La Nissan Micra V : une Clio asiatique ?

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Pour sa cinquième génération, la nouvelle Nissan Micra se positionne au cœur du segment B. Mesurant près de 4 m, elle fait 17 cm de plus que sa devancière. Elle se rapproche ainsi de sa cousine française, la Renault Clio avec laquelle elle partage sa plateforme, ses moteurs et même sa chaîne de production dans l’usine Renault de Flins près de Paris.

Une ligne tendue

Pour la nouvelle Micra, Nissan impose son nouveau langage stylistique. Son aspect très travaillé est en totale rupture avec les rondeurs de la génération précédente : de cette manière, elle collera plus aux ténors de ce segment que sont la Renault Clio, la Ford Fiesta, l’Opel Corsa, la Citroën C3 ou la Peugeot 208.

Disponible uniquement en cinq portes, elle est aussi plus longue, moins haute et plus large. L’empattement gagne 7,5 cm (2,53 m).

Sa face avant arbore des phares étroits qui s’étirent sur les ailes. Ils sont pourvus de feux de jour à DEL. Sa calandre en V s’étire jusqu’à l’arrière où naissent des optiques en forme de boomerang et un pavillon flottant.

De profil, les plis de carrosseries sont nombreux. Effet de style plus que pratique, le panneau de custode intègre la poignée de porte arrière. Son aérodynamisme a aussi été bien étudié, les designers ont obtenus un Cx de 0,29, ce qui est un des plus bas de sa catégorie.

Le coffre accueille 300 dm³ (VDA) pouvant être porté à un peu plus de 1 m³ lorsque la banquette arrière est rabattue. Le réservoir a une contenance de 41 litres.

Pas moins de dix teintes de carrosseries sont proposées, ce qui concoure à proposer près de 125 combinaisons possibles de personnalisation intérieures et extérieures.

 

Un intérieur gai et technologique

Les designers intérieurs de Nissan ont choisi pour toutes les versions de la Micra des matériaux moussés bitons qui lui donnent beaucoup de fraicheur. Les sièges avant ont été pensés pour de longs trajets mais également pour de grands gabarits. En option, leurs appuie-tête pourront même contenir des hauts parleurs.

Une sellerie cuir est proposée en option sur la version Tekna, le haut de gamme de chez Nissan.

A l’arrière, le tableau est naturellement moins idyllique suite au dessin de la carrosserie et donne une impression de confinement : l’espace est cependant suffisant pour deux adultes mais les trajets envisagés ne devront pas être longuets…

Pour cette cinquième génération, la part belle a été donnée à la technologie dans le cadre de la stratégie Nissan Intelligent Driving. Beaucoup de systèmes conçus généralement pour des véhicules de catégories supérieures équipent la Micra.

Ainsi, elle bénéficie selon les versions d’un écran tactile couleur central de 7″ qui permet d’accéder à Apple CarPlay et/ou au système audio, au téléphone mains libres et audio streaming Bluetooth®. En outre, un moniteur de vision panoramique AVM-Vision 360° à quatre caméras figure également en option.

La sécurité n’a pas été oubliée : le freinage autonome d’urgence avec reconnaissance des piétons, l’airbag conducteur à double déclenchement ou le limiteur de vitesse sont proposés de série. S’y ajoutent la reconnaissance des panneaux de signalisation, la surveillance des angles morts et l’alerte/prévention de franchissement de ligne, bref, « elle a tout d’une grande »

Aux tests EuroNCAP, la Micra avec pack de sécurité a reçu cinq étoiles, ce qui devient rare pour les véhicules du segment B. La protection des passagers adultes a été cotée à 91 % celle des enfants à 79 % et celle des piétons à 79 %.
Quant aux aides à la sécurité, l’EuroNCAP les a cotés à 72 %.

 

Sur route

Comme pour la Clio, la Micra dispose des mêmes moteurs. Cet essai a été réalisé avec deux variantes :

  1. Le 3-cylindres turbo essence de 898 cm³ développant 90 ch. à 5500 rpm. Ce petit moteur dispose d’un couple maximum de 140 Nm disponible à 2250 rpm. Suivant le constructeur, sa consommation mixte est de 4,4 l / 100 km et ses émissions de CO2 au kilomètre sont de 99 g.
  2. Le 1.5 dCi bien connu développant 90 ch. à 4000 rpm. Ce 4-cylindres turbo diesel de 1461 cm³ dispose d’un couple maximum de 220 Nm disponible à 1400 rpm. Suivant le constructeur, sa consommation mixte est de 3,2 l / 100 km et ses émissions de CO2 au kilomètre sont de 85 g.
0.9 IG-T 90 ch.
1.5 dCi 90 ch.

Les 90 ch. du petit 0.9 IG-T lui permettent de trouver une polyvalence bien agréable, ils permettent à cette citadine de s’extraire de son élément naturel sans problème. Nous serions même tentés de dire que les à-coups du moteur ressentis en ville et à faible vitesse disparaissent sur les trajets routiers. Très élastique, il reste agréable, mais attention, comme tous ces petits moteurs turbo compressés, sa consommation peut s’envoler si d’aventure le pied droit devient un peu lourd (entre 8 et 9 l / 100 km). En revanche, avec un pied léger, nous avons obtenu une consommation moyenne d’environ 6 l / 100 km.

Quant à la version 1.5 dCi, hormis sa sonorité typique au ralenti, ses aptitudes ne sont plus à démontrer. Grâce à un couple conséquent et à un poids mesuré, la Micra fait merveille en ville.

La route est également un endroit où son moteur peut démontrer sa sobriété : il est tout à fait possible de passer sous la barre des 4 l aux 100 km ! Au terme de l’essai, l’ordinateur de bord montrait une consommation de moins de 4,5 l.

Pour ce qui est de sa tenue de route, l’expertise de Renault en la matière n’est plus à démontrer, elle reste alerte et particulièrement dynamique en toute circonstance. Sa transmission, d’origine Renault, est bien étagée, mais il faudra bien décomposer le mouvement pour passer en marche arrière. Son freinage est facile à doser et sa direction précise.

Notons que l’augmentation de poids de la version diesel ne modifie pas énormément son agilité. Plus ferme que sa cousine tricolore, sa suspension ne ravira pas les passagers arrière si le conducteur devient un peu trop « entreprenant ».

Spécifications

Brochure à télécharger

 

Conclusions

La Micra n’a plus rien à voir avec les générations précédentes : sa taille de près de 4 m la rapproche de la Nissan Note qu’elle va même cannibaliser. Par rapport à sa cousine la Renault Clio, avec qui elle partage ses moteurs et sa plateforme, elle se distingue par son apport technologique inédit généralement réservé à des voitures du segment supérieur.

Le prix de notre Micra 0.9 IG-T 90ch. N-Connecta était de 18.200 EUR tandis que la Micra 1.5 dCi 90 ch. Tekna approche les 21.000 EUR.
Signalons aussi qu’il existe une Micra 5p 1.0L 70 ch. Visia pour moins de 14.000 EUR.

Benoît Piette

Laissez un commentaire

× 4 = 12