ESSAI : Le Nouveau Nissan Qashqai, la tentation technologique

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Avec la nouvelle mouture de son best-seller, non seulement Nissan corrige les petits défauts de sa précédente version à savoir son confort et sa tenue de route, mais le constructeur de Yokohama va plus loin en l’équipant d’une pléthore de technologies de sécurité.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014


Une ligne agressive et moderne, une habitabilité à peine changée

 

Caracolant en tête des ventes de cross-overs – un sous-segment créé par ses géniteurs – le Qashqai allait tout doucement sur ses 7 ans, âge respectable pour un véhicule moderne.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Sa nouvelle ligne reprend les principales singularités de son prédécesseur, à savoir être à mi-chemin entre une berline et un SUV. Cependant, avec cette nouvelle mouture, le Qashqai prend presque 4 cm de long (4,38 m), 2 cm de large (1,80 m) mais perd 1 cm (1,59 m)…

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Sa calandre reprend le sigle en V qui se prolonge sur le capot par deux nervures saillantes. Pour offrir une meilleure pénétration dans l’air, celle-ci s’obture automatiquement au-delà de 30 km/h et ne s’ouvre que si les capteurs détectent un besoin de refroidissement pour le moteur… Cette nouvelle ligne a permis de donner au Qashqai un Cx de 0,32.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Les optiques avant sont pourvus de feux diurnes à DEL qui reprennent la nouvelle signature lumineuse propre à Nissan. Sur le haut de gamme (Tekna) les feux de croisement et de route sont à DEL, beaucoup moins énergivores.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

A l’intérieur, l’habitabilité progresse légèrement à l’avant. L’ergonomie des sièges avant s’est inspirée des études réalisées à la NASA… ce qui n’a quand pas empêcher le Qashqai de recevoir une cote assez  moyenne pour la protection contre le coup du lapin lors des tests Euro-NCAP.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

A l’arrière, deux adultes ou trois enfants y trouveront leur marque.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Le coffre à bagage offre un volume de 439 dm³ (+ 20 dm³) extensible à près de 1,6 m³ quand le dossier des sièges arrière est rabattu. Le fond du coffre peut être rehaussé par deux solides panneaux afin de constituer un plancher plat.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Ceux-ci peuvent aussi être placés verticalement afin d’aménager des compartiments de rangement : astucieux ! Sur notre exemplaire, la planche porte-chapeaux était maintenue par deux cordons qui, manifestement, étaient trop courts.

Notons aussi que la version Qashqai +2 disparaît, et est remplacée par le nouveau X-Trail, qui sera essayé prochainement dans ces colonnes.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Au niveau de la sécurité, le Qashqai se voit attribué cinq étoiles par l’Euro-NCAP. Sa sécurité est cotée 88 % pour les passagers adultes, 83 % pour les enfants et 69 % pour les piétons.

 

Une technologie ébouriffante

 

Là où le Qashqai a évolué, c’est au niveau des technologies : les ingénieurs l’ont équipé d’un arsenal sécuritaire assez impressionnant : désigné sous l’appellation « Nissan Safety Shield Plus », il comprend la reconnaissance des panneaux de signalisation, la détection d’objets en mouvement, une vision à 360° par quatre caméras associées au système d’aide au stationnement intelligent (IPA), la détection de la baisse de vigilance, la surveillance des angles morts ainsi que le passage automatique des feux de route aux feux de croisement.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Pour les branchés du smartphone, le nouveau NissanConnect dispose d’une appli smartphone intégrée : avec son écran tactile couleur de 7″, le NissanConnect permet aux utilisateurs de rester connecté via leur smartphone, quelle que soit leur destination (toutes ces technologies ont été expliquées dans notre récent essai de la Nissan Note). Ces programmes sont proposés dans la finition haut de gamme Tekna.

Au niveau du dynamisme du châssis, l’électronique est aussi présente grâce au « Nissan Chassis Control » qui comporte le body motion control (Contrôle actif de suspension), l’active engine break (Frein moteur actif pour la transmission automatique Xtronic) et l’active trace control (Contrôle actif de trajectoire).

Gageons que cette technologie sophistiquée répondra « présente » en toutes circonstances et sans bug !

 

Sur route

 

Le nouveau Qashqai est le premier modèle de l’Alliance Renault-Nissan qui repose sur la nouvelle plate-forme CMF (Common Module Family), ce qui lui a permis de perdre quelques kilos. Bien né, il se voit aussi transcendé par toutes ses attelles électroniques.

La rédaction disposait de la version propulsée par le 1.6 dCi de 130 ch. à 4000 rpm et développant un couple maximum de 320 Nm à 1750 rpm. Ce moteur d’origine Renault est connu pour sa sobriété et son allant.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Sa direction est communicative, mais n’atteint toujours pas celui du Ford Kuga. Pour un cross-over, il prend peu de roulis et ne plonge guère au freinage (sauf appuyé). La boîte de vitesses se manie facilement mais les trois derniers rapports sont trop longs.

L’enclenchement des quatre roues motrices s’effectue simplement à l’aide d’une molette où trois modes sont proposés : soit en deux roues motrices (par défaut), soit en 4×4 permanent avec une répartition 50/50 du couple entre les deux essieux, soit en mode automatique qui envoie du couple sur les roues arrière jusqu’à 50% si nécessaire.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

A l’usage, il faudra garder le régime moteur au-dessus des 2000 rpm pour garder un tonus suffisant.

Regrettons aussi que l’option quatre roues motrices soit incompatible avec la transmission automatique Xtronic.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Sa suspension est ferme, mais sans excès. Au niveau de sa consommation, le Qashqai a révélé un appétit des plus mesurés : entre 5 et 6 litres sur route ouverte, et environ un litre en plus sur un parcours urbain.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

 

Conclusions

 

L’évolution du Qashqai est plus que substantielle : non seulement il a bonifié au niveau de la technologie embarquée, mais il offre une tenue de route typée berline, ce qui est un éloge. De même, grâce à des moteurs très sobres, sa consommation reste très raisonnable.

Nissan Qashqai 1.6 dCi 4x4 Tekna 2014

Débutant à 23.000 EUR pour la seule version essence 1.2 DIG-T Acenta, les versions à moteur diesel se négocient à partir de 25.200 EUR pour le 1.5 dCi de 110 ch. Acenta.

Notre version, propulsée par le 1.6 dCi 4×4 de 130 ch. en finition Tekna tutoyait les 31.000 EUR. Mais il est plus que probable que les Qashqai 4×4 ne feront que de la figuration dans le paysage automobile belge !