Volkswagen Passat Variant : Le break de référence

Classé dans : Essais - Volkswagen (D) | 0

La Passat Variant, est l’une des références dans son segment. Volkswagen renouvelle sa grande berline, en la dotant des derniers systèmes électroniques et informatiques.

Le modèle Passat est apparu chez Volkswagen en 1973 et n’a cessé d’évoluer pour résister à une concurrence de plus en plus forte.

Style extérieur

Cette grande berline, fort appréciée comme véhicule de société pour sa qualité, sa discrétion et son confort, s’offre donc un léger lifting.

Construite sur la plateforme modulaire MQB déjà inaugurée il y a 2 ans sur la Golf VII, cette Volkswagen Passat Variant gagne en empattement (+7,9cm). Ce qui profite au coffre et à l’habitacle pourtant déjà vastes sur le précédent modèle.

Elle reçoit de nouveaux pare-chocs avant et arrière et une grille de calandre inédite.

Au niveau de l’éclairage, Elle est maintenant équipée de nouveaux projecteurs, feux de jour et antibrouillard à LED, ainsi que de nouveaux blocs de feux arrière, aussi à LED.

De nouveaux coloris et de nouvelles jantes s’inscrivent également sur cette liste. Mais ces améliorations ne changent pas l’allure générale de la Passat.

À bord

À l’intérieur de la Passat Variant, la finition est exemplaire et dans le plus pur style germanique. Mais le plus spectaculaire est, sans aucun doute, le « Digital Cockpit ». Derrière le volant, un écran de 10,25 pouces permet d’afficher les informations selon trois profils : classique, navigation et simplifié.

Le conducteur peut ainsi, par une simple pression sur le bouton « view » sur le volant, afficher les statistiques de consommation, de vitesse ou même la navigation.

Le volant est à présent « capacitif », ce qui signifie qu’il réagit au toucher, comme l’écran central.
Et si l’on s’endort les mains sur le volant ? Dans ce cas, après une grosse dizaine de secondes d’inactivité, la Passat enclenche une procédure d’arrêt automatique.

La connectivité évolue aussi avec la fonctionnalité Apple CarPlay sans fil via la technologie Bluetooth et également une carte SIM intégrée pour l’info trafic permanent, le streaming musical ou encore la radio via Internet.

Le confort à bord de cette Volkswagen Passant Variant est remarquable. Tant à l’avant qu’à l’arrière, il y a de la place, même beaucoup de place. Les passagers sont installés confortablement.

Les sièges invitent au voyage et sauront vous bichonner même sur de longues distances. À l’arrière, la Passat peut même embarquer trois personnes adultes sans rechigner.

Quant au coffre, il offre une belle capacité de 650 l allant jusqu’à 1780 l une fois les banquettes arrière rabattues.

Côté Technologie

Notre Passat embarque de série un nombre impressionnant de systèmes d’aides à la conduite. On notera :

  • Le « Pre Safe Assist », qui prépare la voiture en cas de collision imminente (tension des ceintures, fermeture des ouvrants)
  • Le « Front assist » avec une protection des piétons (détection des obstacles avec freinage d’urgence)
  • L’ « Emergency Steering Assist », qui stabilise le véhicule lors de manœuvres d’évitement
  • Le « Predictive ACC ». Se fondant sur les données GPS, ce système réduit la vitesse par anticipation à l’approche des virages, des ronds-points, et des entrées d’agglomération. Il se montre très agaçant car assez intrusif, tout comme le « Lane Assist » (maintien dans la voie). Ces deux aides sont heureusement déconnectables.

Et en option, on peut également disposer du « Park Assist » (créneau automatique), du « Trailer Assist » (manœuvre avec une remorque) et du « Travel Assist », assurant une conduite en partie automatisée en appuyant sur un seul bouton.

Moteur

Le modèle que nous avons essayé était équipé du moteur essence 2.0 TSI 190, d’une boîte de vitesse automatique DSG7. Il s’agit donc d’un 4 cylindres en ligne à 16 soupapes de 1984 cm³ de 190 ch et un couple 320 Nm de 1500 tr/min. Il répond aux normes de pollution EURO VI et annonce des émissions de 135 g/km.

Les performances ne sont pas ébouriffantes, même si le constructeur allemand annonce le 0 à 100 km/h en 7,7 s.

Mais au-delà des chronos purs, c’est avant tout l’agrément d’utilisation qui s’apprécie. Exclusivement associé à la boîte robotisée à double embrayage et sept vitesses DSG, il dévoile un vrai plaisir de conduite. Et ce surtout si l’on doit dépasser une ribambelle de véhicules plus lents.

Grâce à son châssis, à son amortissement adaptatif et à sa direction souple, le voyage sera des plus confortable.

Lors de notre essai nous avons consommé une moyenne de 8,5 l/100 km pour un usage mixte.

Et pour vous offrir cette Volkswagen Passat Variant, avec tout l’équipement dont nous avons parlé ci-dessus, il vous faudra débourser 50.110 €.

Conclusion

Certains lui reprocheront son style et sa finition neutre. Beaucoup trouveront cela rassurant par rapport aux approches parfois exubérantes.

Mais c’est avant tout son confort et le plaisir de conduite que nous retiendrons de cette Passat qui reste la référence de son segment.

Guy Gysemberg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 ÷ = 1