Essai gamme : Renault Clio : elle a (toujours) tout d’une grande…

Classé dans : Essais - Renault (F) | 0



Remplaçante de la légendaire R5 depuis 1990, la Clio a su reprendre la succession avec brio : sa diffusion en plus de dix millions d’exemplaires démontre son succès. Depuis 2005, elle en est à sa troisième génération et à partir du salon de Francfort 2007, elle se voit secondée par une version break appelée « Grandtour » assez bien réussie.


Renault Clio Tce - 2010



Une gamme à l’essai

 

Pour réaliser cet essai, nous avons pu rouler successivement avec la berline et la Grandtour dans différentes motorisations essence et diesel.

En diesel, le choix a été porté sur 1.5 dCi 85 ch.

En essence, nous avons essayé le 1.2 16v TCe de 100 ch. ainsi que le 1.6 16v de 128ch proposé essentiellement dans la Clio GT.

Et enfin, cerise sur le gâteau, nous avons pu également faire un petit galop d’essai avec la nouvelle version de la RS propulsée par la nouvelle version du moteur 2.0 16v de Renault Sport (et futur Gordini), qui offre une puissance de 203 ch. à 7100 rpm (!)

Renault Clio RS - 2010

Un équipement pléthorique

Après avoir remporté le titre de voiture l’année en 2006, elle s’est refait un petit lifting en 2009 à l’occasion du salon de Genève. Sa face avant et arrière ont été retouchées pour offrir une certaine unité de style avec sa grande sœur la Mégane.

Sa longueur dépasse à présent les 4 m tandis que le Grandtour fait 20 cm de plus mais garde l’empattement de la berline, soit 2,58 m.
Ces dimensions correspondent à ses nombreuses concurrentes directes comme la Citroën C3, la Fiat Punto Evo, la Ford Fiesta, la Hyundai i20, la Kia Rio, la Mazda2, la Mitsubishi Colt, l’Opel Corsa, la Nissan Micra, la Peugeot 207, la Seat Ibiza, la Skoda Fabia, la Suzuki Swift, la Toyota Yaris, la VW Polo, et peut-être encore d’autres…

Renault Clio GT - 2010

Pour peu qu’on le veuille, l’équipement de la Clio peut s’avérer pléthorique et digne des berlines du segment supérieur : pêle-mêle, on peut citer la carte mains libres, un régulateur/limiteur de vitesse, les phares et essuie-glace automatiques, l’ESP1 , l’ASR2 , le radar de recul, des fiches AUX et USB, le GPS Carminat TomTom ®, etc… Ce dernier, fruit d’une collaboration entre Renault et TomTom, est proposé à un prix très raisonnable.

En somme, on peut paraphraser cette ancienne publicité à son propos : « Elle a tout d’une grande »…

(1) Contrôle dynamique de conduite

(2) Système antipatinage

Renault Clio Estate - 2010

Sur route, une confirmation.

A son bord, la finition semble avoir été un des maître-mots de ses concepteurs. Le plastic de la planche de bord est moussé et très flatteur autant à l’œil qu’au toucher.
Les sièges s’avèrent confortables, la banquette arrière peut recevoir sans problème deux adultes.

Le coffre de la berline propose un volume de 290 dm³ tandis que celui de la Clio Grandtour cube à presque 440 dm³ sans son plancher amovible.
Les sièges arrière rabattus, le volume de chargement dépasse le mètre cube et va même jusqu’à 1,3 m³ pour la version Grandtour.

Renault Clio Estate - 2010

Comme sur la majorité des Renault actuelles – exception faite des très exclusives RS – la direction demande une certaine accoutumance : elle transmet peu d’informations, mais nous n’irons pas jusqu’à dire comme certains de nos confrères qui osent comparer ses sensations à celles perçues dans certains jeux vidéo…

La boîte de vitesses à cinq rapports accroche légèrement. Si le choix peut se faire, mieux vaut choisir la boîte à six rapports qui ne souffre pas de ce défaut.

Renault Clio Tce - 2010

Le moteur 1200 TCe 100 ch. est très élastique et relativement silencieux, ses reprises sont meilleures que feu le 1.4 16v qu’il remplace.
D’après ses concepteurs, il est censé consommer comme un 1,2 l, avoir la puissance d’un 1,4 l et posséder un couple d’un 1,6 l.
Sa consommation reste contenue jusqu’environ 110 km/h. Passé cette vitesse, le moteur semble perdre cette abstinence.

Dommage qu’il ne soit pas proposé avec l’excellente boîte six, cela aurait certainement permis à votre serviteur de réduire sa consommation qui s’est finalement stabilisée à 6,6 litres aux 100 km après un essai de 550 km sur routes variées.

Renault Clio GT - 2010

Quant à la GT, une certaine sportivité s’exprime indubitablement !
La suspension raffermie, les sièges galbés et frappés du sigle GT, les pédales en aluminium et le volant gainé de cuir et la double sortie d’échappement semblent honorer les 128 ch. du 1598 cm³.

Renault Clio GT - 2010

Las, ce dernier se montre vif… mais à condition d’aller chercher ses chevaux à 4000 rpm. Il faudra donc tricoter avec la boîte qui, heureusement, s’avère être un régal.
Il est clair qu’à ce moment, l’éco-conduite n’est plus de mise…
Evidemment, si on laisse quelques chevaux aux écuries, on consommera entre 7 et 8 l mais alors, autant choisir le 1.2 TCe 100, il est beaucoup plus utilisable.

Renault Clio Estate - 2010

L’essai du moteur 1.5 dCi 85 ch. est d’un autre style, ses claquements à froid sont très rapidement atténués quand le moteur atteint sa température.
Sa boîte six vitesses est très agréable à utiliser.
Sa consommation est surprenante : 4,5 l sur un trajet de 720 km réalisé surtout sur autoroutes avec une version Grandtour. Avec son réservoir de 55 litres, Nice est à sa portée…
Ce moteur lui va à ravir, c’est d’ailleurs le propulseur le plus choisi. Notons que sa suspension est légèrement plus ferme que la berline.

Renault Clio Estate - 2010

Enfin, comme annoncé, nous avons pu faire un petit galop d’essai avec la locomotive de la gamme Clio, à savoir la RS. « RS » comme Renault Sport… sous appellation ma foi, assez commune, se dissimulent les gènes des Renault Alpine et Gordini…
Une Clio RS, ce n’est pas une banale Clio : à son volant, vous êtes transporté dans un autre monde où le terme « compétition » est un maître-mot.
Vous êtes à bord d’un tout autre véhicule : au diable la direction désincarnée, les freins « routiers » ici, c’est le sport pur et dur !

Renault Clio RS - 2009

Malgré ce que laisse présager ce véhicule, il est parfaitement exploitable hors circuit et, par rapport au nombre de chevaux, sa consommation peut sembler raisonnable (/- 10 litres aux 100 km), mais est-ce bien rationnel de conduire, que dis-je, piloter une telle auto pour aller faire ses emplettes au supermarché ou aller voir belle-maman avec madame et les moutards?

En somme, mon plus grand tort est d’avoir essayé la GT après…

Renault Clio RS - 2010

Tout semble lui réussir

Avec ses évolutions, la Clio semble suivre avec bonheur son petit bonhomme de chemin. Epaulée par une version Grandtour (ou Estate) qui est choisie par trois acquéreurs sur dix, elle est une valeur sûre de ce segment âprement disputé.
Ses nombreux moteurs essence (environ un tiers des clients) ou diesel lui permettent de proposer un large éventail permettant à chacun de trouver une Clio à son pied… en somme, c’est le pied !

Renault Clio Estate - 2010

Spécifications techniques

 

Voir fichier à télécharger

Renault Clio Estate - 2010