ESSAI : Entre la Škoda Fabia et l’Octavia : la Rapid Spaceback

Classé dans : Essais - Skoda (Tchèquie) | 0

Pour combler le trou existant entre l’Octavia et la Fabia, le constructeur tchèque a complété en 2012 sa gamme avec la Rapid.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014


Trop axée sur un segment à consonance trop mondiale (c’est au salon de Pékin qu’elle a été dévoilée), et peu porteur en Europe de l’Ouest, Škoda a rectifié le tir un an plus tard avec le lancement de la Rapid Spaceback, une version deux volumes de la Rapid.



Un style lisse mais beaucoup d’espace

 

Dessinée pour heurter le moins possible, son design ne donnera lieu qu’à très peu de coups de cœur et encore moins de polémiques au Café du Commerce.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Son toit panoramique en verre et la lunette arrière fumée affinera néanmoins sa silhouette en lui conférant plus de caractère.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Notons aussi que les optiques avant sont pourvus d’un éclairage jour.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Mais c’est surtout avec l’espace intérieur que la Spaceback se distingue. Il est indéniable que la place à son bord est peu commune !

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Avec une longueur d’environ 4,30 m soit une petite vingtaine de centimètres de moins que la Rapid à trois volumes, la Rapid Spaceback affiche la même habitabilité, soit un dégagement au niveau des genoux et une garde au toit aux places arrière records pour son segment.

Quatre à cinq basketteurs pourront donc voyager dans la nouvelle compacte de Škoda !

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Les sièges sont confortables et, grâce aux réglages du volant en hauteur et en profondeur, tous les gabarits pourront y trouver une position de conduite adéquate.

Un accoudoir central réglable et rabattable peaufinera le maintien lors des longs voyages. Celui-ci accueille à l’intérieur un petit espace de rangement.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Son volume de chargement est aussi parmi les plus élevés avec des valeurs comprises entre 415 dm³ et près de 1,4 m³ quand le dossier de la banquette arrière est rabattu. Un second plancher permet d’obtenir une surface de chargement presque plane.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Le tableau de bord est sobre et de finition soignée : réalisé en plastic dur, il est parcouru de part en part par un bandeau de même teinte que la carrosserie. Cette couleur, qui est également reprise partiellement sur le volant, égaie quelque peu cet habitacle qui peut être très lumineux si l’on choisit l’option du toit panoramique qui recouvre l’entièreté du toit. Ce dernier peut être occulté par deux rideaux actionnés manuellement.

Quelques aspects pratiques ont été pensés pour faciliter la vie à bord : notons, par exemple, un grattoir à glace fixé au dos du clapet du réservoir à carburant, un réceptacle pour gilet de secours sous le siège du conducteur, un tapis de coffre réversible et une petite poubelle dans la contre-porte du conducteur…

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Au rayon de l’équipement, on retrouve l’ordinateur de bord qui équipait l’ancienne génération des produits estampillés VW. Son écran est tactile mais les commandes peuvent être aussi réalisées par des commandes situées sur le volant multifonction ou sur la console centrale. Le système média accueille le Bluetooth mais fait l’impasse sur une connexion USB.

L’airco est également prévu, mais il n’est pas bizone.

Très traditionnels dans leurs choix, les ingénieurs de Škoda ont opté pour un frein à main classique. Le réglage des rétroviseurs extérieurs s’effectue électriquement mais il n’y a pas de rabattage électrique prévu.

Comme pour les VW, le commodo actionnant les phares est intégré au tableau de bord, à gauche du volant.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Au niveau de la sécurité, l’Euro-NCAP a décerné en 2012 cinq étoiles pour la Škoda Rapid (et donc aussi la Rapid Spaceback). Notons cependant une petite faiblesse au niveau du soutien de la nuque en cas de coup du lapin.

La berline compacte obtient aussi 94% pour la protection des occupants adultes et 80 % pour les enfants.

Quant aux piétons, leur protection a été estimée à 69 %.

 

Sur route

 

Sur le marché belge, la Škoda Rapid Spaceback est proposée en trois finitions (Active, Ambition et Elegance), et propulsée par trois versions essence (TSI) et deux versions diesel (TDI) avec des puissances échelonnées entre 86 et 120 ch.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Notre exemplaire était équipé du 1.2 TSI de 105 ch. (77 kW) avec boîte manuelle à six rapports en finition Ambition. A noter que ce même quatre cylindres est également proposé en version 86 ch. (63 kW).

Pour être complet, il faut signaler l’existence de versions «GreenTec» équipées du système Stop&Start et de pneus verts à basse consommation.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Vif et particulièrement endurant, ce moteur propulse également l’Octavia. De puissance égale, il diffère cependant au niveau des rejets en CO2 (125 g pour 114 g).

Au niveau de la suspension, les différences sont également notables : l’Octavia bénéficie de la plateforme MQB développée pour l’Audi A3, la VW Golf et la Seat León tandis que la Rapid Spaceback doit se contenter d’une architecture réalisée sur base du train avant de Fabia et du train arrière de Roomster : pas très récents tout ça !

Il s’ensuit des débattements plus grands et une propension plus manifeste à se coucher dans les virages abordés vivement. La précision de la direction n’est pas aussi parfaite que sur les ténors du groupe VW, mais elle suffira au plus grand nombre d’entre nous. Le maniement de la boîte de vitesses est dans la lignée de ce que fait VW, elle est irréprochable.

Ses rapports 5 et 6 sont surtout adaptés pour une conduite coulée sur voie rapide : à 120 km/h, le moteur ne tourne qu’à environ 2500 rpm, comme un diesel !

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Le confort reste bon et convient bien à nos routes où les poules ne sont pas avares en nids. Relativement silencieuse on peut néanmoins déceler quelques bruits de vents au niveau des rétroviseurs extérieurs.

La consommation reste raisonnable : environ 5 à 6 litres sur les voies rapides et dans les 8 litres en ville.

Le réservoir de 55 litres est plus grand que celui de l’Octavia, il permettra une autonomie entre 700 et 800 km.

 

Fiche technique Skoda Rapid 1.2 TSI 105 Ambition

Moteur

Configuration En ligne
Cylindrée 1197
Carburant Essence
Alimentation Turbo
Kw/Ch 77/105
Couple (Nm) 175
Transmission Traction avant
Boite de vitesse Manuelle 6 vit.
Norme d’émission E5
Emission CO2 125
Puissance Fiscale 7

Dimensions et poids

Nombre de portes 5
Nombre de places 4
Longueur (mm) 4304
Largeur (mm) 1706
Hauteur (mm) 1459
Poids (kg) 1155
Tract. non frein. (kg) 1100
Réservoir (litres) 55
Pneus  175/70 R 14
Volume de coffre 415

 

Performances

Accél. 0-100 km/h 10.3 sec.
Vitesse de pointe (km/h) 195
Consommation (litres/100km) 5,40

 

Qu’en dire ?

 

Initialement prévue pour les marchés émergeants la Rapid est à présent déclinée dans une version plus européenne. En outre, la Rapid Spaceback qui ne démérite pas en termes d’habitabilité : elle ne fait que se conformer à la réputation des Škoda toujours très prodigues en espace habitable.

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Equipée de moteurs de puissance modérée, elle ne servira pas de locomotive à Škoda mais elle proposera aux familles un véhicule à la fois sobre, sérieux et passe-partout offrant beaucoup d’espace…

Škoda Rapid Spaceback 1.2 TSI 105 ch. 2014

Avec un prix débutant à un peu moins de 17.000 EUR en version Active 1.2 TSI 86 ch., elle est quand même 1000 EUR plus chère que la Seat León équipé du même moteur.

Son habitabilité record aurait-elle un prix ?