorts à lames transversaux, amortisseurs télescopiques
Essieu arrière Essieu rigide à jambes de force longitudinales, barre transversale Panhard, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques
Roues Jantes en alliage léger 5,5Jx13
Pneus/dimensions 165 HR 13
Direction/freins
Direction, construction Direction à crémaillère
Système de freinage Système de freinage hydraulique à double circuit, assisté, disques à l’avant et tambours à l’arrière
Dimensions/poids/performances
Longueur/largeur/hauteur (mm) 4113/1580/1230
Empattement (mm) 2431
Voies avant/arrière (mm) 1254/1278
Poids à vide (kg) 940
Capacité du réservoir (l) 55
Consommation (l/100 km) 8,5
Accélération 0-100 km/h (s) 10,8
Vitesse maximale (km/h) 185

 

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 17 =