La célèbre Bentley 4¼ Litre ‘Embiricos Special’ de 1937 s’affiche en vedette à l’usine de Crewe

Classé dans : Historiques - Bentley (GB) | 0



Bentley 4.25 Litre  Embiricos Special Coupé (1937) & Bentley Continental GT Speed Coupé (2012)Georges PAULIN)

L’une des Bentley les plus rares et les plus précieuses du monde, la 4¼ litres « Embiricos Spécial », fait actuellement une apparition historique sur le site du berceau de la marque, à Crewe.




Bentley 4.25 Litre  Embiricos Special Coupé by Pourtout (1937 Dessin de Georges PAULIN)

A peine revenue de ses deux dernières expéditions, (« Serenissima Run » Louis Vuitton à Venise, puis « Le Mans Classic »), que voilà cette extraordinaire automobile trônant fièrement, jusqu’en septembre 2012, dans la salle d’exposition Lineage de l’usine de Pyms Lane.

Au cours des années 1930, Bentley Motors, appartenant alors à Rolls-Royce, produisait dans son usine de Derby des voitures de Grand Tourisme rapides, raffinées et de grande qualité.

Tandis que la majorité des clients envoyaient leurs châssis aux traditionnels et habituels carrossiers britanniques tels que Vanden Plas, H.J. Mulliner ou Park Ward, quelques passionnés d’outre-Manche, disposant de routes aux lignes droites plus longues et plus rapides, voulaient tester les avantages récemment annoncés de l’aérodynamique.

Avec le soutien de l’usine, l’un de ces propriétaires décida d’étudier la possibilité d’une Bentley aérodynamique à haute performance.

Il en résulta la plus célèbre Bentley de l’époque de Derby.

André Embiricos était un riche pilote de course grec vivant à Paris.

Walter Sleator, l’agent parisien de Rolls Royce et Bentley, met en contact Mr Embiricos avec Georges Paulin, un designer travaillant pour le Carrossier Pourtout, et dont la notoriété en France venait en grande partie de la création du fameux mécanisme « Eclipse » de transformation permet de convertir en un clin d’œil un Coupé en Cabriolet et vice-versa.

Peugeot Eclipse (401 & 402)

Il dessina également, toujours pour le carrossier Pourtout les superbes Roadsters et Coupés Peugeot 302 Darl’Mat.

Peugeot 302 Roadster Darl Mat (1937)

Sous les directives de Paulin, Pourtout produisit une carrosserie en Duralumin aux lignes étonnamment épurées et aérodynamiques pour cette Bentley 4¼ litres de Derby, qui devait être autant adaptée au tourisme rapide qu’aux records sur circuits.

La Bentley « Embiricos » remplissait tous les critères d’une Bentley Grand Tourisme de haute performance puisqu’elle parcourut en une heure 184,5 km (114,64 miles) sur le circuit de Brooklands, tout en restant assez civilisée pour qu’Embiricos l’utilise régulièrement sur route.

Fin 1939, André Embiricos vendit sa Bentley à H.S.F. Hay, qui, après-guerre, la pilota trois fois aux 24 heures du Mans, y accédant à une excellente 6e place en 1949.



Bentley 4.25 Litre  Embiricos Special Coupé by Pourtout (1937 Design: Georges PAULIN)

Même s’il s’agissait d’un modèle unique, les réactions suscitées par la Bentley Embiricos encouragèrent la société à explorer des styles plus aérodynamiques pour certains modèles de production futurs.

En 1939, le designer Ivan Evernden collabora avec Paulin sur un prototype Mark V épuré nommé Corniche.

Malheureusement, le prototype se trouvait en France lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclata et fut détruit sous les bombardements de Dieppe, alors qu’il attendait d’être expédié vers la Grande-Bretagne.

Après la guerre, de nombreux traits de la Bentley Embiricos furent repris dans les splendides lignes de la Continental Type R de 1952, qui restent toujours visibles dans l’emblématique forme du coupé Continental GT d’aujourd’hui.

Pour Richard Charlesworth, Directeur des relations royales et VIP et directeur de la Bentley Heritage Collection:

« C’est un honneur pour notre marque d’exposer cette Bentley unique pour la première fois, grâce à la générosité de son respecté propriétaire actuel.

Sa forme épurée était très avancée pour l’époque et son ADN est encore manifeste dans les coupés Bentley modernes.

Nous sommes impatients à l’idée de montrer l’Embiricos aux visiteurs de notre usine, ainsi qu’au public lors du prochain Concours d’Élégance du Château de Windsor. »

(Crewe, Angleterre. 15 août 2012).