Maserati Tipo 60, il y a 60 ans en 1959

Maserati Birdcage Tipo 60 (1959)

 

Le 12 juillet 1959, à Rouen, la Maserati Tipo 60 « Birdcage » fait ses débuts en course dans la catégorie Sport, pilotée par Stirling Moss, alors âgé de 30 ans.

La Tipo 60 y enregistre sa première victoire en battant deux Lotus 15 et en réalisant le meilleur tour en 2’28’’5 à une moyenne horaire de 158,594 km/h.

C’était la première d’une longue série de victoires : la Birdcage a également remporté quatre championnats italiens de la montagne (pilotée par Odoardo Govoni en 1960-1961-1962 et Nino Todaro en 1963) et deux championnats italiens de courses en circuit (en 1960 avec Mennato Boffa et en 1963 avec Nino Todaro).

En 1958, la famille Orsi, alors propriétaire de Maserati, demanda à l’ingénieur Giulio Alfieri, responsable technique, de lancer à partir d’une page blanche un projet qui proposerait de nouvelles solutions techniques afin de rendre les Maserati de compétition encore plus compétitives.

L’idée de départ était de construire une nouvelle voiture à structure monocoque, mais sera rapidement écarté.

En octobre 1958, Alfieri et ses collaborateurs comprirent comment atteindre un poids peu important combiné à une très grande rigidité en torsion.

Ils ont conçu un châssis révolutionnaire composé d’environ 200 tubes d’acier de très petit diamètre (entre 10 et 15 mm) qui, combinés ensemble dans de très courtes longueurs dans un maillage complexe, ont formé une structure de cage à oiseaux, d’où le surnom de la voiture, « Birdcage ».

Pour le Tipo 60, un moteur quatre cylindres compact de 2 litres était monté au centre de la voiture, à un angle de 45° afin de réduire l’espace à l’avant et d’abaisser le centre de gravité.

Cela donnait à la voiture un équilibre exceptionnel en termes de poids et d’aérodynamisme.

Le moteur, dérivé de celui de la 200S, a été modifié de manière appropriée, avec une modification presque complète de la culasse, décalant l’échappement du côté droit.

Le rapport alésage/course passe de 1,226: 1 (92x75mm) du 200S à 1,302: 1 (93,8x72mm).

La voiture était équipée de deux carburateurs Weber 45 DCO3, d’un allumage double à batterie avec Marelli et d’une puissance maximale de 200 chevaux.

Les suspensions étaient constituées de ressorts hélicoïdaux à l’avant et d’un essieu arrière De Dion à ressort à lames transversal simple.

La construction de la première voiture a été achevée en mai 1959, avec un châssis composé de tubes d’acier au chrome de haute qualité, particulièrement rigide.

Stirling Moss & la Maserati tipo 60 durant des essais à Modena (1959)
Stirling Moss & la Maserati tipo 60 durant des essais à Modena (1959)

 

Cette première unité a été confiée à Stirling Moss, qui effectue divers tests sur l’Autodromo de Modène et sur le Nürburgring.

Cependant, au cours de ces essais, Alfieri s’est rendu compte qu’en raison de la grande rigidité de l’acier, un grand nombre de fissures apparaissaient dans les soudures, mettant en péril la sécurité du conducteur.

Il a donc surpris tout le monde en décidant de remplacer l’acier spécial par un acier de qualité inférieure, qui ne générerait pas ces effets néfastes, et permettant ainsi au châssis de travailler sans créer de craquelures.

Malgré de nombreux détracteurs, l’opinion de Giulio Alfieri était la bonne.

 

Grâce à la victoire remportée à Rouen le 12 juillet 1959 et à d’autres résultats prestigieux, la Tipo 60 « Birdcage » fit l’objet d’une assez forte demande de la part des équipes privées et des Gentlemen Drivers qui peuvent se permettre le prix d’achat élevé de la « Birdcage »

 

Aux États-Unis, marché très important pour ce type de véhicule, la « Birdcage » a attiré l’attention des équipes participant dans la catégorie des voitures de sport de 3 litres.

Ce qui persuade Maserati de concevoir rapidement une variante qui satisferait les demandes de ces clients.

Le quatre cylindres est majoré à 2,890 cc.

La puissance augmente de 50 chevaux et le poids total de la voiture (maintenant connue sous le nom de Tipo 61) porté à près de 600 kg en raison de l’adoption d’un nouvel arbre de transmission plus grand.

La consommation de carburant n’a pratiquement pas changé, ce qui était essentiel dans les courses d’endurance, où la Birdcage était en mesure de réduire considérablement le nombre d’arrêts de ravitaillement.

Nino Vaccarella & une Maserati Tipo 61 Birdcage en tête de la Targa Florio 1960 (abandon à 2 tours de l’arrivée)

 

En 1960, Maserati n’a pas d’équipe officielle, mais décide de soutenir l’équipe américaine Camoradi de Lloyd Casner, qui alignait deux Tipo 61 au Nürburgring sur 1 000 km.

L’équipage composé de Stirling Moss et Dan Gurney a remporté la course, tandis que Masten Gregory et Gino Munaron ont terminé troisième.

Aux 24 heures du Mans, l’une des Maserati Tipo 61 engagée a atteint une vitesse de 270 km / h, établissant un nouveau record pour une voiture de sport de 3 litres.

En 1961, Masten Gregory et Lloyd Casner remportent une nouvelle victoire au Nürburgring en battant la Ferrari 250 TR 61 pilotée par les frères Pedro & Ricardo Rodriguez.

 

Un total de 22 Maserati Tipo 60-61 a été produit.

Les deux dernières Maserati Tipo 61 ont été produites en janvier et février 1961.

 

Maserati Tipo 61 (ca1960)

 

Caractéristiques techniques principales de la Tipo 60 (1959) :
Moteur : quatre cylindres verticaux

Cylindrée : 1,990 cc
Puissance : 200 ch
Transmission : Mécanique cinq vitesses + marche arrière avec boîtier de différentiel
Châssis : « Birdcage »
Poids : 570 kg
Vitesse maximale : 270 km/h

 

Données techniques de la Maserati Tipo 61 (1960)

Moteur (dimensions) :

4 cyl. en ligne,

Alésage : 100 mm,

Course : 96 mm,

Cylindrée : 2890 cc,

Compression : 10:1,

Puissance : 260 chevaux (CUNA) / 290 ch (SAE) @ 6500 tr/mn,

Couple maxi : 33 mkg (CUNA) / 36 mkg (SAE) @ 5000 tr/mn,

Puissance spécifique : 90 ch/L (CUNA) /100 ch/L (SAE),

Indice d’octane : 98

 

Moteur (construction):

Bloc incliné vers côté gauche à 45°,

Soupapes en tête (en V),

2 arbres à cames en tête (pignons),

Culasse en alliage léger,

Chemises amovibles humides,

Carter sec,

Filtre à huile sur circulateur principale,

Radiateur d’huile,

Contenance huile : 20 L,

2 carburateurs horizontaux double corps Weber 48 DCO 3,

Pas d’épurateur d’air,

1 pompe à essence mécanique.

Double allumage,

Bougies Lodge 49 RLH ou 51 RLH,

Équipement électrique Marelli 12 V,

Dynamo 220 W,

Batterie de 36 Ah,

Refroidissement par eau,

Contenance radiateur : 12 Litres

 

Transmission :

Boite de vitesse en bloc avec différentiel,

Embrayage à disques multiples secs,

Boîte à 5 vitesses sans synchronisation,

Levier central,

Couple conique à denture droite,

Rapport de pont : 1,365:1 (11/15),

Sur demande :

1,415:1 (12/17),

1,5:1 (12/18),

1,548:1 (11/17).

Rapports de démultiplication :  

1ère : 2,14:1,

2è : 1,75:1,

3è : 1,315:1,

4è : 1,105:1,

5è : 1:1,

AR : 2,20:1.

 

Châssis, suspensions :

Châssis à charpente tubulaire,

Suspension AV à roues indépendantes, avec leviers triangulés en trapèze et ressorts hélicoïdaux,

Suspension AR De Dion avec bielles longitudinales,

Ressort transversal et guidage latéral par écrou,

Stabilisateur latéral AV & AR,

Amortisseurs télescopiques Koni AV & AR.

Freins : hydraulique à disque Girling AV & AR,

Frein de stationnement : mécanique sur roues arrière,

Direction : à vis et secteur,

Volant : à droite,

 

Carrosserie :

Spider Sport, 2 places, 2 portes by Allegretti e Gentilini (Modena)

 

Dimensions :

Longueur :          3900 mm

Largeur :             1550 mm

Hauteur :            1050 mm

Empattement : 2200 mm

Voie AV :             1250 mm

Voie AR :             1200 mm

Garde au sol :    120 mm

Diamètre de braquage : 12 mètres

Poids à sec :       580 kg

Performances (avec rapport du pont 11/15) :

Vitesse maximale : 277 km/h

Rapport poids/puissance : environ 2 kg/chevaux (SAE)

Vitesse (à 1000tr/mn en 5e vitesse) : 42,5 km/h

Consommation d’essence : environ 18 L/100 km (Indication de l’usine)

Capacité du réservoir d’essence : 120 Litres

Pneus : Pirelli

AV 6.00-16

AR 6.50-16.

 

Maserati Tipo 61 (ca1960)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 7