La SEAT Ibiza TGi : plus citadine que jamais !

Classé dans : Essais - Seat (Espagne) | 0

La nouvelle SEAT Ibiza 1.0 TGI 2019 a vu se réduire sa capacité d’essence. Par cette modification, son autonomie se réduit et l’Ibiza se voit cantonnée à une utilisation plus urbaine.

Gaz, gaz, gaz !

Après la Leon 5-portes, la Leon Break, l’Ibiza et sa version SUV l’Arona ont suivi le mouvement en proposant dorénavant une version au CNG appelée TGI. En accommodant le petit trois cylindres de 999 cm³ à cette nouvelle carburation, la puissance se voit amputée de 5 ch par rapport à la version essence.

Durant le Salon de l’Auto de cette année, SEAT a vu vert en faisant la promotion du CNG puisqu’il émet moins d’émissions. En effet, ce gaz rejette en moyenne 85 % d’oxydes d’azote (NOx) et 25 % de CO2 en moins.

Pour rappel, et contrairement au LPG qui est un mélange de gaz liquéfiés, le CNG est un mélange de gaz compressés, une des raisons pour laquelle sa consommation s’exprime en kilos et non en litres.
En outre, même si sa composition est aussi un mélange de gaz de la famille des alcanes (CnH2n+2), le CNG est composé en grande partie de méthane (CH4) ainsi qu’un peu d’éthane (C2H6) et d’autres alcanes en quantité négligeable alors que le LPG ne contient principalement du propane (C3H8) et de butane (C4H10) dans des proportions dépendant de la saison. Outre son prix compétitif (environ 1 EUR le kg), l’énergie générée par 1 kg de CNG équivaut environ à 2 litres de LPG ou 1,5 litre de diesel ou à 1,3 litre d’essence.

Le CNG, une aubaine pour SEAT

Depuis début 2020, les ventes CNG de SEAT ont bondi : grâce à son action CNG au Salon de l’Auto, l’importateur a déjà vendu autant de voitures CNG que sur les six premiers mois de 2019, soit 13,5% du volume des ventes !

Près de 27 % des ventes de l’Ibiza sont des TGI. Mais les autres modèles à CNG ont aussi dopé leur vente : plus de 35 % des Arona et 38 % des Leon sont des TGI !

Vu le peu de stations CNG en Wallonie, la percée du CNG est surtout visible en Flandre.

Une ligne inchangée

A part le logo « TGI » et l’autocollant réglementaire, rien ne laisse supposer que cette petite citadine carbure au gaz et au CNG de surcroît !

Pour la cinquième génération de la citadine de SEAT, l’Ibiza TGI garde son style élégant sur la célèbre plateforme MQB Ao du groupe VW qu’elle a aussi été la première à étrenner. Seule la trappe à carburant dévoile sa bicarburation par la présence d’un embout complémentaire dédié au remplissage du CNG.

De même, son coffre n’offre plus qu’une capacité de 262 dm³ soit 93 dm³ de moins par rapport à sa version essence.

Autre modification par rapport à la version sortie en 2018, son réservoir à essence, jadis d’une contenance de 40 litres se voit depuis juin 2018 réduit à 9 l dont 7,6 l de réserve.
Quant à son réservoir de CNG, il contient 13,8 kg de gaz. SEAT explique ce changement par le fait que le gens qui optent pour le CNG n’utilisent dans la pratique presque jamais leur réservoir d’essence. En normes WLTP l’autonomie pour Ibiza est de 360 km, ce qui est plus que les 288 km que les Belges réalisent en moyenne par semaine…

Quatre adultes pourront s’y installer sans trop de problème

L’Ibiza TGI est disponible dans tous les niveaux de finition. Pour son essai, la rédaction disposait de la version FR.

Une technologie légèrement modifiée

Par rapport à sa cousine la Polo, la finition de l’intérieur de l’Ibiza reste en retrait, mais elle offre la même habitabilité intéressante et les technologies embarquées sont comparables à la concurrence.

Une Ibiza reste une Ibiza, même en version TGI, seul son combiné a subi une modification qui inclut deux jauges de carburant pour chaque réservoir. Une icône s’allume quand le moteur fonctionne au CNG.

De même, sur l’écran tactile de 8” du système audio Media System Plus, les consommations et la distance parcourue s’affichent selon le type de carburant utilisé.

L’Ibiza de l’essai disposait du pack Premium et Luxe avec Cruise Control Adaptatif et Easy Keyless.

Un moteur adapté

La nouvelle SEAT Ibiza est dotée du moteur 1.0 TGI trois cylindres et 12 soupapes associé à une boîte manuelle 6 vitesses. Par rapport à la version essence, il perd 5 ch et ne développe plus que 90 ch entre 4500 et 5800 rpm et un couple maximal de 160 Nm entre 1900 et 3500 rpm.  Le 0 à 100 km/h est abattu en 12,1 secs et sa vitesse maximale est de 180 km/h.

SEAT annonce une consommation moyenne 5 l/100 km en essence et 3,3 kg/100 km en mode CNG. Ce qui donne des émissions de 88 g de CO2/km.

Pour carburer au CNG, le moteur dispose de pistons spécifiques recouverts de chrome et de nickel avec de nouveaux segments et des sièges de soupape renforcés. Ses soupapes d’admission ont été élevées pour améliorer la circulation du gaz vers l’intérieur de la chambre. Son turbocompresseur est également moins lourd et donc plus réactif. En outre, plusieurs capteurs de température et de pression du gaz ont été placés sur les différents éléments ainsi qu’un système de régulation pour la pression et la distribution du gaz.

Ce moteur utilise en priorité le CNG  comme carburant. Cependant, si la température de l’eau de refroidissement est inférieure à 10°C, le moteur démarrera à l’essence pour chauffer les valves d’injection de gaz puis repassera automatiquement sur le circuit CNG. A noter que la composition du CNG peut légèrement varier d’une pompe à l’autre mais le moteur de l’Ibiza TGI s’adapte automatiquement de la qualité du gaz.

Il faut aussi savoir que le réservoir au CNG nécessite une inspection tous les quatre ans.

Sur route

Par rapport à la version lancée en 2018, outre son petit réservoir à essence, l’Ibiza TGI s’équipe d’une boîte à six vitesses. Heureusement que les rapports de cette boîte s’enclenche avec facilité car le conducteur devra en user en même en abuser. En effet, ses derniers rapports sont très longs et exigent des rétrogradages fréquents pour peu que le relief s’accentue ou qu’un vent violent soit de face.

Il faudra donc suivre les recommandations de changement de vitesses du combiné avec beaucoup de circonspection. En effet, vers 60 km/h, celui-ci préconise même de passer directement de quatrième en sixième ! En obtempérant à ces suggestions, l’Ibiza devient franchement amorphe et bien que le moteur ne cogne pas, son sous-régime est manifeste !

Dans ces conditions, l’effet escompté – à savoir une consommation moindre – s’envolera !

Pour le reste, l’Ibiza reste amusante à conduire. Quoique légère, sa direction reste précise et une conduite dynamique lui convient… Vu sa faible puissance et la longueur de ses rapports de boîte, on ne se fera pas beaucoup peur…

Relativement silencieux en régime constant (à 120 km/h, il ne tourne qu’à 2700 rpm), le trois pattes donnera de la voix lors des rétrogradages. En termes de consommation et à condition de jouer avec la boîte, l’Ibiza peut garder une consommation sous les cinq kilos aux cent kilomètres.
Avec beaucoup d’attention, il est même possible de passer sous les quatre kilos !

 

Quant à son autonomie en carburation “CNG”, elle approchera les 400 km. Cumulée avec l’essence, elle avoisinera les 500 km.
On est loin des 1194 km  revendiqués par SEAT en 2018 lors du lancement de l’Ibiza TGI qui disposait à l’époque non seulement de 13 kg de CNG mais aussi de 40 litres d’essence !

Conclusions

L’Ibiza TGI est sobre et même très sobre ! Par rapport à la version essence, son coffre perd près de 100 dm³ en capacité mais vu son caractère plutôt citadin, ce n’est pas si rédhibitoire.

Par la capacité de ses réservoirs, la nouvelle mouture de l’Ibiza TGI se voit plutôt confinée à des petits trajets mais suivant SEAT, le Belge se suffira de cette autonomie pour la semaine.
Cependant, descendre dans le Midi avec cette nouvelle Ibiza ne sera pas chose aisée !

Certes, l’Ibiza est une voiture à vocation citadine, mais alors, pourquoi l’avoir affublée d’une sixième vitesse qui s’avère inutilisable lors d’un parcours urbain ou suburbain ?

Proposée à partir de 17.120 EUR en version “Reference”, les prix dépasseront facilement les 20.000 EUR pour peu que l’on choisisse les versions “Move” ou FR. Notre version, une FR avec les packs Premium et Luxe avec Cruise Control Adaptatif et Easy Keyless était facturée à 25.345 EUR.

Benoît Piette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 86 = 92