ESSAI : La Nissan Pulsar : discrète mais si bien armée !

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Depuis l’arrivée des Qashqai, Juke et à présent X-Trail, 2/3 des ventes de Nissan Belgique correspondent à des modèles cross-over. Mais Nissan propose depuis peu la Pulsar, un modèle du segment C qui avait été déserté par la Marque de Yokohama depuis le succès insolent du Qashqai.


Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014


Pourra-t-elle trouver son public à l’ombre des Cross-overs si porteurs en termes de ventes ?

 


Une robe bien sage

 

Garée dans la rue, peu de personne perçoive en elle une nouveauté : sa silhouette ressemble à s’y méprendre à un Qashqai surbaissé : on y retrouve les gènes de Nissan comme une calandre en V, une signature lumineuse en forme de boomerang et un popotin musclé.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Pourtant, elle dispose d’un des plus longs empattements du segment : 2,7 m.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Comme les Qashqai et X-Trail, les optiques de la Pulsar intègre des projecteurs 100 % DEL qui fournissent une lumière blanche tout en consommant deux fois moins qu’un éclairage classique.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Malgré ses 4,39 m, la Pulsar fournit un espace habitable inaccoutumé pour cette catégorie de véhicule. Qu’ils soient à l’avant ou à l’arrière, les passagers s’étonneront de la place dont ils peuvent disposer (presque 70 cm aux genoux à l’arrière !).

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

En outre, les sièges sont confortables et offrent d’excellentes perspectives aux voyageurs au long cours d’autant plus que la capacité du coffre est de 385 dm³ extensible à 1385 dm³ quand le dossier (1/3 – 2/3) de la banquette arrière est rabattu.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Comme toutes les nouveautés actuelles, son système de navigation NissanConnect inclut un ensemble de fonctionnalités comme l’intégration smartphone avec accès à plusieurs applis ou encore Google Send-to-Car.

Mais la nouvelle Pulsar ne se limite pas à cela, elle bénéficie de technologies peu communes sur son segment. Par le Nissan Safety Shield (bouclier de sécurité), la Pulsar dispose d’un freinage automatique d’urgence ainsi que d’une alerte de franchissement de file. Ces deux technologies sont complétées d’une détection des objets en mouvement et d’une surveillance des angles morts par le système AVM-Vision 360 à quatre caméras qui permet d’afficher une vue aérienne du véhicule sur l’écran du Nissan Connect, et ainsi de faciliter aussi les manœuvres de stationnement.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Toutes ces technologies lui ont permis de décrocher le score maximum de cinq étoiles auprès de l’organisme indépendant Euro NCAP. Ce score a mis notamment en évidence la bonne protection des occupants contre les blessures dans le test du poteau latéral qui est le test le plus exigeant. La Pulsar a obtenu 84 % pour la sécurité adulte, 81 % pour les enfants ainsi que 75 % pour les piétons.

Quant à la technologie sécuritaire, elle a reçu 68 %

 

Sur route

 

En attendant la Pulsar en version 1.6 DIG-T 190 qui ne sera disponible qu’au printemps prochain, la rédaction a choisi de faire un essai avec les deux moteurs quatre cylindres développés par l’Alliance Renault-Nissan, à savoir le bloc essence 1.2 l DIG-T* développant 115 ch. à 4500 rpm et un couple maximum de 190 Nm dès 2000 rpm et le 1.5 l dCi développant 110 ch. à 4000 rpm pour un couple de 260 Nm entre 1750 et 2500 rpm.

 

* A noter que la version essence est également disponible avec la toute nouvelle transmission Xtronic 7 avec la puissance maximale de 115 ch délivrée au régime supérieur de 5200 rpm. Avec 165 Nm à partir de 1750 rpm, son couple maximum est revu à la baisse.
Ce modèle fera ultérieurement l’objet d’un essai.

 

Nissan Pulsar 1.5 dCi 2014

Les deux versions essayées étaient équipées d’une boîte manuelle à 6 vitesses et d’un Stop & Start dont la logique de commande du processus de redémarrage a été améliorée.

Assez proches en matière d’agrément, les deux blocs sont secondés par une boîte manuelle à six rapports dont le maniement est aisé.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Pour la majorité des conducteurs, le 1.2 DIG-T semble être le choix le plus sensé ! Ses consommations restent très basses et son couple de 190 Nm disponible dès 2000 rpm autorise une conduite coulée dans un étonnant silence que vous enviera le conducteur de la version diesel.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Mais la Pulsar, c’est aussi un châssis rigoureux qui autorise un comportement plus sportif. Sans toutefois détrôner les stars en la matière comme la Ford Focus, la Peugeot 308 ou la VW Golf, la Pulsar s’avère une excellente machine à rouler qui offre un bon compromis entre une suspension prévenante et un bon amortissement.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Attention toutefois à son becquet avant qui a tendance à racler le sol au sortir des casse-vitesse et autre dos d’âne.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

En termes de consommation, la version à moteur Otto fait mieux que se défendre : il est possible de rouler sous la barre des 6 litres sans vouloir se préparer à un Economy Run. A la fin de l’essai, la rédaction a relevé une consommation moyenne de 6,1 litres.

Nissan Pulsar 1.5 dCi 2014

Plus bruyant, le moteur diesel s’avère naturellement plus sobre et peut descendre sous la barre des 5 litres sans problèmes.

Nissan Pulsar 1.5 dCi 2014

Notre essai a révélé 5,4 litres aux cent. Vu l’actuelle petite différence de prix des carburants, la Pulsar dCi sera surtout choisie par les gros rouleurs.

Nissan Pulsar 1.5 dCi 2014

En revanche, vu le supplément de poids sur le train avant (environ 80 kg), son agilité restera un chouia inférieur à la version essence.

 

Spécifications techniques

 

Fichiers Acrobat® à télécharger

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

 

Conclusions

 

Malgré une physionomie plutôt passe-partout, la Pulsar cache bien son jeu et mérite certainement le détour : elle offre une place digne du segment supérieur et son volume maximum de chargement est un des meilleurs du segment C.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Sa conduite est plaisante et ses moteurs fournissent un excellent agrément qui va de pair avec une consommation raisonnable. Vu ses aptitudes au long cours, il est dommage que Nissan ne l’aie pourvue que d’un petit réservoir de 46 litres alors que certains de ses concurrent directs font 60 litres !

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Nettement plus moderne que feue l’Almera, elle sera choisie par les familles pour qui un cross-over du genre Qashqai ne s’impose pas vraiment.

Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 2014

Disponible à un peu moins de 19.000 EUR en finition Visia, cette dernière sera probablement préférée à son pendant diesel qui est proposé à presque 2000 EUR plus cher.