ESSAI : La Mii, le « Miicrobe » de Seat

Classé dans : Essais - Seat (Espagne) | 0

Après le triplé Toyota Aygo, Citroën C1 et Peugeot 107, le groupe VW a décide de reproduire la recette avec la VW Up!, la Skoda Citigo et la Seat Mii.


Seat Mii 60 ch 5 p 2013


C’est avec cette dernière que la rédaction a pu vérifier ses aptitudes à circuler dans son élément : la ville.


Un coupé collé … différent

 

Après l’essai de la Up! en version trois portes, il nous semblait utile de le compléter avec une version cinq portes. La Seat Mii propose donc une vision hispanique de la VW Up!

Skoda Citigo - Seat Mii - VW Up!

Par rapport à cette dernière, la Mii, tout comme la Skoda Citigo, diffère surtout par le hayon dont l’encadrement de la lucarne est en tôle. Notons aussi une différence dans le style des feux arrière des trois marques.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

De même que l’arrière, la face avant est distincte et reprend la traditionnelle calandre trapézoïdale de Seat.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

En revanche, de profil, il faut vraiment être un expert pour en déceler les différences.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Comme la VW Up! essayée en juillet 2012, la Mii est disponible en version trois et en cinq portes. Pour cet essai complémentaire, la rédaction a donc choisi une cinq portes en finition « Style » et avec le moteur 1.0 développant 60 ch.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

De même longueur que la version trois portes, la version cinq portes apporte évidemment un plus par son accessibilité aux places arrière. Elle devrait certainement faire des émules auprès des mères en quête d’un véhicule citadin apte à transporter leur « pèkléye » à l’école…

Par rapport à la version trois portes, elle paraît donc beaucoup plus polyvalente d’autant plus que deux adultes pourront même s’installer à l’arrière sans se retrouver avec les genoux entre les oreilles…

Comme pour la VW Up!, la capacité du coffre fait 238 dm³

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Cette accessibilité est indéniablement un atout, d’ailleurs, les clients ne s’y sont pas trompés : sachant que la version cinq portes est apparue plus tard, il y a autant de cinq portes que de trois portes.

La version « Style » essayée et choisie par 86 % des clients est le haut de gamme : elle se distingue principalement des versions « Entry » et « Reference » par une banquette rabattable 1/3 – 2/3, un siège conducteur réglable en hauteur et un couvercle pour la boîte à gant, un  » Easy-entry » avec mémoire, le verrouillage central à commande à distance, des vitres électriques à l’avant (les vitres arrière sont à compas), un régulateur de vitesses et une direction assistée mais il n’y a pas de réglage en profondeur du volant et les rétroviseurs extérieurs se règlent toujours manuellement.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

En option, le GPS est intégré dans un système portable SEAT comprenant le système de navigation complet avec un écran tactile 5″ et la reconnaissance vocale.

Pour être complet notons que le moteur trois cylindres de 1.0 L est proposé en deux puissances : 60 ch. et 75 ch. et qu’il existe aussi une version 60 ch. « low emission » appelée dans le jargon Seat « Ecomotive« .

Grâce aux systèmes Start & Stop et de récupération de l’énergie du freinage; son taux d’émissions de CO2 n’est que de 96 g/km.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Compte tenu de la vocation urbaine de la Mii, il apparaît que le moteur de 60 ch. équipe la majorité des Mii et seulement 14 % des clients ont été sensibles aux sirènes écologiques…

Au niveau de la sécurité, la Mii a été gratifiée de cinq étoiles par l’Euro-NCAP. On lui reprochera quand même une protection assez marginale du thorax du conducteur suite au test de collision latérale avec un pilier.

Les passagers adultes obtiennent un score de 89 % et les enfants 80 %. Quant aux piétons leur protection est cotée à seulement 46 % car le bord avant du capot a été jugée assez agressif.

 

Une citadine

 

La ville est son élément : non seulement la Mii se faufile partout, mais elle permet aussi de se garer là où d’autres hésiteront. Nerveux, son petit trois cylindres adore monter dans les tours. Il est aussi bien isolé même s’il ne peut cacher son bruit caractéristique. A 120 km/h, il mouline à 3200 rpm.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Malgré sa puissance modeste, cette petite citadine peut à l’occasion se dérouiller les jantes en « province ».

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Avec trois adultes à bord se rendant en « pèlerinage » à Maredsous, la Mii n’a jamais montré des signes d’essoufflement.

Il est bien évident que certaines côtes nous ont obligés à rétrograder plus tôt qu’avec une diesel au couple plus bas et plus puissant, mais grâce à un levier de vitesses précis, le changement de rapport de transmission ne nous a laissé aucun mauvais souvenir.

Notons la présence d’un indicateur de changement de vitesses au tableau de bord celui-ci conseille de monter de rapport dès 2000 rpm… ce qu’il faut se garder de faire sous peine de relances très laborieuses !

Quant à sa suspension, elle est loin d’être dure, et elle absorbe très bien les pavés ou les ralentisseurs de trafic. Evidemment, elle n’a pas été étudiée pour tailler des croupières à l’Ibiza ou la Leon sur circuit : son roulis avertira ses passagers qu’elle a été étudiée surtout pour un environnement urbain.

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Quant à sa consommation, sur route ouverte, il est tout à fait possible de rester sous la barre des 5 litres aux cent : notre escapade chez les bons pères de Maredsous s’est soldée par une consommation moyenne de 4,8 l/_100 km.

En revanche en ville, il faudra tabler sur une consommation entre 5 et 6 litres. A la fin de notre prise en main, la consommation s’est d’ailleurs stabilisée à 5,5 l/_100 km.


Données techniques

 

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

 

 

Qu’en penser ?

 

Fin février, Seat annonçait avoir atteint presque un quart de ses objectifs de ventes pour l’année 2013 !

Seat Mii 60 ch 5 p 2013

Avec un prix plus doux que ses sœurs allemandes et tchèques, la Mii devrait pouvoir tirer son épingle du jeu, c’est tout ce que l’on peut lui souhaiter !