ESSAI : La Renault Clio : encore plus grande !

Classé dans : Essais - Renault (F) | 0

Après le lancement réussi de la Peugeot 208, Renault se devait de réagir : et c’est chose faite depuis cet automne.

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013


Reprenant le dessin original des Clio précédentes, Renault n’a pas suivi les modérations de taille de PSA et l’a, au contraire, magnifié dans tous les sens du terme.


Plus longue mais plus basse

 

Souvenons-nous des premières Clio, avec leur 3,71 m, elles n’étaient pas très loin de la taille des « Supercinq » qu’elles remplaçaient (3,65 m en 5 portes).

A présent, la Clio IV fait plus de 35 cm de plus !

Renault Clio IV 2013

Avec ses 4,06 m, la Clio IV est 3 cm plus longue que la Clio III, mais par rapport à cette dernière, elle est non seulement plus basse de 4,5 cm mais aussi plus large (presque 4 cm).

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

Grâce à une poupe aux hanches plus musclées rehaussées par des feux tout en longueur et à une ligne plus élancée, la nouvelle Clio paraît beaucoup plus dynamique.

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

Malgré que sa carrosserie ne soit proposée qu’en cinq portes, son profil suggère un coupé par des artifices : comme sur beaucoup de modèles, les poignées arrière sont noyées au niveau de la custode.

Le galbe des portières est très travaillé et masque les bas de caisse.

Elégant, ce dessin permettra hélas à la boue et aux autres projections de la route d’y séjourner plus rapidement…

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

L’avant est à présent doté de feux de jour à DEL renforcés par deux joncs chromés. Les phares sont aussi plus étirés.

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

Le losange de la marque a grandi et est à présent disposé plus verticalement sur un fond noir brillant en dessous duquel on découvre le nom du modèle un peu comme le faisait jadis Simca avec son Aronde…

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

L’intérieur également change de style. Sans aller dans les excès de la 208, le tableau de bord est neuf, les matériaux employés ne sont pas en encore plastic moussé. Leur assemblage est correct mais certains aspects mériteraient plus d’attention.

Contrairement à la 208, le volant garde un diamètre plus traditionnel. Le tachymètre digital est encadré par un compte-tours et une jauge à essence à aiguille. Le tout étant particulièrement lisible.

Sur la console centrale, adieu Tom Tom et bonjour LG : avec un grand écran tactile de 7″ dont les commandes sont beaucoup plus intuitives que par le passé, le système multimédia de notre Clio IV regroupait les fonctionnalités GPS, radio CD, téléphonie et audio-streaming Bluetooth®.

Cet intéressant regroupement n’a hélas pas été pensé jusqu’au bout : les commandes du régulateur/_limiteur de vitesse sont encore dispersées sur le volant et au pied du levier de changement de vitesses.

En outre, comme sur les autres produits de la marque, les commandes relatives aux médias et à la téléphonie sont situées sur une petite commande cachée par le volant.

Mais une fois l’emplacement adopté, son utilisation s’avère pratique.

 

Notre exemplaire ne possédait pas le nouveau système R-Link.

Basé sur Android, cette technologie médiatique innovante propose de nombreuses fonctions au niveau de la communication, de la navigation, de la vie pratique (agendas, hôtels), de la mobilité (trajet multi-mode, transports en commun), de comptabilité (assurance au kilomètre, promotion Renault), de l’usage du véhicule (entretien, utilisation), de divertissement (jeux, tourisme, choix de sonorité moteur etc…).

 

Renault R-Link 2013

En outre, Renault proposera le téléchargement d’applications propres sur un site appelé R-Link Store.

Cependant, ce système ne fait pas encore le café, ni ne repasse votre linge et ni encore moins ne cire vos chaussures…

 

 

A l’avant, l’habitacle est lumineux grâce à un ratio équilibré entre la surface latérale tôlée et la surface vitrée des portières (2/3 de tôle pour 1/3 de vitres).

Les sièges maintiennent bien le corps mais leur contour est dessiné moins « sportivement » que la 208. L’espace destiné aux passagers arrière est suffisant pour deux adultes mais ceux-ci se sentiront confinés à cause des vitres arrière remontant très fort pour participer au style de la voiture.

Quant au coffre, il présente une bonne capacité de 300 dm³, soit une des meilleures du segment B.

Banquettes arrière rabattues, il offre un volume utilisable de 1146 dm³.

Notons que le réservoir de la Clio IV ne propose plus que 45 l au lieu de 55 l dans la Clio III. Renault tente d’expliquer ce choix par les progrès réalisés en matière de consommation…

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

En matière de sécurité, la Clio IV reçoit cinq étoiles aux tests Euro-NCAP, 88 % pour les passagers adultes et 89 % pour les enfants mais 66 % pour les piétons.

Constatons pourtant une faiblesse marquée au niveau de la protection du thorax du conducteur lors du test du pilier latéral. On notera aussi une protection moyenne contre les effets du coup du lapin.



Sur route

 

Notre Clio était propulsée par le nouveau moteur trois cylindres turbocompressé Energy TCe 90 de 900 cm³ de cylindrée. Equipé d’un Stop & Start, il développe 90 ch. à 5250 rpm et son couple de 135 Nm culmine à 2000 rpm mais 90 % sont déjà exploitables dès 1650 rpm.

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

Selon Renault, il reproduit les performances d’un moteur de 1,4 L atmosphérique et réduit la consommation et les émissions de CO2 de 21 % de par rapport au TCe 100 qu’il remplace.

Notons qu’il existe aussi une version TCe 90e optimisée avec des rapports de boîte allongés offrant une consommation de 4,3 l et des émissions de 99 g de CO2.

Sans atteindre les étonnantes aptitudes du moteur Ecoboost de 1000 cm³ de Ford, il reste très agréable à l’emploi et ses accélérations sont de bon niveau. Son bruit caractéristique reste contenu à un point tel que sur autoroute, il est couvert par les sifflements aérodynamiques des rétroviseurs extérieurs (à 120 km/h il ne tourne qu’à 3000 rpm en cinquième).

Petite déception au niveau de sa consommation : elle aurait pu s’avérer moindre. Lors de notre prise en main, elle a été de 6,8 L au 100 km. Cet essai s’est déroulé en grande partie dans un environnement urbain et suburbain sous des températures hivernales.

Sur autoroute ou sur route à allure constante, celle-ci a évidemment diminué pour se stabiliser à un peu plus de 6 litres aux cent.

Signalons aussi la présence d’une touche « Eco » à la base du levier de vitesse : enfoncée, elle permet une réponse « moins franche » de l’accélérateur dans le but de moins consommer…

Moins dynamique que la Peugeot 208, la Clio reste pourtant très agréable à conduire, sa suspension plus dure participe à ce constat. Sa direction est précise et incisive.

Ses freins sont puissants et son levier de vitesses se manie bien mais peut accrocher si l’on passe rapidement la cinquième. Les petites routes lui plaisent énormément, cependant, les passagers à l’arrière se plaindront peut-être de son manque de moelleux, un comble pour une française…

 

Spécifications Techniques

 

Renault Clio IV 2013

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

Fichier Acrobat ® à télécharger

 

Qu’en dire ?

 

Avec sa robe plus aguichante, la Clio IV se différencie nettement de ses devancières aux silhouettes plus simples. Comme son tableau de bord, sa technologie embarquée s’est également modernisée. Son moteur est très agréable et coupleux : il nous fait facilement oublier l’ancien 1.2 TCe.

Néanmoins, l’habitabilité n’a pas progressé et la consommation de cette version essence aurait pu évoluer de manière plus significative.

Renault Clio IV TCe 90 ch. 2013

Peut-être que la version TCe 90e fera mieux en la matière… quoique ses rapports plus longs obligent le conducteur à rétrograder plus souvent de rapport afin de relancer le moteur… ce qui va à l’opposé d’une conduite plus coulée. En outre, le réservoir de cette version est encore amputé de 5 litres par rapport aux versions normales…

Proposée à partir de 14.300 EUR avec ce moteur, la Clio coûte plus de 800 EUR de plus que la 208 en version 1.2 VTi 82 ch. qui cartonne en Belgique…