ESSAI : La nouvelle Nissan Note : la partition évolue !

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Dévoilée au salon de Genève 2013, la Nissan Note est conforme à la philosophie qui a été appliquée aux autres modèles de la marque comme le Juke ou le Qashqai, à savoir créer quelque chose de différent tout s’intégrant dans les segments conventionnels.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

 


Avec ses 4,10 m de long, la Note se situe tout naturellement dans le segment B, mais elle diffère fondamentalement par son approche : que ce soit au niveau de l’habitabilité, du volume de coffre ou de sa sécurité, elle marque des points par rapport à ses concurrentes.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

 

Au choix : une habitabilité ou un volume de coffre inédit

 

Reposant sur une plate-forme de Micra, la NOTE se distingue de profil par son long empattement de 2,60 m et ses courts porte-à-faux. Sa silhouette lui donne une allure de minispace.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Sa proue est très travaillée : sa calandre en forme de boomerang semble avoir été « placée » sur les gros optiques qui remontent largement sur les ailes.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Les feux arrière sont également envahissant : ils dessinent sur les ailes arrière un mouvement assez compliqué.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

A l’intérieur, on est tout de suite frappé par la grande luminosité et l’habitabilité : même les grands gabarits pourront s’y installer sans problème. Une double boîte à gants permettra de ranger de nombreux documents…

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Son secret ? Une banquette arrière reposant sur des glissières qui autorisent un coulissement sur d’une petite vingtaine de centimètres .

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

On dispose ainsi, au choix, d’une place arrière digne d’une berline ou… d’un volume de coffre qui passera de 325 à 411 dm³… comme une berline !

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Cependant, cette banquette coulissante n’est proposée qu’à partir du niveau « Connect Edition ».

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

A noter que le coffre dispose d’un fond amovible qui répond au nom exotique de Karakuri et qui permet de disposer d’un plancher plat quand le dossier de la banquette arrière est rabattu.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Légèrement surélevée, la position de conduite sera appréciée en ville. Même si leur assise est courte, les sièges avant restent confortables, celui du conducteur dispose d’un accoudoir qui, chose rare, peut être maintenu, même quand on actionne le frein à main. Le volant possède un réglage en hauteur mais pas en profondeur (option du « Pack Family »).

 

 

Une technologie réservée à des voitures haut de gamme

 

Les ingénieurs de Nissan ne se sont pas seulement distingués dans l’habitabilité ou le volume du coffre, ils ont également équipé la Note d’une technologie habituellement réservée à des autos beaucoup plus « huppées ». Ils l’ont pourvue d’un ensemble de techniques pour optimaliser la sécurité.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Jugez plutôt : une surveillance des angles morts optique et audible, une alerte de franchissement de ligne et un système de détection des objets en mouvement à l’arrière. Baptisé “Nissan Safety Shield”, il offre plus de sécurité sur la route, mais aussi plus de confiance lors des manœuvres de stationnement.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Mais là où les ingénieurs ont fait fort, c’est pour la caméra grand angle installée à l’arrière : afin de rester toujours propre, son objectif dispose d’un dispositif de lavage et de séchage émettant un jet d’air comprimé !

A cette technologie a été adjoint le Nissan AVM – Vision 360°, une technique que l’on retrouve sur les Mercedes, et qui permet d’avoir une vision en plan des alentours du véhicule.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Cette technologie d’avant-garde ferait presque passer sous silence le NissanConnect 2.0 qui regroupe, sur écran couleur tactile, les fonctions de navigation GPS et de connectivité Bluetooth®, USB et iPod/iPhone. Ce système intègre également la technologie Google™ Send to Car qui permet de planifier son itinéraire avant d’entreprendre le voyage.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Sont également proposés le régulateur de vitesse ainsi que les phares et essuie-glace automatiques. Devant cette débauche de technologie, il est curieux de constater que les rétroviseurs ne sont pas rabattables électriquement.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Au niveau de la sécurité, la Note n’a reçu de l’Euro-NCAP que quatre étoiles sur cinq, c’est un peu étonnant quand on évoque les objectifs sécuritaires de ses concepteurs.

Sa précédente génération avait reçu une cote identique en 2006.

Apparemment, la colonne et le verrouillage de la direction ainsi que la console centrale pourraient présenter un risque de blessure pour les occupants de tailles différentes et pour ceux installés avec des réglages différents. De même, cet organisme reproche une faible protection contre le coup du lapin.

Les « notes » obtenues pour les passagers adultes et enfants sont respectivement de 86 et 82 % tandis que la protection des piétons n’est évaluée qu’à 58 %.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

 

Sur route

 

La Note est proposée avec au choix deux moteurs trois cylindres essence 1.2 de respectivement 80 et 98 ch. et un moteur diesel 1.5 dCi d’origine Renault.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Notre exemplaire était propulsé par le 1.2 DIG-S de 98 ch. Suivant Nissan, ce moteur essence turbo à injection directe qui adopte le cycle de Miller, allie la frugalité d’un diesel à l’agrément et à la réactivité d’un quatre cylindres seize cents.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Il délivre une puissance de 98 ch. à 5600 rpm et développe un couple de 147 Nm au régime haut perché de 4400 rpm. Toujours suivant ses concepteurs, ses émissions de CO2 et sa consommation sont de respectivement, 99g/km et 4,3 l/100 km. Ce moteur est équipé du système Stop & Start.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

A l’usage, on constate que ce moteur aime monter dans les tours. Avec son bruit typique des trois cylindres, on se surprend à rester en 3ème vitesse alors que l’on a déjà dépassé les 100 km/h !

Sa boîte manuelle à cinq vitesses dispose de rapports particulièrement longs ; en conséquence, il ne faudra pas hésiter de l’utiliser plus que de coutume pour garder la moyenne. Son levier se manie facilement mais certaines boîtes japonaises font mieux.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Malgré ses nombreuses relances, le 1.2 DIG-S reste étonnamment sobre : l’essai a été clôturé avec une moyenne de 5,5 l aux cent sur des trajets variés. En ville, ce moteur consommera fractionnellement plus, mais ne dépassera pratiquement jamais les 7 l/_ 100 km.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Avec son petit réservoir de 41 litres, son autonomie dépassera donc largement les 600 km.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Sa tenue de route s’avère saine mais n’atteint pas celle des ténors du segment. La suspension reste confortable et la direction est précise. Assis plus haut, le conducteur décèlera facilement un roulis lors d’une utilisation plus musclée.

Certains cliquetis énervants sont apparus à l’arrière au niveau des ceintures de sécurité : si personne n’occupe la banquette arrière, il faudra obligatoirement insérer les ceintures dans les fentes prévues à cet effet. On notera aussi quelques bruits aérodynamiques au niveau des rétroviseurs extérieurs.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

 

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

 

Conclusions

 

Comme d’habitude, Nissan propose un véhicule atypique : la Note est à mi-chemin entre une voiture urbaine et un minispace. La place à l’intérieur ou le volume du coffre combleront certainement le citadin. Son excellente maniabilité en ville et sa faible consommation en carburant étonneront également plus d’uns.

Nissan Note 1.2 DIG-S 98 ch. 2014

Grâce à ses nombreuses technologies, le stationnement ne sera plus qu’une formalité, mais attention, tous ces systèmes ne sont accessibles que pour les finitions supérieures (Connect Edition et Tekna). Débutant à un peu moins de 14.000 EUR pour la Note 1.2 80 ch en finition Visia, notre exemplaire avec moteur 1.2 DIG-S 98 ch., bardé de technologies en finition Tekna frise les 20.000 EUR.