ESSAI GAMME : Esthétique et sécurité : La Volvo V40

Classé dans : Essais - Volvo (Suède) | 0

Il est loin le temps des buffets normands à roulettes, la firme suédoise s’émancipe et donne à ses nouvelles productions un petit cachet qui ne déplairait pas à un designer transalpin.

Volvo V40 T3 2012


Cependant, une Volvo restera toujours une Volvo, et l’aspect sécuritaire demeurera la hantise de la firme suédoise.

Avec ce modèle, Volvo ouvre d’ailleurs un nouveau chapitre dans la sécurité avec une attention toute particulière aux piétons.


Une ligne séduisante, un intérieur d’un design épuré

 

Volvo s’encanaille et c’est une bonne nouvelle : adieu donc l’hyperconventionnel, la nouvelle suédoise arbore des galbes qui lui font honneur et ne manquera pas de surprendre les fidèles de la marque, plutôt habitués à des lignes fonctionnelles mais qui permettaient aux breaks des chargements records.

Volvo V40 T3 2012

A côté de la berline S40 et du break V50, la V40 semble sortir d’un autre bureau de design. Son dessin évoque plutôt un hatchbag et n’a plus rien à voir avec l’ancien break V40 basé sur la berline S40.

Volvo V40 T3 2012

 

Volvo V40 T3 2012

Malgré ce coup de crayon typiquement latin, la nouvelle V40 revendique sa filiation avec les Volvo de jadis : le dessin de son hayon qui rappelle la P 1800 ES apparue en 1972. Encadré par des feux à DEL au dessin compliqué ce hayon s’ouvre sur un coffre aux formes régulières mais d’une capacité assez décevante pour une voiture de la catégorie « compacte » : seulement 335 dm³ !

Volvo V40 T3 2012

Afin de suivre la mode, les clignoteurs latéraux DEL sont intégrés dans les petits rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement. Pour repérer le bord de trottoir à l’enclenchement de la marche arrière, ceux-ci possèdent une fonction de basculement automatique.

Suivant les options, la V40 peut être pourvue d’un grand toit en verre traité contre les rayons infra rouges.

Celui-ci s’occulte par un rideau en tissu. Même si les appuie-tête se rabattent, la visibilité arrière n’est pas la meilleure du segment. En outre, par mauvais temps, la lucarne arrière se salit très vite et l’essuie glace arrière ne fera pas que de la figuration…

Volvo V40 D2 2012 vs 122S 1966

 

Volvo V40 T3 2012

Quant à son habitabilité, sauf aux sièges arrière, elle reste très comparable à celle de la Ford Focus dont elle partage d’ailleurs l’excellent châssis.

Les sièges sont très bien étudiés et confortables, mais pourquoi diable avoir coincé la manette du soutien lombaire aussi prêt de l’accoudoir central ?

 

Volvo V40 T3 2012

L’intérieur de l’habitacle est baigné d’une lumière de couleur allant du rouge au bleu qui s’adapte en fonction de la température. De style scandinave, il garde ici toute ses traits épurés avec sa console centrale flottante.

 

Volvo V40 T3 2012

Le combiné d’instrumentation est entièrement digital et propose suivant l’humeur du conducteur trois thèmes : « Élégance« , « Éco » (avec l’affichage d’un « un éco-guide« ) et « Performance« .

Avec son fond d’éclairage rouge dans sa partie centrale, ce dernier thème remplace le traditionnel compteur de vitesse par un compte-tours. La vitesse est indiquée sous forme numérique en son centre. A sa droite, sous forme de jauge verticale assez gadget, on découvre un indicateur de réserve de puissance…

 

Volvo V40 T3 2012

Petite attention pour les voyages en Angleterre : en complément à la vitesse affichée, l’ordinateur de bord peut faire apparaître conjointement sous forme digitale votre vitesse en miles…

Toutes ces informations sont pilotées par l’interface Volvo Sensus via un écran intégré piloté à partir du volant ou au moyen des commandes disposées juste en dessous ou par commandes vocales. Avec le système audio Volvo High Performance multimédia, cette interface affiche également les données et les images du système de navigation, du téléphone, de la caméra de recul (avec fonction zoom), du lecteur DVD, de la TV numérique, etc… Dans le menu on distingue l’option « My Car » qui donne accès aux différents réglages des nombreux systèmes de sécurités intégrés.

Signalons au passage que, par une application mobile sur smartphone, le conducteur peut rester en permanence « connecté » à sa V40…

On y trouve également un système audio Volvo Premium Sound multimédia développé par les Laboratoires Audyssey compatible DVD, CD et USB et connexion Bluetooth ® non seulement pour le téléphone mais aussi pour le streaming musical.

L’air conditionné bénéficie d’un système bizone et de petites attentions typiques des pays froids comme le pare-brise, la lunette arrière et les rétroviseurs extérieurs qui sont automatiquement réchauffés si la température extérieure est inférieure à 9°C.

A signaler : si vos passagers ne supportent pas l’airco, la buée sur les vitres n’apparaîtra pas automatiquement pour transformer votre V40 en aquarium…

Volvo V40 T3 2012

Au niveau prix, la V40 n’est pas donnée ! A partir de 23.000 € pour la D2 et 500 € en plus pour la T3, elle est environ 2000 € plus chère que les Focus équipées des mêmes moteurs. De plus, ses capacités de chargement (de 335 dm³ à un peu plus d’un mètre cube dossier arrière rabattu) ne sont guère brillantes face à sa cousine.

Mais est-ce que la V40 joue dans la même cour ?

 

La sécurité : un maître mot

 

La V40 est donc la première voiture à utiliser la technologie des coussins gonflables pour protéger les piétons Ce système se voit couplé à un système de détection des piétons associé au freinage à pleine puissance. A présent, le système d’anticollision à basse vitesse City Safety, est efficace jusqu’à 50 km/h.

Volvo V40 T3 2012

Mais ce n’est pas tout : la V40 est aussi équipée d’un régulateur de vitesse adaptatif (ACC) avec fonction « embouteillage », d’une aide au maintien dans la voie, une aide aux manœuvres de stationnement, de l’affichage automatique des panneaux routiers, des feux de route adaptatifs (AHB), ainsi qu’un système radar arrière d’alerte de véhicule en approche. La plupart de ces systèmes peuvent être gérés dans le menu « My Car » affiché sur l’écran de la console centrale.

Volvo V40 T3 2012

Evidemment, tout cet arsenal sécuritaire a été salué par l’organisation Euro NCAP qui lui a octroyé cinq étoiles mais également des cotes très flatteuses comme 98 % pour les passagers adultes et 75 % pour les enfants ainsi qu’un remarquable 88 % pour les piétons. A ces excellentes cotes, Volvo a reçu également une récompense en 2010 pour sa technologie « Volvo City Safety« .

 

Sur route

 

Pour notre essai, le choix de la rédaction s’est rabattu sur les modèles diesel et essence qui seront les plus vendus, à savoir la D2 et la T3.

Volvo V40 D2 2012 vs 122S 1966

La V40 D2 est propulsée par un 1.6 diesel d’origine Ford-PSA de 115 ch. à 3600 rpm développant un couple de 240 Nm à 1750 rpm (270 Nm avec boost). Plaisant et très souple, son insonorisation pourrait être un peu plus poussée quand, à froid, il monte en charge …

Ses consommations très mesurées sont similaires voire inférieures à la Focus : sur un trajet de plus de 200 km sur routes enneigées, nous avons obtenu un très bon 4,6 l/_100 km.

Mais au terme d’un essai d’une semaine, la consommation s’est soldée avec 5,3 l aux cent kilomètres. Avec un réservoir de 52 litres, le millier de kilomètres ne semble pas irréalisable…

Volvo V40 T3 2012

La V40 T3 est équipée d’un moteur 1.6 turbocompressé développant 150 ch. à 5700 rpm avec un couple de 240 Nm à 1600 rpm.

Très élastique, et reprenant à très bas régime, ce moteur distille sa puissance de manière très linéaire. Son bruit dans l’habitacle reste contenu. Propulsée par ce moteur, la V40 devient un long courrier très agréable.

Au niveau de la consommation, nous avons atteint une valeur de 8,1 l sur des trajets mixtes où les parcours urbains n’ont pas été oubliés. A noter qu’avec ses 62 l, le réservoir à carburant a une capacité de 10 l supérieure à la version diesel.

Volvo V40 T3 2012

Pour la tenue de route, la comparaison avec la Focus peut continuer : le train avant est d’ailleurs très similaire, mais on reprochera peut-être à la direction de la V40 d’être un peu moins communicative. Le châssis est disponible en version « Dynamique » ou « Sport« . Ce dernier est abaissé de 10 mm et ses ressorts et amortisseurs ont été tarés plus fermes pour mieux convenir à un style de conduite plus incisif voire sportif.

Vu son ergonomie, le conducteur trouve très vite ses marques à un point tel, qu’au bout de quelques kilomètres, il aura l’impression d’en avoir déjà parcouru des centaines…

Typé sous-vireur, le châssis participe naturellement à la sérénité générale que procure sa conduite.



Données Techniques

 

Fichier Acrobat ® à télécharger

 

Qu’en dire ?

 

Volvo a changé : la révolution stylistique qui s’opère chez cet « austère » constructeur scandinave démontre que rien n’est permanent.

Volvo V40 D2 2012 vs 122S 1966

Mais même si la robe est plus attirante, elle ne reste pas moins une Volvo jusqu’au bout des pneus : pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur la longue liste des technologies de sécurité actives et passives qu’elle offre !

Volvo V40 T3 2012

Elle pourrait se montrer une alternative séduisante face aux traditionnels premiums allemands, à savoir la nouvelle Mercedes classe A, la nouvelle série 1 de BMW et l’Audi A3 Sportback, un peu comme l’Alfa Romeo Giulietta avec qui elle partage une ligne beaucoup plus latine… un comble pour une suédoise !