ESSAI : L’Opel Zafira Tourer, la confirmation d’une valeur sûre

Classé dans : Essais - Opel (D) | 0

Chez Opel, le Zafira est son premier monovolume. Lancé en 1999, il a subit une mise à jour substantielle en 2005 mais en 2012, il se rallonge de quelque 20 cm et change de patronyme et devient le Zafira Tourer. Comme son petit frère, deux configurations sont possibles : 5 ou 7 places.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012


Est-ce donc qu’un doublon ou une nouveauté à part entière ? 


Une esthétique moderne et un intérieur malin

 

Opel révèle sa nouvelle signature esthétique par des optiques en boomerang surmontés de chevrons à DEL. Ainsi parées, les nouvelles Opel seront facilement reconnaissables, même de nuit…

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Ces mêmes chevrons se retrouvent dans les feux arrière qui peuvent aussi être équipés de diodes

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Grâce à un dessin dynamique, les concepteurs du Zafira Tourer ont voulu rappeler la silhouette des trains à grande vitesse. Le pare-brise est très avancé et dégage une très bonne visibilité et ses angles morts sont réduits.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

A l’intérieur, l’ambiance « Lounge » a voulu être présent dans tous les parties de l’habitacle : que ce soit dans les revêtements des sièges au dessin particulièrement ergonomique ainsi que par des touches de lumière rouge disposées au niveau de la console centrale ou dans les portières.

Opel Zafira Tourer

L’aménagement suit également cet esprit : citons le système d’assise « Flex7 » qui permet, moyennant un mécanisme relativement simple, de métamorphoser le siège central de la seconde rangée en un accoudoir particulièrement volumineux pour les passagers des sièges latéraux.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Notons qu’à présent, le Zafira Tourer opte pour trois sièges séparés. Ceux-ci peuvent coulisser longitudinalement sur presque 30 cm mais aussi transversalement (5 cm). Cela permet de proposer aux passagers une place digne d’une limousine.

Plus de trente espaces de rangement sont disséminés intelligemment dans tout l’habitacle et notamment dans la console centrale multifonction « FlexRail« .

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Signalons que la plupart de ces espaces sont intelligemment pourvus d’une surface caoutchoutée antidérapante. Dommage que les barres anodisées qui sont fixées à cette console se réfléchissent désagréablement sur les vitres latérales.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

En configuration cinq places le Zafira Tourer offre 710 dm³ de volume de chargement, soit 65 dm³ de plus que dans l’actuel Zafira. Quand tous les sièges arrière sont rabattus, la capacité augmente jusqu’à 1.860 dm³ ( 40 dm³).

 

Des technologies innovantes

 

Opel propose ici des technologies qui donnent au conducteur une sérénité « électronique ». En vrac, on découvre un indicateur de distance (en secondes) avec le véhicule qui précède (Following Distance Indication), une alerte sonore et visuelle de collision frontale (Forward Collision Alert) secondée par un freinage qui ralentit automatiquement le véhicule en cas de collision imminente (Collision Imminent Braking).

A présent, le « cruise control » devient intelligent (Adaptive Cruise Control), et par sa détection radar, il régule sa vitesse en fonction de celle du véhicule qui précède; en outre, l’espacement entre les véhicules est paramétrable.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

On redécouvre une version encore améliorée du système d’éclairage adaptatif Advanced Forward Lighting AFL : il dispose désormais de dix fonctions. En association avec une caméra frontale et en fonction de la distance entre le véhicule qui précède ou que l’on croise, il adapte automatiquement la longueur du faisceau et la portée des feux de croisement (Intelligent Light Ranging – ILR).

Opel propose aussi deux systèmes de veille de conduite : l’indicateur de changement involontaire de file et l’alerte d’angle mort Side Blind Spot Alert placée sur les rétroviseurs extérieurs. Ces deux alertes sont inopérantes si les clignoteurs sont en fonctionnement. Notons qu’Opel aurait pu utiliser la stéréophonie de l’excellente installation média pour avertir le conducteur du côté du danger.

Pour se garer, il y avait déjà le Park Pilot avec capteurs à l’avant et à l’arrière qui permettait de se garer proprement, mais à présent, le nec plus ultra de l’aide au parking va plus loin : le Advanced Park Assist va identifier le créneau accessible et conseiller par des instructions graphiques, les manœuvres à effectuer. Une caméra de recul optionnelle peut encore améliorer la manœuvre en indiquant la trajectoire à suivre.

La reconnaissance des panneaux de signalisation Traffic Sign Recognition reconnaît à présent un nombre plus important de panneaux utilisés dans l’Union européenne : en plus des panneaux ronds, la caméra frontale sait lire les panneaux rectangulaires ainsi que les panneaux à messages variables d’autoroute. Pour l’avoir essayé, c’est bluffant, mais il faut que la visibilité soit parfaite et des erreurs d’interprétation peuvent encore subsister.

Notre exemplaire (à cinq places) disposait de la seconde génération du système de porte-vélo intégré FlexFix. Il permet à présent le transport de quatre bicyclettes.

Cette nouvelle mouture permet d’incliner le porte-vélo à un angle qui autorise l’ouverture du hayon et l’accès au coffre.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Quoique ingénieux ce système exige une certaine pratique et la présence de deux personnes pour le manipuler.

Une fois replié dans son logement, il est à l’origine de bruits divers dans l’habitacle. C’est dommage car la définition du « Lounge » en prend un coup…

 

Un moteur silencieux et une tenue de route de berline

 

Ce qui impressionne le plus dans la conduite de ce véhicule pesant 1,6 T, c’est la précision de la direction ainsi que sa vivacité. Cette dernière fait penser au Ford Galaxy, ce qui est une référence. La boîte de vitesse à la commande plutôt « virile » est agréable et les six rapports s’engagent facilement et parfois de manière audible.

La suspension bien amortie et les sièges fermes mais très bien dessinés contribuent au bon confort général : les longues étapes ne seront jamais un embarras pour les passagers.

Notre exemplaire était propulsé par un 2 litres CDTI développant 130 ch. à 4000 rpm.

Son couple de 300 Nm constant de 1750 à 2500 rpm contribue à de bonnes relances sur autoroute.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Sonore à froid, son bruit s’atténue rapidement et à allure constante sur autoroute, il devient pratiquement inaudible.

Il est vrai qu’à cette allure, le moteur ne tourne qu’à 2000 rpm en sixième vitesse.

Ses accélérations sont franches et sa consommation reste très mesurée : après un parcours typé « long courrier » de plus ou moins 530 km, la consommation s’est stabilisée à 5,8 l aux cent kilomètres.

Tenant compte du réservoir de 58 l, il serait théoriquement possible de parcourir le millier de kilomètres… mais tablons plutôt sur 900 km !

 

Données Techniques

 

Fichier Adobe® à télécharger

 

Qu’en dire ?

 

Le Zafira Tourer est une heureuse surprise: par ses nombreuses technologies innovantes, il parachève ce que le Zafira avait déjà commencé il y a bientôt treize ans.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Certes, certaines techniques ou systèmes devront encore progresser.

Sa tenue de route est digne d’une berline et ne souffre pas exagérément du roulis, atavisme des monovolumes.

Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 130 ch. 2012

Le confort reste une des qualités les plus marquantes de ce modèle qui reprend et peaufine l’esprit du Zafira qui reste encore en production.