La Subaru Impreza : trop réservée ?

Classé dans : Essais - Subaru (Japon) | 0

Pour les inconditionnels du rallye, la Subaru Impreza est un véritable mythe : avec son ennemie de toujours la Mitsubishi Lancer Evo, elle écumait les rallyes avec à la clé, trois titres pilotes (Colin McRae, Richard Burns et Petter Solberg) et trois titres constructeurs !

Mais qu’en est-il de cette cinquième génération ?

Une carrosserie élégante mais trop sage

Depuis 1993, l’Impreza s’est allongée de quelque 10 cm et mesure à présent 4,46 m. Elle a aussi troqué ses trois volumes pour une carrosserie deux volumes avec hayon, beaucoup plus appréciée en nos contrées mais aussi plus passe partout.

Les ingénieurs de Subaru ont étudié une nouvelle plateforme appelée Subaru Global Platform (SGP). Celle-ci rend le châssis plus rigide, plus résistant et aussi plus léger.

La structure de caisse reçoit des renforts circulaires, ce qui permet une meilleure utilisation des panneaux en acier haute résistance. Son dessin est censé absorber plus efficacement des impacts de toutes directions.

En outre, par la structure même du moteur à plat (boxer), le centre de gravité est plus bas et donne une meilleure stabilité transversale que les concepts traditionnels.

Bien proportionnée et relativement basse, son style général est élégant mais reste consensuel et ne va certainement pas faire jaser dans les chaumières…

A l’arrière, le hayon s’ouvre largement sur un coffre de 385 dm³ extensible à 1310 dm³, pas de quoi battre des records mais la transmission Symmetrical AWD doit pouvoir se loger quelque part !

Un intérieur spacieux et riche en technologie

Avec un empattement de 2,67 (le même que le Subaru XV) on s’attend à ce que l’espace à bord soit plus que correct.
Et c’est le cas : quatre adultes et un enfant peuvent y prendre place pour de longs trajets sans craindre des courbatures. Évidemment, le tunnel de transmission empiètera quelque peu l’espace dédié aux passagers arrière, mais sans excès.

La planche de bord est nouvelle et s’inspire des autres produits Subaru testés récemment, à savoir trois écrans :

  1. La nouvelle Impreza est équipée d’un système d’infodivertissement compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Toutes ces fonctions se retrouvent sur son écran central tactile de 8” qui inclut aussi la navigation, l’audio et les images de la caméra de recul.
  2. Caché du soleil par une visière, l’écran de multifonction LCD de 6,3″ situé sur le haut du tableau de bord fournit des informations utiles comme la consommation, l’autonomie ainsi que des données relatives à la transmission 4×4. Lorsque le système de navigation fonctionne, il affiche des informations lors de l’approche des intersections ou des virages.
  3. Entre les deux compteurs, un troisième écran LCD de 4,2″ intègre toutes les informations utiles à la conduite comme l’odomètre, la consommation instantanée ; etc…

Et enfin, par le système Subaru Starlink, il est possible d’accéder à la radio par internet, ou à des applications via l’écran tactile ou par commande vocale.

Même si toutes ces informations sont disséminées sur trois écrans, elle est moderne et relativement intuitive.

Plus sécurisante

Le leitmotiv de Subaru est aussi la sécurité. Qu’elle soit active ou passive, celle-ci est partout décelable :

Grâce à une surface vitrée importante, la visibilité est une des meilleures de la catégorie. Celle-ci est également améliorée la nuit par le High Beam Assist (HBA) qui permute automatiquement entre les feux de route et les feux de croisement et vice versa.

Par le Vehicle Dynamics Control System & Active Torque Vectoring, la distribution du couple aux quatre roues, la puissance du moteur ainsi que les freins sont ajustés pour rendre la conduite plus précise et donc plus sûre notamment lors de manœuvres d’évitement.

Au niveau passif, l’étude de la nouvelle plateforme SGP contribue évidemment à la sécurité, le moteur et la boîte de vitesses ont été conçus pour glisser en-dessous de l’habitacle en cas de collision. Les sièges ont été étudiés pour réduire les risques du coup du lapin.

Aux tests EuroNCAP, l’Impreza a été gratifiée de cinq étoiles avec respectivement des cotes de 94 % et 89 % et 82 % pour la sécurité des passagers adultes, enfants et des piétons. Quant aux aides à la sécurité, ils ont été notés à 68 %.

Sur route

Contrairement à la Suisse où elle est proposée en 1,6 et 2.0 litres, l’Impreza proposée en Belgique ne dispose que du boxer 1,6 de 114 ch à 6200 rpm et développant un couple maximum de 150 Nm à 3600 rpm.

Ce moteur est couplé à une transmission Lineartronic CVT.

Vu le poids de l’Impreza (1,4 T), cette puissance ne lui donne pas des ailes : le 0 à 100 est abattu en 12,4 sec et sa vitesse maximale est de 180 km/h, soit ce que réalise une Dacia Sandero

Mais ce n’est pas là que la comparaison doit se faire, il suffit de monter dans l’Impreza pour immédiatement se rendre compte des capacités de son châssis qui pourrait, sans sourciller, encaisser une puissance beaucoup plus conséquente.

A son bord, grâce à son centre de gravité très bas et sa direction excessivement communicative : aborder les routes sinueuses est un plaisir rarement atteint. Et c’est aussi à ce moment là que l’on regrettera de n’avoir pas plus de chevaux sous le pied droit, d’autant plus que la boîte CVT annihile toute prétention sportive…

Il est vraiment dommage que l’importateur n’ait pas songé à importer la version 2.0i de 156 ch proposée en Suisse !

Quant à la consommation, il est difficile de faire moins de 7 litres aux cent kilomètres !

Au bout de notre essai, nous avons réalisé 7,1 l/100 km, soit à un fifrelin près, ce que la rédaction avait réalisé avec le XV voire le Forester propulsés par le 2.0 l.

A la lecture des spécifications techniques de l’Impreza 2.0i Swiss de l’importateur helvétique, il appert que sa consommation mixte est identique à la version 1.6i Swiss soit 6,6 l/100 km avec pratiquement les mêmes émissions de CO2 (152 gr).

Alors, pourquoi ne pas franchir le Rubicon ?

Conclusions

Malgré son patronyme illustre, la nouvelle Impreza décevra celui qui ambitionne un soupçon de sportivité. En revanche, pour celui qui recherche un véhicule original avec une excellente tenue de route et une bonne fiabilité, l’Impreza est faite pour lui !

Confortable et sûre, elle ravira celui ou celle pour qui l’originalité et la sécurité sont des aspects importants dans l’acquisition d’un véhicule.

Vendue au prix de 21.500 EUR pour la version Pure, notre version, une Premium, se facture à 28.000 EUR.

Benoît Piette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 6