Le 50e anniversaire de l’Opel Rekord P2

Classé dans : Historiques - Opel (D) | 0

 

Opel Rekord P2 (Catalogue 1962)

 

Déclinée dans toute une palette de versions différentes, l’Opel Rekord P2 établissait des références dans la catégorie des voitures moyennes.

Un modèle, quatre versions.

Au début des années 60, l’Opel Rekord P2 lancée en 1960 était la seule dans la catégorie des moyennes à offrir un tel degré de diversité.

Outre les versions berlines à deux et quatre portes, Opel, grand pionnier du break depuis 1953, offrait une version Caravan (break), une version fourgonnette auxquelles s’ajoutait, à partir de 1961 et pour la première fois, une version coupé.


Opel Rekord P2 (Catalogue 1962)

Avec des équipements « de luxe » en option pour la berline et le coupé propulsées par un moteur S 1,7 l de 44 kW/60 ch, Opel visait une nouvelle clientèle à la recherche de confort et de caractéristiques sportives dans ce segment de véhicules.

Le succès des ventes prouva la justesse de vue de l’entreprise .

Avec 786.411 véhicules (dont 32.026 fourgonnettes) produits entre 1960 et 1963, l’Opel Rekord P2 devint la voiture la plus vendue dans la catégorie des moyennes.

Opel Rekord P2 CAR A VAN (Catalogue 1961)

 

Rekord P2 – « Une voiture telle que vous les aimez »

 

Près de 200 journalistes de la presse quotidienne, hebdomadaire et spécialisée, de la radio et de la télévision s’étaient massés au centre administratif de Rüsselsheim pour assister à la première de la nouvelle Opel Rekord en août 1960.

Comparée à sa populaire devancière, l’Olympia Rekord P1 fabriquée entre 1957 et la mi-1960, la nouvelle Rekord P2 présentait une élégante forme trapézoïdale avec des lignes de carrosserie plus épurées (le « P » de la dénomination désignait la plus importante caractéristique stylistique des deux séries, à savoir le pare-brise panoramique).

« Les formes et les lignes incurvées et légèrement renflées avaient fait place à une silhouette privilégiant l’horizontale », pouvait-on lire dans un communiqué de presse de l’époque.

« Pour le design de ses nouveaux modèles, Opel a commencé par l’intérieur. Les dimensions de l’habitacle ont été déterminées avant la conception de la carrosserie. »

Dans des dimensions extérieures pratiquement identiques, l’habitacle et le compartiment à bagages progressaient en volume.

Pour la première fois, la sécurité passive avait fait l’objet d’une attention prioritaire de la part des ingénieurs en charge du développement du nouveau véhicule avec l’apparition d’éléments tels qu’un volant au centre surbaissé et un tableau de bord rembourré à sa partie supérieure.

Opel Rekord Caravan 

Aux côtés de la berline P2 à deux ou quatre portes, Opel proposait désormais une version Caravan particulièrement polyvalente avec une banquette arrière repliable.

En 1953, Opel avait été un des premiers constructeurs allemands à proposer une version break de l’Olympia Rekord, le modèle précédent.

La fourgonnette P2 était dérivée du break, avec un arrière tôlé à la place des vitres latérale. Ce modèle était destiné aux commerçants et aux petites entreprises.

« La nouvelle Rekord – une voiture comme vous les aimez », promettait le slogan.

Opel Rekord P2 Fourgonnette (Catalogue 1962)

 La Rekord P2 était dotée de série d’une boîte manuelle à trois rapports avec levier de changement de vitesse sur la colonne de direction. Une boîte à quatre rapports, disponible à partir du printemps 1962 et une transmission semi-automatique « Olymat » étaient proposées en option.

Le moteur de série était un quatre cylindres de 1,5 l du type « supercarré » développant une puissance de 38 kW/50 ch. La version plus puissante de 1,7 l de 40 kW/55 ch était disponible en option moyennant un supplément de 75 DM.

Opel Rekord P2 Coupe 1700 (Catalogue 1962)

 

« Rekord Coupé – une voiture à aimer »

 

Opel surprit le monde automobile au salon de Francfort de 1961 en dévoilant une nouvelle version du modèle P2. 

Pour la première fois dans l’histoire de l’Opel Rekord, la gamme incluait un coupé produit en série.

Ce coupé deux portes avait un charme propre et offrait un équipement de série luxueux avec chauffage et soufflerie, sièges individuels, moquette en velours, fonction d’appel de phares, feux de recul et avertisseur sonore deux tons.

Mue par un moteur S de 1,7 l de 44 kW/60 ch, la Rekord P2 Coupé atteignait une vitesse de pointe de 140 km/h.

Opel Rekord Coupé P2 1961

 « Rekord Coupé – une voiture à aimer », tel était le sens du slogan utilisé par Opel pour faire la publicité de ce modèle élégant et sportif.

Un total de 33.816 clients jeta son dévolu sur le Coupé qui donna le coup d’envoi à une toute nouvelle lignée de modèles chez Opel.

Des versions coupé de la Kadett, puis des Rekord et autres Commodore allaient désormais s’installer à demeure dans les gammes de produits Opel.

Opel Rekord P2 Coupe 1700 (Catalogue 1962)

Opel Rekord P2 Coupe 1700 (Catalogue 1962)

 

La Rekord « L » – « Luxe et performances de première classe »

 

Opel introduisit un modèle haut de gamme pour la Série P2 en juin 1962.

Comme avec l’Opel Kapitän, à l’époque la six cylindres championne des ventes en Allemagne, une version de luxe « L » de la berline Record était désormais proposée au client.

Elle était dotée de série du moteur S 1,7 l 44 kW/60 ch du coupé et en option de la boîte de vitesses quatre rapports, du chauffage, de sièges individuels repliables, de jantes décoratives, d’une tubulure d’échappement chromée et de bien d’autres fonctionnalités.

Cette berline « de luxe aux performances de première classe » était tarifée à 7.935 DM, contre 6.960 DM pour la berline P2 quatre portes standard.

Opel Rekord L 1962

 L’arrivée de la Rekord P2 fit d’Opel une marque populaire parmi les acheteurs d’automobiles.

Dans la catégorie des moyennes, la Rekord faisait figure de maître achat, tandis qu’elle s’installait durablement en deuxième position au classement des immatriculations.

Au moment où la nouvelle Opel Rekord a pris son relais en automne 1963, la Série P2 avait été fabriquée à 786.411 exemplaires.

Opel Rekord P2 (Catalogue 1961)

Opel Rekord P2 (Catalogue 1961)

Une rarete : Cabriolet AUTENRIETH 1962 sur base Opel Rekord P2 Coupe 1700