ESSAI : La Peugeot 208 GTI, un clin d’œil énergique aux « eighties » !

Classé dans : Essais - Peugeot (F) | 0

Toujours en marge de l’essai de la 208, voici un petit galop d’essai de la 208 GTi, la locomotive de la petite citadine de Peugeot : chaud devant !


Peugeot 208 GTi 2013


Après l’arrêt de la 205 GTi il y a 20 ans et après en avoir construit presque 300.000 exemplaires, Peugeot dépoussière le sigle GTi qui a fait rêver pas mal de pilotes en herbe dans les années 1980.


La 208 GTI coiffe la gamme de la 208, avec 45 ch. de plus que la XY, elle devient ainsi la plus puissante des 208 avec un rapport poids/puissance de 5,8 kg par cheval ce qui reste très proche de ses cousines, notamment la Renault Clio RS et la Ford Fiesta ST.

Peugeot 208 GTi 2013

C’est en effet en février 1984 qu’est sorti la première 205 GTI : le 1600 cm³ de l’époque qui développait 105 ch. à 6250 rpm disposait d’un couple de 134 Nm à 4000 rpm
Trente ans plus tard, le 1600 cm³ de la 208 développe pratiquement le double, à savoir 200 ch. à 5800 rpm et dispose d’un couple confortable de 275 Nm au régime de seulement 1700 rpm.



Trente ans plus tard

 

Par rapport à l’ancêtre, la 208 GTi a multiplié les références: outre un jonc rouge qui souligne la calandre tout en rappelant le liseré rouge du pare-chocs de la 205 GTi.

Peugeot 208 GTi 2013

On retrouve le sigle GTi souligné de rouge sur le hayon arrière…

Peugeot 208 GTi 2013

—ainsi que sur les enjoliveurs de custode.

Peugeot 208 GTi 2013

En 2013, la calandre adopte des inserts chromés sur sa grille noir brillant, suggérant ainsi subtilement en 3D, un motif en damier si typique des sports automobile… et de la FIAT 509 de Gaston.

Peugeot 208 GTi 2013

L’habitacle révèle également quelques clins d’œil au passé : la sellerie est parcourue de surpiqûres GTi rouges.

Peugeot 208 GTi 2013

Un décor de noir dégradé rouge se révèle au centre du tableau de bord…

Peugeot 208 GTi 2013

et aux poignées intérieures des deux portières.

Peugeot 208 GTi 2013

Le combiné tête haute est encadré de compteurs dont le jonc chromé est rétroéclairé de rouge par des DEL.

Peugeot 208 GTi 2013

Comme sur les voitures de rallye, le petit volant perforé et surpiqué rouge possède un repère central en cuir rouge … tout comme sa rivale, la Renault Clio IV RS.

Peugeot 208 GTi 2013

Le pommeau de vitesses en aluminium, possède une forme inédite avec insert latéral rouge.

Peugeot 208 GTi 2013

Le rouge est partout : même les ceintures de sécurité participent à l’ambiance en recevant une fine ligne rouge en leur milieu !

Les sièges avant, estampillés du logo GTi tiennent bien le corps et participent évidemment à l’ambiance sportive que les designers se sont plus à exprimer tout au long de son développement.

Il ne lui manque plus que les moquettes rouges et ô combien salissantes de sa devancière !

Peugeot 208 GTi 2013

Plus démonstrative que la gamme XY, cette « toilette » est d’ailleurs reprise partiellement par cette dernière. Pour le reste de l’habitacle, ayant essayé la 208 XY il y a un petit mois, votre serviteur y voit une ressemblance frappante.

Le châssis spécialement développé pourvoira à la sportivité grâce à son développement spécifique comme les ressorts, le tarage des amortisseurs, la barre anti-dévers ainsi que la rigidification du berceau avant et traverse arrière.

Peugeot 208 GTi 2013

Nous vous engageons donc à consulter cet essai pour y retrouver les commentaires relatifs à son habitabilité, sa technologie embarquée, ainsi que sa sécurité.

 

Un moteur très puissant mais un air de déjà vu…

 

Dans la circulation de tous les jours, pour qui a essayé la 208 XY propulsée par le 1.6 THP 156 ch. appelé EP6 CDT dans le jargon sochalien, la parenté est évidente, voire même intrigante…

On retrouve donc la même rondeur et la même pugnacité pourtant, 44 ch. les séparent !

Certes, à partir des hautes rotations, le EP6 CDTX de SM la GTi reprend bien évidemment l’avantage, mais où et quand utiliser cette puissance ?

Peugeot 208 GTi 2013

Notons que sa zone rouge débute à 6000 rpm, mais coupleux à souhait, il n’engage pas à monter à plus de 5000 rpm pour retrouver toute sa quintessence.

Peugeot 208 GTi 2013

Ce 200 THP reste malgré tout très linéaire dans ses montées en régime.

Sur routes ouvertes et aux allures légales, il sait rester sage en consommation : nous avons même relevé 6,4 litres aux cent.

Peugeot 208 GTi 2013

Inévitablement sur circuit ses désirs d’essence seront nettement plus immodérés : et les 13-14 litres pourront être facilement approchés !

Peugeot 208 GTi 2013

Comme pour la XY, la tenue de route reste sécurisante tout en étant réjouissante, son petit volant est extrêmement précis, les six rapports de la boîte de vitesse permettent de bien exploiter le moteur et il faut aller vraiment loin pour mettre en défaut son « grip » naturel !

En outre, par rapport à son ancêtre, la Peugeot 208 GTi n’exige plus de démontrer des talents de pilote pour en extraire toute sa quintessence.

Mais n’avait-on pas dit la même chose en 1984 à la sortie de la 205 GTi par rapport aux Renault R8 Gordini et Simca 1000 Rallye ?

 

Spécifications techniques

 

Moteur

 

Cylindrée

1598 cm³

Nombre de cylindre

4 en ligne

Couple

275 Nm à 1750 rpm

Type de boite

Boîte manuelle à six rapports

Puissance Kw

147 kw

Puissance Ch

200 ch. à 6800 rpm

Carburant

Essence sans plomb

Transmission

Traction

   

Performances & Consommation

 

Vitesse max (km/h)

230

  Départ kilomètre arrêté (sec)  26,9

Consommation urbaine

8,2

Consommation Mixte

5.9

 0 à 100 km/h (sec)

7.3

Consommation Route

4.7

Emission C02

139 gr/km

   

Dimensions

 

Nombre de portes

3

Longueur (mm)

3962

Hauteur (mm)

1471

Nombre de places

5

Largeur (mm)

1739

Poids (kg)

1090

Capacité réservoir

50 litres

 

 

Qu’en dire ?

 

Proposée à un peu plus de 23.500 EUR, il nous semble que la 208 GTi n’aura pas ou plus le même engouement que lors de la sortie de la 205 GTi il y a trente ans.

Peugeot 208 GTi 2013

Les temps ont changé et dans ce monde toujours plus autophobe, par sa discrétion, la 208 XY risque d’être la parade la plus appropriée à cette opprobre et ce, d’autant plus que son prix est inférieur de 3200 EUR.

En outre, il apparaît que sa taxe de mise en circulation est 2000 EUR moins chère !

Dans notre époque où le marasme économique s’est installé, ces différences financières feront certainement réfléchir plus d’un…