Karmann Story

Classé dans : Historiques - Karmann (D) | 0

Karmann Osnabruck entrée MartiniStrasse (c.1955)Karmann Osnabruck entrée MartiniStrasse (c.1955)

Durant plusieurs décennies, Karmann fut l’exemple parfait de la mutation industrielle réussie qui fit de ce carrossier allemand de bonne réputation, mais de taille médiane, un géant industriel après la deuxième Guerre Mondiale.


Malheureusement, la sous-traitance à l’échelle industrielle exige des investissements de plus en plus lourds et, pas plus que Pininfarina, Bertone ou Heuliez, Karmann n’a réussi un « atterrissage en douceur », lorsque vint la « révolution industrielle » causée par l’intégration sur les chaines de montage des grands constructeurs des « modèles de niches » qui avaient fait jusqu’alors la fortune des carrossiers industriels.

 

Au grand soulagement des milliers de travailleurs de Karmann, la plupart des outils industriels ont trouvé repreneurs.

 

Ainsi, le site emblématique d’Osnabrück, siège historique de Wilhelm Karmann GmbH fait désormais partie du Groupe VAG.

 


 

Carte postale publicitaire de la Carrosserie Christian Klages (c.1896)Carte postale publicitaire de la Carrosserie Christian Klages (c.1896)

L’origine de l’affaire Karmann remonte à 1874 quand est fondée à Osnabrück, en Allemagne du Nord, une petite affaire de carrosserie hippomobile, l’atelier Christian Klages.

Carte de visite professionnelle de Wilhelm Karmann, propriétaire de la Wagenfabrik Chr. Klages (Période 1901-1906)Carte de visite professionnelle de Wilhelm Karmann, propriétaire de la Wagenfabrik Chr. Klages (Période 1901-1906)

En 1901, au décès de Christian Klages, la carrosserie est reprise par Wilhelm Karmann qui continue la fabrication des hippomobiles.

En 1902, Wilhelm Karmann construit sa première carrosserie automobile et cela sur un châssis Dürkopp.

Jusqu’en 1914, Karmann habille d’autres châssis d’autos.

Au début des années 1920, il reçoit une importante commande de 1.000 carrosseries pour l’usine berlinoise AGA.

Carrosserie Karmann d’avant 1914 sur châssis MercedesCarrosserie Karmann d’avant 1914 sur châssis Mercedes

 

Voiture AGA à carrosserie Karmann au début des années 1920Voiture AGA à carrosserie Karmann au début des années 1920

 

 Limousine Karmann sur base Presto c.1922 Limousine Karmann sur base Presto c.1922

En 1924, Wilhelm Karmann effectue un voyage d’études aux Etats-Unis et, à son retour, modernise l’usine d’Osnabrück en adoptant la chaîne de montage et la carrosserie semi-acier, c’est à dire constituée de panneaux métalliques fixés à une ossature bois.

Il adopte aussi la peinture au pistolet à la place de celle au pinceau.

En 1926, il commence à travailler avec Adler afin de lui fournir les carrosseries de ses cabriolets et aussi certaines carrosseries de berlines.

En 1930, Karmann réalise certains cabriolets sur les plans du célèbre professeur Gropius, du Bauhaus de Dessau.

Publicité Karmann en 1928 Publicité Karmann en 1928

 

Mercedes 630 carrossée par Karmann en 1928 Mercedes 630 carrossée par Karmann en 1928 ( Décapotée & fermée) 

Mercedes 630 carrossée par Karmann en 1928


 

Publicité Karmann de 1928 Publicité Karmann de 1928

Stand Karmann au salon de Berlin 1923Stand Karmann au salon de Berlin 1923

 

 Stand Karmann au salon de Berlin fin 1928 (Adler & Mercedes) Stand Karmann au salon de Berlin fin 1928 (Adler & Mercedes)

Stand Karmann au salon de Berlin 1931Stand Karmann au salon de Berlin 1931

 

Adler Standard 8 (carrosserie Karmann) 1929 Adler Standard 8 (carrosserie Karmann) 1929

 

Adler Standard 8 en limousine « by Karmann » 1930 Adler Standard 8 en limousine « by Karmann » 1930

 

Cabriolet Sport Karmann sur châssis Adler 1931Cabriolet Sport Karmann sur châssis Adler 1931

 

Cabriolet Karmann sur châssis Adler 1931. Dessin du Professeur Gropius Cabriolet Karmann sur châssis Adler 1931. Dessin du Professeur Gropius

 

 Autre cabriolet Adler « by Karmann » sur dessin GropiusAutre cabriolet Adler « by Karmann » sur dessin Gropius

 

En 1932, l’affaire comprend 150 travailleurs.

Pendant les années 1930, Karmann, outre Adler, a d’autres clients comme Hanomag ou encore Ford Cologne pour laquelle il exécutera 800 roadsters.

Ford Eifel Cabriolet by Karmann c.1936-39Ford Eifel Cabriolet by Karmann c.1936-39

En 1938-39, l’usine emploie 800 personnes et sort 65 carrosseries par jour.

 

Cabriolet Adler Primus « by Karmann » 1933Cabriolet Adler Primus « by Karmann » 1933

 

Berline sans montant central. Carrosserie Karmann sur Adler Trumpf 1933 Berline sans montant central. Carrosserie Karmann sur Adler Trumpf 1933

 

Publicité Karmann de 1934 Publicité Karmann de 1934

 

Adler Standard 8 « by Karmann » en fin 1930Adler Standard 8 « by Karmann » en fin 1930

 

Adler Zwei Liter,cabriolet Karmann en fin 1937 Adler Zwei Liter,cabriolet Karmann en fin 1937

 

Adler limousine Diplomat « by Karmann » (1938)Adler limousine Diplomat « by Karmann » (1938)

 

Adler Autobahn 2,5 L., cabriolet Karmann 1938 Adler Autobahn 2,5 L., cabriolet Karmann 1938

Adler Autobahn 2,5 L., cabriolet Karmann 1938

 

Hanomag Garant 1935 « by Karmann »Hanomag Garant 1935 « by Karmann »

 

Hanomag Sturm carrossée en limousine par Karmann (1936)Hanomag Sturm carrossée en limousine par Karmann (1936)

Les ateliers sont très bombardés pendant la guerre.

Après reconstruction, le travail reprend et l’usine fournit des pièces de carrosseries pour les camions Hanomag et Büssing, puis pour les Ford Taunus.

En 1951, l’affaire est en plein essor avec 1.300 travailleurs.

Fin 1950, Karmann entame une commande de cabriolets pour DKW, d’abord en deux cylindres, puis en trois.

On en fera en tout 5.600.

 

Cabriolet DKW 3=6 « by Karmann » de 1953Cabriolet DKW 3=6 « by Karmann » de 1953

Entretemps en 1948, Karmann, de sa propre initiative, avait carrossé un châssis VW en cabriolet quatre places et l’année suivante l’avait présenté au Professeur Nordhoff, alors le patron de Wolfsburg.

Après beaucoup d’hésitations, Nordhoff commande à Karmann 1.000 exemplaires du cabriolet, commande répétée peu après devant le succès commercial.

On en fera plus de 330.000.

Cabriolet KarmannVW Käfer 1949 Cabriolet KarmannVW Käfer 1949

Karmann conclut alors un accord avec Ghia (représenté par Luigi Segre) et présente le prototype Karmann-Ghia en novembre 1953.

Accepté par la direction VW, le coupé Karmann-Ghia entre en production en 1955 et est un succès immédiat.

En octobre 1956, sort de chaîne le 10.000e exemplaire.

On lui adjoint un cabriolet en fin 1957.

Entre 1955 et 1974 sortiront plus de 440.000 exemplaires de VW Karmann-Ghia.

VW Karmann-Ghia coupé 1955VW Karmann-Ghia coupé 1955

 

VW Karmann-Ghia cabriolet (c.1974)VW Karmann-Ghia cabriolet (c.1974)

En 1965, une seconde usine a été construite  à Rheine (Westphalie), près de la frontière hollandaise et dès 1959, la première usine à l’étranger avait été inaugurée au Brésil (Sao Bernardo do Campo, près de Sao Paulo) .

VW Karmann Ghia TC 145 (Brésil -1970-1974)VW Karmann Ghia TC 145 (Brésil – 1970-1974)

VW do Brasil SP-2 (Brésil - 1974-1976)VW do Brasil SP-2 (Brésil – 1974-1976)

VW do Brasil SP-2 (Brésil - 1974-1976)

Wilhelm Karmann décède le 28 septembre 1952 à plus de 80 ans et c’est son fils et homonyme qui lui succède à la tête de l’entreprise.

Wilhelm Karmann Sr. (1871-1952) vers 1950Wilhelm Karmann Sr. (1871-1952) vers 1950

Wilhelm Karmann (1914-1998)Wilhelm Karmann (1914-1998)

Outre sa principale activité pour VW, Karmann travaille aussi  pour BMW, de 1965 à la fin des années 1970, plusieurs milliers de coupés seront construits sur base 2000C et CS ainsi que les 2800CS et autres 3.0 CS/CSi.

L'usine Karmann Rheine Gmbh & Co KG (1965)L’usine Karmann Rheine Gmbh & Co KG (1965)

L'usine Karmann Rheine Gmbh & Co KG (1991)L’usine Karmann Rheine Gmbh & Co KG (1991)

BMW 3.0 CS E9 (1971-1975)BMW 3.0 CS E9 (1971-1975)

Entre 1967 et 1971, Karmann travaille aussi pour Porsche sur les 911 et 912, mais produira aussi entre 1969 et 1975 les VW-Porsche 914 & 914/6.

Montage de Porsche 912 & 356 (1965)Montage de Porsche 912 & 356 (1965)

VW-Porsche 914 (c.1972) VW-Porsche 914 (c.1972)

En 1970, Karmann sort sous son nom des Buggy sur châssis VW raccourcis.

Buggy Karmann GF (1970)Buggy Karmann GF (1970)

En 1976, Karmann lance les Karmann Mobil, des Motorhomes sur base du VW Transporter T2.

VW T2 Karmann Mobil (1977-78)VW T2 Karmann Mobil (1977-78)

Outre son travail principal de carrossier, Karmann fabrique aussi des pièces de carrosserie pour certains constructeurs, par exemple les cabriolets Renault 19 et Megane dont il fournit des éléments de structure et les systèmes de toiture qu’il livre à l’usine de Maubeuge pour montage final.

 

Karmann travaille pour les Mercedes SLK et CLK.

 

Une autre activité de Karmann est celle de montage de voitures faites presqu’entièrement à l’étranger comme plusieurs milliers de KIA Sportage ou les 281 coupés AMC Javelin dont 90% des pièces viennent des USA.

AMC Javelin 79-K - Montage Karmann (1968)AMC Javelin 79-K – Montage Karmann (1968)

En 2008, Karmann totalise 8.000 travailleurs dont 3.400 en Allemagne.

A partir de 2008/2009, beaucoup de constructeurs décident de faire plus de choses eux-mêmes et donc d’arrêter de sous-traiter.

En avril 2009, Karmann se trouve en cessation de paiements d’où une restructuration drastique qui disperse les avoirs mais aussi le « savoir-faire » de Karmann.

Sortie de chaine de production à Osnabrück (1965)Sortie de chaine de production à Osnabrück (1965)

Les 10 sites industriels répartis sur 4 continents sont liquidés ou vendus, comme les usines de Rheine et de Sao Paulo pour se concentrer sur le site d’Osnabrück qui, depuis mars 2011 est intégré au groupe Volkswagen sous le nom « Volkswagen Osnabrück GmbH » pour produire certaines « petites séries » du groupe VAG, comme les VW Golf VI Cabriolets, Porsche Cayman de 2e génération et autres Boxster de 3e Génération.

L'usine Karmann-Ghia do Brasil Ltda (1991)L’usine Karmann-Ghia do Brasil Ltda (1991)

Quelques  voitures construites ou montées par Karmann:

AMC Javelin (1968-1970: 281 ex.)

Audi Cabriolet (1997-2000: 12.112 ex.)

Audi A4 Cabriolet (2002-2009: 187.834 ex.)

 

BMW 2000 C/CA/CS (1965-1970: 13. 696 ex. soit: 13.147 carrosseries &

549 véhicules complets)

BMW 3.0 CS (1971-1975: 21.147 ex.)

BMW 635 CSI (1976-1989: 86.314 ex.)

Motorhome Karmann Gipsy sur base VW Transporter (1980-1992: 891 ex.)

Chrysler Crossfire Cabriolet (2003-2007: 30.539 ex.)

Chrysler Crossfire Coupe (2003-2007: 45.506 ex.)

Ford Escort Cabriolet  (1983-1990: 104.237 ex.)


Ford Escort Cabriolet (1990-1997) : 80.620 ex.Ford Escort Cabriolet (1990-1997: 80.620 ex.)


Ford Escort RS Cosworth 1992 (1992-1996: 8.082 ex.)Ford Escort RS Cosworth 1992 (1992-1996: 8.082 ex.)


Ford Taunus 15M Break c.1955Ford Taunus 12M/15M Break et Fourgonnette  (1952-1955: 12.235 ex.)


Kia Sportage (1995-1998: 25.984 ex.)Kia Sportage (1995-1998: 25.984 ex.)

Land Rover Defender (Brésil)(2002-2005: 2.777 ex.)

Mercedes-Benz CLK ( A208 ) Cabriolet (1998-2003: 115.264 ex.)

Mercedes-Benz CLK ( C208 ) Coupé (2000-2002: 28.706 ex.)

Mercedes-Benz CLK ( A209 ) Cabriolet (2003-2009: 110.312 ex.)

Opel Diplomat A Coupé V8 (1965-1967) : 347 ex.Opel Diplomat A Coupé V8 (1965-1967: 347 ex.

Opel Diplomat B Cabriolet 4 portes (1971) : 4 ex. (pour Fissore)Opel Diplomat B Cabriolet 4 portes (Pour Fissore) (1971: 4 ex.)

Porsche 356 B Hardtop Coupé (1961-1965: 13.370 ex.)

Porsche 912 (1965-1969) : 22.287 ex.Porsche 912 (1965-1969: 22.287 ex.)


Porsche 911E & 911S (2.0 LWB) de 1969Porsche 911 (1968-1971: 12.727 ex.)

Porsche 914 (1969-1975: 118.949 ex.)

Porsche 968 (1991-1994: 1.180 ex.)

Triumph TR6 (Design) (1969-1976: 94.619 ex.)

VW Coccinelle Cabriolet (Type I) (1949-1980: 331.847 ex.)

VW 1500 Type 3 Cabriolet (présérie)(1961: 16 ex.)

VW Golf I Cabriolet 1991 (1979-1993: 388.522 ex.)VW Golf I Cabriolet 1991 (1979-1993: 388.522 ex.)

VW Golf III Cabriolet (1993-1998: 129.475 ex.)

VW Golf Cabriolet de 2000VW Golf IV Cabriolet (basé sur Golf III) (1998-2001: 82.588 ex.)

VW Golf Variant III (1997-1999: 80.928 ex.)

VW Karmann Ghia type 14 Coupé (1955-1974: 362.601 ex.)


VW Karmann-Ghia Cabriolet type 14 (1957-1974: 80.881 ex.)VW Karmann-Ghia Cabriolet type 14 (1957-1974: 80.881 ex.)

VW Karmann Ghia Coupé Type 34 de 1961VW Karmann Ghia Coupé Type 34 (1961-1969: 42.505 ex.)

VW Karmann Ghia TC 145 (Brésil) (1970-1974: 18.119 ex.)

VW SP-2 (Brésil 1976)VW SP-2 (Brésil) (1974-1976: 11.123 ex.)

VW Scirocco I de 1978VW Scirocco I  (1974-1981: 504.153 ex.)

VW Scirocco II de 1991

VW Scirocco II de 1991 (1981-1992: 291.497 ex.)


VW Corrado G60 1991

VW Corrado (1988-1995: 97.521 ex.)

 

Quelques voitures dotées de pièces fabriquées mais non montées par Karmann:

Bentley Continental GTC Cabriolet (2006-2010) : modules de toit

BMW Série 1 Cabriolet (2008-2010) : modules de toit

BMW Série 6 Cabriolet (2010) : modules de toit

Mercedes-Benz CLK 207 A Cabriolet (2009-2010) : modules de toit

Mini Cabriolet (2008-2010) : modules de toit

Renault 19 Cabrio (1990-1996) : 29.222 ex. (Body-In-White et modules de toit)

Renault Mégane I Cabriolet (1996-2003) : 74.096 ex. (Body-In-White et modules de toit)

Renault Megane II CC Cabriolet (2004-2009) : modules de toit

Renault Mégane III CC Cabriolet (2010) : modules de toit