ESSAI : La Peugeot RCZ : la TT de Sochaux ?

Classé dans : Essais - Peugeot (F) | 0

Avec son allure râblée et prête à en découdre, la RCZ ne laisse personne indifférent : mais cette silhouette en rappelle une autre qui existe Outre-Rhin depuis plus de dix ans : l’Audi TT.

En est-elle simplement une copie ?



Hors série

 

La RCZ est la première voiture particulière Peugeot à tourner le dos aux séries de trois chiffres avec zéro au centre. Cette singularité démontre ici la volonté des designers de Peugeot de proposer quelque chose de différent.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

La RCZ découle en droite ligne du concept 308 RCZ dévoilé lors du salon de Francfort de 2007. Et seulement deux ans après, la RCZ est disponible en concession depuis le début de l’année, ce qui est particulièrement rapide.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

Construite en Autriche dans l’usine de Magna Steyr à Graz, la RCZ a repris les caractéristiques du concept de 2007, à savoir le double bossage du pavillon cher à un certain Zagato et ses deux arches en aluminium. Dommage que l’avant rappelle tant le style travaillé de la 308 dont ce coupé est issu.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

A l’arrière, un discret aileron peut se relever électriquement moyennant une commande située entre les sièges avant. Mais contrairement au rabattage automatique des rétroviseurs extérieurs, celui-ci ne disparaît pas quand le contact est coupé.

Ce dernier permet d’augmenter l’appui aérodynamique sur l’arrière ce qui a pour effet de mieux asseoir le train arrière au sol.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

A l’intérieur, l’univers de la 308 dont il dérive est au rendez-vous : la planche de bord est à la fois sobre et plaisante à consulter. Cette dernière peut être intégralement revêtue de cuir en option. Une petite déception quant aux sièges : ceux-ci ne possèdent pas de réglage permettant de lever l’assise à la manière des produits VW.

Le volant tient bien en main et possède une jante épaisse. Les aérateurs avant se réfléchissent dans le pare-brise en reproduisant un alignement de triangles à la manière de dents de requin… peut-être nécessaire pour dévorer la route !

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

La nuit, l’éclairage de l’habitacle est reposant et le rétroviseur intérieur est chromatique. L’écran GPS n’est pas tactile mais possède une commande intuitive par boutons.

En outre, pour les inquiets, la RCZ bénéficie de série de l’appel d’urgence, qu’il soit automatique en cas de déclenchement des airbags ou des ceintures pyrotechniques ou manuel si le conducteur est victime ou témoin d’une situation critique… ce petit plus a d’ailleurs été primé par le NCAP (Euro NCAP Advanced).
En terme de sécurité, il faut aussi signaler un capot actif à déclenchement pyrotechnique afin de limiter les conséquences pour un piéton en cas de choc frontal.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

Comme coupé 2 † 2, les places arrière sont évidemment symboliques et ne sont à réserver qu’à des enfants en bas âge.

En revanche contrairement au hayon de l’Audi TT, le RCZ possède un grand coffre séparé dont la capacité de 384 l peut être augmentée jusqu’à 760 l quand le dossier du siège arrière est rabaissé, ce qui est rare dans cette catégorie.

 



Bonjour le sport

 

La RCZ mise à notre disposition était propulsée par un moteur diesel 2.0 l HDi FAP de 163 ch. à 3750 rpm, développant un couple de 340 Nm. à 2000 rpm et équipé d’une boîte de vitesses mécanique à six rapports.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

Malgré le poids plus conséquent du moteur HDi, ce coupé 2 † 2 compact reste agile et sa conduite sur routes sinueuses est un véritable régal.
Grâce à son centre de gravité particulièrement bas, ses voies élargies et ses pneus de taille généreuse (235/45R15), la RCZ se manie comme un vrai kart.

Il est sûr que la version 1.6 l THP 200 ch. procurera un plaisir encore plus gratifiant…

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

Toutefois, le deux litres diesel consomme peu et reste très plaisant à l’usage : comme son couple apparaît tôt, la boîte six – au demeurant très agréable – ne doit pas être outrageusement sollicitée.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

Mais la bonne surprise vient aussi de la consommation : au terme d’un parcours varié de plus de 600 km, la consommation s’est stabilisée à 5 litres tout rond… pas mal pour un véhicule dont les prétentions sportives sont évidentes !

 

Données techniques

 

Dimensions intérieures

 

Dimensions extérieures

 

Moteur
Cylindrée : 1.997 cm³, chambre de combustion nouvelle génération de type ECCS,  turbocompresseur à géométrie variable de faible inertie et pompe haute pression.

Consommation  : 5,4 l/100 km en cycle mixte pour des rejets de CO2 de 140 g/km.

 

Performances

0-100 km/h : 8,7 s

Vitesse maximum sur circuit : 216 km/h



Désirable ?

 

La RCZ laisse difficilement les gens insensibles, même chez Peugeot : l’étude d’une RCZ mue par la technologie HYbrid4 en est la preuve : ainsi équipée, la voiture affiche des émissions de CO2 de l’ordre de 95 g/km, tout en profitant de 200 ch. et de quatre roues motrices.

Peugeot RCZ 2.0 HDi FAP 163 ch. 2010

Proposée à partir d’un peu plus de 27.000 EUR, la RCZ devient une alternative intéressante face aux Audi TT, VW Scirocco et autre coupé à tendance sportive affirmée.