Comme une madeleine de Proust : la Toyota GT86

Classé dans : Essais - Toyota (Japon) | 0

Alors que la majorité des voitures à tendance sportive ne se déclinent qu’en traction avant, Toyota et Subaru tournent résolument le dos à cette vogue pour retrouver le plaisir de la propulsion avec un moteur atmosphérique.

Certes, Mercedes, BMW et Porche recourent aussi à la propulsion, mais les nombreux garde-fous électroniques lénifient les sensations que le conducteur devrait ressentir à bord de ces véhicules. En outre, le ou les turbo(s) accolé(s) au moteur implique(nt) une conduite adaptée à un couple déboulant plus rapidement : à présent, les folles montées en régime pour décrocher la puissance en haut des tours sont de l’histoire ancienne…

Mais pas pour la GT86 : souvenirs, souvenirs…

Une carrosserie à peine modifiée

Par rapport à la première version de 2012, la GT86 adopte une allure plus agressive avec sa prise d’air centrale plus massive, de nouveaux clignotants et projecteurs à DEL, de nouveaux logements pour les feux antibrouillard ainsi qu’un bouclier redessiné.

De profil, ses 4,24 m ne dévoilent aucun changement visible si ce n’est un nouveau design des jantes en alliage de 17″.

Quant à la poupe, elle se pare de feux à DEL et arbore un nouveau pare-choc.

 

Un intérieur plus moderne

Suivant Toyota, la perception de la qualité se serait nettement améliorée avec ce face-lift : à présent et en option, les sièges peuvent être tendus de cuir-alcantara. Soulignons aussi une nouvelle sellerie avec des surpiqûres argentées, un volant sport plus petit avec commandes audio intégrées et un moyeu estampillé du logo 86.

Face au Pilote, un compte tour central avec une zone rouge débutant à 7300 rpm avec maintenant à sa droite, un petit écran couleur intégrant en plus des fonctions traditionnelles d’autonomie et de consommation, un accéléromètre, un chronomètre ou même des graphiques reprenant les courbes de couple/puissance.

La GT86 bénéficie aussi du nouveau système multimédia Toyota Touch® 2 avec six hautparleurs, la connexion Bluetooth® ainsi que l’affichage de la caméra de recul ; le tout visible sur un petit écran multi-information TFT de seulement 4,2″. Regrettons que l’angle de vue de la caméra soit si bas et ne donne qu’une vision trop rapprochée à l’arrière du véhicule.

Notons pour le fun que cet écran affiche aussi la représentation dynamique de l’accélération ou la courbe du couple.

Pour la commodité des passagers, la GT86 dispose de la climatisation automatique “dual-zone”.

Il y a toujours aussi peu d’espace de rangement et les places arrière ne sont que symboliques. Quant au coffre, il garde ses 243 dm³ et le réservoir ses 50 litres.

Sécurité

La GT86 dispose de sept airbags SRS comprenant un airbag pour les genoux du conducteur et des sièges de protection traumatique (WIL) qui atténue les conséquences d’une collision à basse vitesse (surtout par l’arrière).

 

Pour éviter les situations périlleuses, la GT86 est dotée du contrôle de la traction (TRC) et du système antiblocage (ABS) avec répartiteur électronique de freinage (EBD). Ce système est complété par le signal de freinage d’urgence (EBS), afin d’avertir les véhicules qui vous suivent.

La GT86 est aussi équipée du contrôle de la stabilité (VSC) avec les modes de conduite “normal” ou “sport”, au choix.

Sur route

Petit préambule : la GT86 tire son nom de la Corolla Levin (AE86) des années ’80, laquelle était propulsée par un moteur carré (l’alésage-course était de 86 × 86 mm). Il en est de même pour le moteur de notre coupé, sauf que ses quatre cylindres sont montés à plat (comme il est de coutume pour les moteurs conçus par Subaru).

Pour le fun, le diamètre de sortie des échappements est également de 86 mm !

Avec sa configuration hyper classique, le plaisir du pilotage de jadis revient en force, à savoir une propulsion pure et dure équipée d’un moteur atmosphérique. Cubant à 1998 cm³, ce moteur boxer affiche 200 ch. à 7000 rpm et développe un couple maximum de 205 Nm constant entre 6400 et 6600 rpm.

Comme son régime élevé le démontre, il faudra se remémorer la conduite d’antan : le contrebraquage et bien rester dans les tours s’avèrent indispensables si l’on veut révéler toute la quintessence de la machine ! Et elle s’y prête bien : son moteur ne se réveille vraiment qu’à partir de 3500 rpm pour donner toute sa verve 1500 tours plus haut.

Naturellement, le maintenir de 5000 rpm à près de 7000 rpm requiert une certaine ‘franchise’ dans la conduite… mais son couple maximum nécessite bien ces rotations élevées !

Grâce à une position de conduite idéale et à direction précise, la conduite s’avère très gratifiante. Certes, le levier de vitesse exige une certaine poigne, disons virile, mais le passage des six rapports s’engraine rapidement et la réponse du moteur s’avère immédiate.

Un pont autobloquant et un châssis rigoureux complètent la recette. Notons que, comme le couple maximum arrive assez tard, il y a peu de chance que l’on prenne la motricité à défaut et ce, d’autant plus que celui-ci ne peut être comparé à celui des moteurs turbocompressés.

La suspension ferme reste malgré tout bien éduquée et de grands déplacements ne s’avèreront pas une punition… sauf pour les passagers arrière, bien évidemment !

Pour la sage conduite quotidienne, ce moteur se révèle assez sobre : la rédaction a mesuré une consommation de 7,5 litres aux cent ce qui n’est pas déraisonnable pour une sportive.

Spécifications techniques

toyota-gt86-2017-specs à télécharger

Conclusions

Voiture sportive et plaisante à conduire, elle est à réserver à qui estime que le pilotage ‘à l’ancienne’ a encore ses lettres de noblesse, son évolution – discrète, il est vrai – se justifie pour « rester dans le coup ». Avec sa sœur la Subaru BRZ et la Mazda MX-5 RF, ces voitures sont les vestiges ô combien envoûtant d’une période où le pilotage était encore un art.

Proposée à partir de 33.400 EUR son prix est malheureusement grevé par taxes sur les émissions de CO2 qui vont de 164 (boîte automatique) à 180 g (manuelle à six rapports).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91 − 86 =