La nouvelle Skoda Citigo : une évolution de façade

Classé dans : Essais - Skoda (Tchèquie) | 0

Apparue en décembre 2011 en même temps que la VW Up ! et la Seat Mii, la Skoda Citigo vient de subir comme ses sœurs un face-lift qui lui permettra de faire meilleure figure auprès des autres mini-citadines comme le trio Toyota Aygo, Peugeot 108 et Citroën C1 pour ne citer qu’eux.

Un avant plus posé, un habitacle légèrement modifié.

Sa nouvelle face avant reprend avantageusement le style des autres Skoda et le nouveau bouclier inclut à présent des feux de jours à DEL.

De profil et de l’arrière, rien ne change vraiment. Ses dimensions ne varient guère non plus : 3,56 m / 1,64 m / 1,48 m (L/l/h) et le coffre fait toujours 251 dm³ à 951 dm³. Et elle est toujours disponible en trois et cinq portes.

A l’intérieur de l’habitacle, peu de changements notables si ce n’est un nouvel écran pourvu d’une connectique permettant d’intégrer le Smartphone. En revanche, les données de l’ordinateur de bord sont toujours aussi peu fournies : même si l’appairage en Bluetooth est réalisable et les connexions USB et AUX sont présentes, il est toujours impossible de connaître sa consommation, qu’elle soit moyenne ou instantanée.

Pour la calculer, il faudra reprendre votre bon vieux carnet et votre arithmétique en sachant que la contenance du réservoir est toujours de 35 litres. Ce qui fait tache dans un paysage automobile où le superflu et les gadgets sont devenus le credo des constructeurs.

Notre exemplaire avec le pack « Ambition » et sa nouvelle couleur «Vert Kiwi» équipé de la climatisation manuelle, de la Radio « Blues » avec CD et du pack Sécurité recevait aussi des rétroviseurs réglables électriquement et dégivrants. Il disposait également du cruise control.

Même si l’assise des sièges est courte, la place à l’avant reste confortable : les sièges avant notre exemplaire étaient même chauffants et réglables en hauteur (option). A l’arrière, si le trajet devient long, il faudra plutôt réserver les places à des enfants ou de jeunes adolescents.

 

Au niveau de la sécurité, la Citigo a revendiqué cinq étoiles en 2011 avec des cotes supérieures à 80 % pour les passagers, qu’ils soient adultes ou enfants. Cependant, toutes ces bonnes notes sont devenues obsolètes depuis janvier 2018.

Sur route

Sur cet aspect, rien n’a changé : il est vrai que ce petit trois cylindres atmosphérique 1.0 MPI 12V à essence est toujours dans le coup. Il est proposé en deux niveaux de puissance : 60 et 75 ch. Rappelons qu’il existe aussi une version au gaz naturel compressé (CNG).

Notre exemplaire était propulsé avec l’unité la plus puissante soit 75 ch à 6200 rpm développant un couple maximum de 95 Nm à 3000 rpm. Sur circuit, Skoda l’a mesuré à 175 km/h. Toujours suivant  le constructeur, sa consommation est de 4,4 l /100 km soit 101 g / km.

Il reste dynamique en toute circonstance, sa vivacité se fait d’ailleurs bien entendre dans l’habitacle lors de ses montées en régime. Cette version a pu entraîner votre serviteur en dehors de la ville sans aucune appréhension. Il est vrai que son poids à vide reste inférieur à la tonne (920 kg).

Vu cette masse limitée, sa conduite s’avère amusante, dommage que le diamètre du volant multifonction soit si grand. Son levier de vitesses égrène admirablement ses cinq vitesses bien étagées. La suspension est ferme mais jamais dure. Évidemment, vu son empattement réduit, les corrections au volant s’avèrent nécessaires sur autoroute, surtout par vents traversiers.

Comme l’ordinateur de bord fait défaut, et pour autant que la jauge de notre exemplaire soit correcte, la consommation mesurée par la rédaction devait tourner entre 5 à 6 litres aux cent. Ce qui donne une autonomie d’environ 600 km.

Conclusions

Son face-lift de mi-vie reste discret : même si son petit trois cylindres reste encore très compétitif et sa tenue de route dynamique, la concurrence aiguise ses appétits en proposant notamment un équipement nettement plus fourni où l’ordinateur de bord et ses connectivités sont mis évidemment en exergue.

Démarrant à partir de 9.230 EUR pour la version 60 ch en trois portes, les prix peuvent s’accroître rapidement quand le client commence à piocher dans la liste de packs ou d’options : notre exemplaire, une cinq portes de 75 ch en version « Ambition » était facturée à 15.220 EUR.

Pour les respectueux de la nature, il existe aussi une Citigo au gaz naturel (CNG) à partir de 13.350 EUR. Sa consommation de 4,5 m³ / 100 km correspond à 85 g / km.

Benoît Piette

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ÷ 1 =