ESSAI TECHNIQUE : Renault : Deux innovations techniques de l’année 2011 (seconde partie)

Classé dans : Essais - Renault (F) | 0

Après l’essai de la nouvelle boîte de vitesses à double embrayage, la rédaction s’est penchée sur le 1.6 dCi Energy, premier rejeton d’une nouvelle famille de moteur diesel truffé de pas moins de 30 brevets.




Conçu à partir d’une feuille blanche, ce bloc poursuit le programme de downsizing de Renault sur ses motorisations thermiques en succédant au moteur 1.9 dCi 130 apparu sur la Mégane en l’an de grâce 1997…


L’expérience de la F1 à contribution

 

Reposant sur une architecture carrée1, ce moteur d’une cylindrée de 1,6 litres (type R9M), développe une puissance de 130 ch. à 4000 rpm avec un couple de 320 Nm à 1750 rpm. Avec 115 g de CO2 au kilomètre, ses émissions sont 30 g/km inférieures au moteur 1.9 dCi (type F9Q) qu’il remplace.

(1) Un moteur est dit carré lorsque la course du piston est comparable à l’alésage. Il autorise un alésage important, permettant de loger dans la culasse des soupapes de grand diamètre favorisant ainsi le remplissage des cylindres et donc les performances.

Renault 1.6 dCi 130 Energy

 

Dès sa conception en 2006, différentes techniques issues de la F1 ont été introduites afin d’optimaliser son rendement :

  • Pour son refroidissement, on retrouve une circulation d’eau transversale qui permet d’utiliser une plus petite pompe à eau, donc moins gourmande en énergie.

  • Les frottements internes ont été limités grâce à une segmentation que l’on retrouve en F1 depuis 10 ans (segments Uflex – car en forme de « U » et sont flexibles dans tous les sens), des traitements de surface spéciaux, une course de piston réduite (moteur carré) ainsi que le thermomagement (voir ci-après).
  • Par les travaux sur les accords acoustiques des conduits, le remplissage d’air a été optimisé (aérodynamique interne du moteur). Notons aussi que contrairement au 1.9 dCi, il possède quatre soupapes par cylindre.
  • Le choix d’un turbo à géométrie variable à faible inertie autorise un fonctionnement dès les bas régimes avec un temps de réponse réduit.
  • Par une amélioration de la rotation de l’air brassé dans l’axe du cylindre (swirl) le remplissage en air du moteur a été maximalisé tout en assurant sa dépollution pour satisfaire aux normes Euro 5 (voir ci-après).

 

  • Pour limiter les émissions de NOx et autres polluants tout en gardant un niveau de performance satisfaisant, le taux de compression a été réduit (15,4 : 1) mais la pression de suralimentation a été relevée à 2,7 bars, soit 12 % de plus que le moteur précédent.
  • Des injecteurs à sept trous et un dessin de la chambre à combustion permettent de bénéficier d’un meilleur rendement à la combustion et d’optimiser la régénération du « Filtre À Particules » (FAP).

Renault 1.6 dCi 130 Energy

  • Une baisse de la pression d’injection à 1600 bars au lieu de 1800 bars a permis de gagner sur la dimension des pièces et donc, du poids.

Intégrés à ce moteur on trouve également :

  • Un système Stop & Start, associé à une récupération d’énergie sur décélération/freinage.

  • Un nouveau système de recirculation des gaz d’échappement en boucle froide (vanne EGR Basse Pression) (Voir ci-après).

Et enfin, le moteur Renault Energy dCi 130 comprend 264 pièces dont 75 % sont nouvelles. Les autres pièces proviennent en grande partie du 2.0 dCi (type M9R), déjà commercialisé.

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

Dès maintenant installé sur le Scénic, ce moteur sera prochainement disponible sur les différentes versions de la gamme Mégane.

Nissan Qashqai 2011

Ce dernier fait également ses débuts sur le Nissan Qashqai en lieu et place du 2.0 dCi 150 ch.



Un dépassement des performances du 1.9 dCi !

 

Par toute cette technologie Renault affirme avoir maintenu les performances de son défunt 1.9 dCi de même puissance.

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

Nous pouvons le croire : nous avons pu faire un petit galop d’essai à bord du Scénic. Ainsi propulsé, ce monovolume a vraiment la pêche : ses 130 ch. sont transmis par une boîte à six rapports mais hélas, pas encore de boîte automatique en vue2 .

(2) Certes, la nouvelle boîte EDC existe bel et bien, mais son couple maximum autorisé n’est que de 240 Nm, ce qui est de loin inférieur à celui que développe ce moteur (320 Nm à 1750 rpm) !

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

Pourvu de la puissance spécifique la plus élevée de cette cylindrée, ce petit 1598 cm³ n’a eu aucune peine à mouvoir la caisse du Scénic même si celle-ci dépasse facilement les 1500 kg !

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

Très plaisant à partir de 2000 rpm, il ne rechigne pas à reprendre sous cette barre, mais sous les 1500 rpm, il faudra toutefois jouer du levier de vitesses.

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

En ville, ce n’est pas son Stop & Start qui réagira avec la plus grande célérité du marché… Mais nous resterons convaincus que dans certaines situations, il est nettement plus sage de le déconnecter.

Malgré qu’il dispose d’une chaîne de distribution, ce moteur est beaucoup plus silencieux que le 1.9 dCi . En outre, il donne des accélérations plus vives que son prédécesseur.

A hauts régimes, le bruit caractéristique du diesel fait place à une tonalité qui approche le timbre d’un moteur à essence !

Voici en vérité, le meilleur compliment que l’on puise faire à l’égard d’un moteur diesel !

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

En terme de consommation, le 1.6 dCi Energy confirme toutes les attentes en restant très sobre en toutes circonstances. Malgré son caractère enjoué qui ravira même un peu trop le pied droit du conducteur, il sait rester frugal.

Lors d’un parcours varié d’environ 250 km mené quelquefois tambour battant, nous avons relevé 5,7 L aux cent kilomètres.

 

Données techniques du Scénic 1.6 dCi 130 Energy

 

Spécifications techniques à télécharger (fichier Acrobat)

 

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

 

Cette tempérance ne fait en somme que confirmer l’Award 2011 attribué par le magazine anglais Next Green Car dans la classe des MPV (Multipurpose Vehicle) et Crossover : « Not only is the new start-stop Scenic well equipped with all the versatility needed of an MPV, it has great fuel economy and handling – all at a very reasonable price. »

Renault Scenic 1.6 dCi 130 Energy - 2011

Grâce à ce moteur, Renault est en droit de prétendre que sa gamme européenne devrait passer de 135 g/km aujourd’hui à moins de 120 g en 2013 puis sous les 100 g/km en 2016