ESSAI : Subaru Impreza WRX (Du 17/07/04 au 20/07/04)

Classé dans : Essais - Subaru (Japon) | 0

Subaru jouit d’une image de marque très positive basée, d’une part, sur ses nombreux succès remportés au sein du championnat du monde des rallyes et d’autre part, sur les très bons résultats obtenus par la marque lors d’enquêtes de satisfaction organisées de par le monde.

Cependant, un réseau clairsemé, l’absence de motorisations diesel et son positionnement dans le segment des voitures de classe moyenne supérieure ne favorisent pas vraiment l’explosion des ventes du constructeur japonais en Belgique.

Les Subaru se distinguent par leurs choix techniques particuliers que sont la transmission intégrale permanente et les moteurs boxers à technologie multisoupapes dont certains sont pourvus de turbocompresseurs.

Gamme

La Subaru Impreza est une voiture de classe moyenne disponible en berline 4 portes ou en break Plus (5 portes). Dans le Benelux, Subaru ne commercialise que des autos à transmission intégrale permanente. Chez nous, l’Impreza peut recevoir des moteurs boxer 4 cylindres de 1,6 L, 2,0 L et 2,0 L avec turbo.

Subaru Impreza WRX Plus 2004.

La gamme Impreza comprend 7 berlines et 5 versions break Plus. Les prix de la berline se situent entre 16.595 et 36.995 € TVAC. Pour une version Plus (break 5 portes), il faut débourser entre 16.895 et 25.995 € TVAC.

La WRX est disponible en deux niveaux d’équipement dont les prix s’élèvent respectivement à 24.495 et 26.995 € TVAC.

Selon une habitude bien établie chez bon nombre de constructeurs asiatiques, les options sont peu nombreuses. La seule option possible étant la peinture métallisée, proposée à 365 € TVAC.

Notre voiture d’essai.

L’implantation belge de Subaru Benelux a mis à notre disposition une Impreza WRX.

Celle-ci constitue la version « hautes performances » de l’Impreza.

Celle-ci dispose d’un moteur de 225 CV (165 kW) au couple de 300 Nm à 4.000 t/min. La prise d’air sur le capot moteur lui confère un aspect agressif. Elle peut occasionnellement s’avérer gênante lors de certaines manœuvres.

La WRX de base dont nous avons pu disposer est proposée au prix de 24.495 € TVAC, augmentée de 365 € pour la peinture métallisée. Ce prix est, somme toute, raisonnable pour une auto aux performances hors du commun.

Notre voiture était équipée de pneumatiques Bridgestone Potenza RE 050 de dimensions 215/45R 17 87W.

Si les 225 CV de la WRX vous paraissent un peu léger, il vous est loisible d’opter pour l’Impreza WRX STI, équipée d’une boîte 6 vitesses et délivrant 265 CV, proposée à 36.995 € TVAC.

Pour des émotions plus fortes encore, Prodrive commercialise via le réseau Subaru un kit qui porte la puissance de la WRX STI à 308 CV.

Intérieur et équipement.

L’accès à l’Impreza n’est pas aisé pour tout le monde, ni à l’avant, ni à l’arrière. Cependant, lorsqu’on est derrière le volant en cuir Momo, on dispose de suffisamment d’espace. Les sièges baquets sont assez durs et ne conviennent pas particulièrement aux postérieurs d’une largeur certaine. A haute vitesse le soutien latéral n’est pas optimal.

A l’arrière, l’habitabilité est satisfaisante, sans plus. L’espace aux genoux et aux jambes est restreint par le volume non négligeable des dossiers des sièges avant.

Le volume du coffre est correct (401 L) mais il manque cruellement de modularité. Il est cependant possible de transporter des skis ou un sac de golf grâce à la trappe qui se cache derrière l’accoudoir central arrière.

Le dessin du tableau de bord et l’intérieur sont sobres, austères mêmes. Une petite touche d’imagination n’aurait pas été un luxe superflu. Par contre, les matériaux utilisés et la finition sont d’excellente facture.

La WRX standard est correctement équipée. Elle dispose d’un conditionnement d’air, des porte- cannettes au tableau de bord et dans la console centrale, un petit pare-soleil central, un volant réglable en hauteur, 4 vitres électriques, le siège du conducteur réglable en hauteur, des sièges baquets, de feux antibrouillard et des jantes en alliage léger.

L’équipement de sécurité comprend un système de freinage avec ABS à 4 canaux, des airbags frontaux, des fixations Isofix pour les sièges enfant sur la banquette arrière, des ceintures à enrouleurs avec prétensionneurs et limiteurs à l’effort et des stabilisateurs à l’avant comme à l’arrière.

Globalement la Subaru Impreza WRX est très correctement dotée, sans gadgets superflus.

Moteur et transmission

La Subaru Impreza WRX est équipée d’un moteur boxer à 4 cylindres, à refroidissement liquide. Chaque rangée de cylindres est coiffée d’une culasse à double arbre à cames en tête avec 4 soupapes par cylindre. L’alimentation se fait par un système d’injection multi points. De plus il est également pourvu d’un turbo alimenté par les gaz d’échappement et d’un intercooler. Ainsi, il développe 225 CV (165 kW) à 5.600 t/min et fournit un couple de 300 Nm à 4.000 t/min. Subaru annonce une vitesse maximum de 232 Km/h.

La consommation moyenne annoncée s’élève à 9,2 L/100 Km mais lors de notre essai, nous n’avons pas pu faire moins de 12,09 L/100 Km. Il est vrai qu’il n’était pas dans nos intentions de battre des records d’économie. De plus, les chiffres obtenus ne nous paraissent pas déraisonnables.

Au ralenti, le moteur émet une sonorité agréable et aux vitesses légales (et même un peu au-delà) son bruit n’envahit pas outre mesure l’habitacle.

Le turbo de la Subaru Impreza WRX génère une importante quantité de chaleur qui s’empare assez vite de l’habitacle. C’est alors qu’on apprécie à sa juste valeur le climatiseur.

En dessous des 4.000 t/min le moteur est creux, mais une fois au-delà, on a l’impression que le moteur peut grimper d’une façon illimitée dans les tours. Il procure un plaisir de conduite hors pair et on dispose alors d’un pouvoir d’accélération assez étonnant. Un rupteur d’allumage surveille toutefois la santé du moteur.

Bien qu’il soit conçu pour les (très) hautes performances, il accepte sans problèmes de circuler à 2.000 t/min en cinquième.

La combinaison d’un poids à vide assez contenu (1.370 kg) et la puissance de 165 kW (225 CV) donne un rapport poids/puissance très favorable (6,09 kg/CV).

Rappelons que la voiture dispose d’une transmission intégrale permanente et d’une boîte manuelle à 5 rapports que nous ne sommes pas parvenus à prendre en défaut.

Comportement

Le grand volant de direction surprend un peu, mais la direction en elle-même est précise, stable et permet au conducteur de garder un excellent contact avec la route.

Pour immobiliser l’Impreza WRX, Subaru fait appel à un système de freinage avec ABS à 4 canaux et 4 disques ventilés. Lors de la première utilisation des freins on est surpris par la force à appliquer sur la pédale.

Grâce à la transmission permanente aux 4 roues, à la suspension dure et aux pneumatiques Bridgestone Potenza RE 050, l’Impreza WRX colle à la route. Elle passe plus vite dans les virages que la très grande majorité des autres voitures. Il importe cependant d’entrer à la bonne vitesse dans les courbes, car au moindre coup de frein, la Subaru réagira immédiatement par un décrochage de l’arrière.

Sous la pluie, la WRX reste imperturbablement stable.

Il est pratiquement impossible de prendre la WRX en défaut lors de circonstances de conduite normales.

Confort

Bien entendu, une tenue de route exceptionnelle se paie. La voiture se caractérise par une suspension dure qui nuit au confort général. A haute vitesse, on perçoit toutes les inégalités de la route. De plus, les sièges durs ne sont pas faits pour arranger les choses.

La Subaru Impreza filtre assez bien les bruits de son superbe moteur, mais, sans doute pour contrôler le poids de la machine, il nous semble qu’on ait négligé l’insonorisation de la caisse, particulièrement à l’arrière où on perçoit d’importants bruits de roulement.

Garantie

Toutes les Subaru jouissent d’une garantie totale, pièces et main-d’œuvre, d’une durée de 3 ans, limitée à 100.000 Km.

Elles bénéficient en outre de 3 ans de garantie sur les défauts de peinture et 6 ans contre la perforation due à la corrosion.

Toutes les Subaru neuves sont pourvues d’une assurance assistance de 3 ans.

IMPREZA WRX STi 2004.

Conclusions

Il nous est difficile d’affirmer que la Impreza WRX soit une voiture économique et confortable. L’austérité de l’intérieur ne plaide pas non plus en sa faveur.

Cependant, la WRX offre des performances de haut niveau, un comportement routier particulièrement sûr, une très bonne finition, un équipement correct et surtout, un rapport prix/performances presque imbattable.

La Impreza WRX est une de ces voitures qui font regretter l’existence des limitations de vitesse.

La WRX exige une expérience de conduite certaine afin de pouvoir en extraire la quintessence.

Inutile de dire que la Impreza WRX est une vache à lait pour le ministère des finances. Néanmoins, dans notre pays il est possible d’immatriculer la WRX Plus (5 portes) comme utilitaire. Cette transformation implique la suppression de la banquette arrière mais permet de diminuer considérablement la pression fiscale sur ce type de voiture à caractère très sportif. (vb)

Caractéristiques techniques.

Modèle Subaru Impreza WRX 4 portes
Longueur 4.415 mm
Largeur 1.740 mm
Hauteur 1.440 mm
Empattement 2.525 mm
Voie Avant 1.485 mm
Voie Arrière 1.148 mm
Garde au sol (à vide) 155 mm
Volume du coffre de 401 litres
Pneus 215/45 R 17 87 W
Système de freinage ABS
Freins avant à disques ventilés
Freins arrière à disques ventilés
Capacité du réservoir d’essence 60 litres
Direction à crémaillère avec assistance
Diamètre de braquage 11,00 m
Suspension avant MacPherson avec ressorts hélicoïdaux et stabilisateur.
Suspension arrière Suspension indépendante ressorts hélicoïdaux
Poids à vide 1.370 kg
Poids total admissible 1.850 kg
Poids de la remorque non freinée 500 kg
Poids de la remorque freinée 1.200 kg

VITESSE, ACCELERATIONS, CONSOMMATION ET EMISSSIONS.

Vitesse maximale 232 Km/h
Consommation en cycle complet 9,2 litres aux 100 Km
Consommation en cycle extra urbain 7,1 litres aux 100 Km
Consommation en cycle urbain 12,7 litres aux 100 Km
Consommation de l’essai 12,09 litres aux 100 Km
Rejet de CO2 219 gr/km
Subaru Impreza WRX Plus 2004.

MOTEUR & TRANSMISSION :

Puissance fiscale (Belgique) 11 CV
Carburant Essence (98 RON)
Type 4 cylindres boxer (cylindres opposés) refroidissement liquide
Alésage x course 92 x 75 mm
Cylindrée 1.994 cm3
Taux de compression 8 à 1
Puissance maximale 165 kW (225 CV) à 5.600 tr/min
Couple maxi 300 Nm à 4.000 tr/min
Arbre(s) à cames 2 en tête par rangée de cylindres
Soupapes par cylindres 4
Injection Multi Point + turbo actionné par les gaz d’échappement.
Transmission Permanente aux 4 roues
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports AV + 1 AR

|Embrayage|multi disque|