ESSAI 2016: La Passat Variant GTE, la Plug-in Hybride familiale de VW

Classé dans : Essais - Volkswagen (D) | 0

Après la Golf GTE, c’est au tour de la Passat de bénéficier de cette technologie d’avant garde censée donner un petit coup de pouce à l’environnement.

Passat Variant GTE – 2016

 

Effet d’annonce ou réelle avancée ?

 

Un bleu électrique

Depuis son face-lift de 2014 (voir son essai d’il y a un an), la Passat Variant suit la tendance générale : 4,77 m de long, ce n’est pas rien, mais la version GTE se voit parée de quelques-uns gimmicks propres à sa propulsion : le ‘GTI’ rouge a cédé la place au bleu… électrique, bien entendu !

Passat Variant GTE – 2016

 

Sur les ailes avant, deux écussons reprennent sa dénomination tandis qu’un petit insigne apparaît sur le hayon arrière et que la calandre est surmontée d’un discret liseré bleu.

Petite coquetterie, des feux de routes à LED spécifiques indiquent que ce modèle peut être mu uniquement par l’électricité.

Passat Variant GTE – 2016

 

A l’intérieur, cette même couleur a été reprise un peu partout : comme surpiqûre sur le levier de vitesse et le volant ou sous forme d’une lumière bleutée qui illumine les cadrans ainsi que les portières

Passat Variant GTE – 2016

 

Mais cela ne se limite pas à cela : le combiné d’instruments de cette version tient évidemment compte de la spécificité de sa propulsion.

Passat Variant GTE – 2016

 

En outre, suivant le mode choisi (EV, hybride ou recharge de la batterie ou GTE), l’affichage se modifie à l’écran.

Passat Variant GTE – 2016

 

L’espace interne est identique aux versions thermiques.

Passat Variant GTE – 2016

 

Cependant, afin d’y loger les batteries lithium-ion de 9,9 kWh, le coffre renonce à son double fond et perd un peu plus de 150 dm³, passant ainsi sous la barre des 500 dm³, ce qui est encore raisonnable par rapport à la concurrence (Peugeot 508 RXH, par exemple).

 

De même, le réservoir à carburant a été amputé de près de 20 litres : il ne contient plus que 50 litres.

 

Un comportement sportif mais sobre…

« Plug In » oblige, la Passat dispose d’une prise de courant pour la recharge, mais contrairement à la Golf GTE, celle-ci se situe dans la calandre, cachée par un portillon.

Passat Variant GTE – 2016

 

Avec une prise domestique à 10 A, sa recharge exige plus de 4 heures mais elle ne sera plus qu’un peu plus de deux heures si elle s’opère sur un borne à recharge rapide.

Passat Variant GTE – 2016

 

Évidemment, il est toujours possible de la recharger en roulant en choisissant le « mode recharge », mais celui-ci influencera négativement la consommation.

Passat Variant GTE – 2016

 

En outre, il est aussi loisible de choisir le mode B qui optimalise la recharge de la batterie lors des freinages : dans cette configuration, la décélération obtenue permet dans certains cas de se passer des freins traditionnels.

 

Batterie chargée, VW revendique une autonomie en ‘zéro émission’ d’environ 50 km avec comme une vitesse maximum de 130 km/h.

Naturellement, c’est en zone urbaine que ce mode est le plus pertinent : il permet d’évoluer sereinement et, grâce à l’option ‘assistant embouteillage’, le chauffeur pourra encore un peu plus mettre sa vigilance en veilleuse et ainsi désapprendre ses responsabilités…

Passé les 50 km, la Passat GTE passera automatiquement en mode hybride pour arriver – toujours selon VW – à une autonomie totale de plus de 1100 km.

 

La Passat GTE est propulsée par un moteur 1.4 TSI de 156 ch auquel il faut ajouter 115 ch pour le moteur électrique. La puissance cumulée s’élève à 218 ch avec un couple maximum cumulé de 400 Nm, ce qui correspond à celui de la Passat 2.0 TDI 190 ch.

Par défaut, la Passat Variant GTE roule en EV, il faudra donc vérifier si ce mode est conciliable avec le trajet à réaliser. Sa permutation s’effectue toutefois aisément grâce à des touches placées aux environs immédiats du changement de vitesse : l’écran tactile reprend également ces modes.

Passat Variant GTE – 2016

 

Contrairement aux véhicules thermiques, la consommation des hybrides et encore plus, des hybrides rechargeables dépend évidemment des conditions de roulage mais énormément du niveau de charge des batteries : sans arriver aux consommations irréalistes revendiquées par le constructeur, il faut avouer que elle tire son épingle du jeu : en mode hybride, il nous est même arrivé de consommer entre 4 et 5 litres.

Mais ce n’est pas relevant. Inévitablement, les modes GTE ou ‘recharge’ sont plus gourmands, mais ils ne seront utilisés qu’occasionnellement.

Passat Variant GTE – 2016

 

Grâce à une boîte DSG à 6 rapports avec palettes au volant, la conduite s’avère très plaisante. La touche GTE permet de transformer cette vaste familiale en une sportive : le moteur s’enroue et les compteurs se métamorphosent pour donner une touche sportive à l’ensemble… une pression du pied droit vous catapultera à des vitesses qu’il ferait bon de taire.

 

Notons cependant une délai de réponse de l’accélérateur en mode EV, lors des manœuvres de stationnement.

Spécifications techniques

Fichier Acrobat® à télécharger

 

Conclusions

En juin de cette année, VW annonçait plus de 30 nouveaux véhicules électriques d’ici 2025 avec un objectif annuel des ventes de deux à trois millions de voitures. La Passat Variant GTE s’inscrit déjà dans cette perspective.

Avec ce véhicule, VW propose une vraie familiale sportive qui peut en plus se targuer d’être écologique. Ses consommations raisonnables et son autonomie de 50 km permettra de n’utiliser sa composante « thermique » que pour de longs trajets.

Malgré une augmentation de poids d’environ 300 kg par rapport à une 1.4 TSI ‘thermique’, son couple important lui permet de réaliser des relances spectaculaires qui font vite oublier son embonpoint.

Passat Variant GTE – 2016

 

En dépit de son prix très Premium, la Passat Variant GTE reste moins chère que ses rivales directes tout en offrant une capacité de chargement encore très satisfaisante (Mercedes C 350 e, BMW 330 e ou Volvo V60 D6 Twin-engine).

Facturée au départ à un peu plus de 45.000 EUR, et pour le peu que l’on se fasse plaisir, la facture peut vite s’avérer difficile à avaler : l’exemplaire essayé par la rédaction valait près de 63.000 EUR.
Vous avez dit VOLKswagen ?

 

BP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

95 − = 93