Mazda célèbre 40 ans de production de voitures à moteur rotatif

Classé dans : Historiques - Mazda (Japon) | 0

Leverkusen, le 30 mai 2007.

Ce 30 mai 2007 marque le 40ème anniversaire de la première Mazda commercialisée avec un moteur rotatif.

Depuis, Mazda a produit environ 1.970.000 voitures équipées d’un moteur rotatif (à fin avril 2007).


« Le moteur rotatif est devenu le symbole de Mazda. Il est né des efforts consentis par nos anciens dirigeants et d’une véritable culture d’entreprise privilégiant les défis majeurs, » affirme M. Hisakazu Imaki, président-directeur général et président du conseil d’administration de Mazda.

« Dans la continuité de cette tradition dont nous sommes fiers, nous allons poursuivre le développement de ce type de motorisation en parfaite adéquation avec notre « Plan de Développent Durable Zoom-Zoom» annoncé en mars dernier.

Prochaine éco-motorisation Mazda, le moteur rotatif à hydrogène, très prometteur, a déjà dépassé le stade de prototype puisqu’il roule quotidiennement sur les routes japonaises.

Mazda entend améliorer sa technologie du moteur rotatif en investissant encore davantage en recherche et développement pour associer moteur rotatif et hydrogène. »

Vers la fin des années 1950, de nombreux constructeurs automobiles du monde entier ont consacré au moteur rotatif d’énormes budgets en recherche et développement mais tous, sauf Mazda, se sont finalement découragés face aux importants défis techniques que posait cette technologie pourtant fantastique.

Mazda fut le seul constructeur à persévérer, surmontant obstacle après obstacle pour enfin parvenir à une véritable production industrielle.

Le 30 mai 1967, la première voiture équipée d’un moteur rotatif birotor, la Mazda Cosmo Sport, débutait sa carrière.

Ensuite vinrent de nombreux autres modèles, dont les Familia Rotary Coupe, Savanna (également commercialisée sous le nom de RX-3), RX-7 et Eunos Cosmo.

Toujours améliorées, de plus en plus économes, de plus en plus fiables, toujours très agréables et même envoûtantes, les Mazda rotatives ont acquis une excellente réputation et sont toujours produites à l’heure actuelle.

Mazda s’est lancé dans le sport automobile en 1968, peu après les débuts de la Cosmo Sport, lorsque des voitures à moteur rotatif ont commencé à participer à des compétitions.

En 1991, la Mazda 787B a apporté au moteur rotatif ses plus belles lettres de noblesse en devenant la seule voiture japonaise à ce jour à avoir remporté les 24 Heures du Mans.

Ce résultat extraordinaire ne doit pas occulter les plus de cent victoires remportées en championnat de tourisme japonais et en IMSA (International Motor Sports Association) américaine. Un superbe palmarès pour le rotatif !

La sportive Mazda RX-8, lancée en avril 2003, est propulsée par un moteur rotatif atmosphérique de nouvelle génération, le RENESIS, plus compact, plus puissant et plus respectueux de l’environnement que ses prédécesseurs.

Le magazine spécialisé britannique Engine Technology International ne s’y est d’ailleurs pas trompé, récompensant le Mazda RENESIS du prix très convoité de Moteur International de l’Année en 2003, lui décernant aussi une victoire de classe en 2003 et 2004, saluant ainsi ce moteur d’exception.

Aujourd’hui, Mazda poursuit la mise au point du moteur rotatif RE à hydrogène dont la particularité est de ne pas émettre de dioxyde de carbone (CO2), l’un des gaz responsables de l’effet de serre.

Le développement du moteur RE à hydrogène a commencé dès 1991 et a ensuite conduit à la fabrication de la Mazda RX-8 Hydrogen RE, devenue en février 2006 la première voiture à moteur rotatif fonctionnant à l’hydrogène disponible en leasing.

Actuellement, sept exemplaires de la RX-8 Hydrogen RE font l’objet d’un contrat de leasing et roulent tous les jours sur les routes japonaises.