Essai : Nissan Murano Executive 2,5 dCi

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

 Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011



Lorsque le Murano est apparu sur le marché aux Etats-Unis en 2003, il était le premier crossover (véhicule combinant les caractéristiques d’un break et d’un 4×4) de la firme nippone.

Destiné essentiellement au marché nord-américain, ses lignes ont été conçues dans le centre de style de Nissan en Californie (La Jolla).


Il débarque en Europe en 2004, mais, disponible uniquement avec un moteur V6 à essence de 3,5 L, il ne connaît qu’un succès mitigé, malgré son esthétique très réussie.


La 2e génération du Murano est présentée en 2007.

En Europe, une version diesel est proposée, qui dope ses ventes sur le Vieux Continent.

Pour l’année-modèle 2011, Nissan Propose le CrossCabriolet, une décapotable basée sur le Murano.

Cette dernière version, qui a été dévoilée au salon de Los Angeles en 2010, n’est pas disponible sous nos latitudes.

Précisons que, à notre avis, le CrossCabriolet ne restera pas dans les annales comme une réussite esthétique exemplaire.

Entre-temps, le Murano de l’année-modèle 2012 a été annoncé.

Les modifications, mineures, concernent l’intérieur, qui reçoit une nouvelle sellerie, un nouveau combiné d’instrumentation et le nouveau design des optiques arrière.


 Nissan Murano Executive 2,5 dCi

Il n’y a rien à redire : le Murano tel que nous le connaissons est un beau véhicule, à l’esthétique peu discrète, mais certainement plus que celle de l’Infiniti FX, par exemple.

Ajoutons que le facelift fait perdre une partie de la personnalité du Murano

 Nissan Murano Executive 2,5 dCi

Gamme

Le crossover Nissan Murano est proposé sur notre marché en deux niveaux d’équipement : Pack et Executive.

Les versions Pack et Executive sont disponibles avec un moteur 4 cylindres turbo-diesel de 2 ,5 L, développant 190 CV, et accouplé à une boîte automatique à 6 rapports.

Les prix s’élèvent respectivement à 46.900 et 50.100 € TVA 21 % incluse.

Sur notre marché, Nissan propose également le niveau d’équipement Executive combiné au moteur V6 à essence de 3,5 L de 265 CV, accouplé à une boîte automatique à variation continue.

Cette version est affichée 50.100 € TVAC.

Comme il est de coutume chez les constructeurs nippons, le Murano dispose d’un équipement fort complet et peu d’options sont proposées.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Voiture d’essai.

Nous avons pu essayer le Nissan Murano Executive, doté du 2,5 L diesel, qui, hormis les jantes de 20 pouces, correspondait entièrement à la configuration standard.

Il était chaussé de pneus Yokohama Advan Sport de 235/55 R20 102 V.

L’auto avait 1.417 km au compteur.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Intérieur et équipement.

L’accès aux places avant du Murano ne pose aucun problème, si on excepte la problématique commune à tous les SUV et grands monospace : le seuil de chargement élevé, dicté par une garde au sol importante (190 mm dans le cas du Murano).

Une fois hissé à bord, on se trouve devant un tableau de bord complet, d’un dessin moderne et flatteur à l’œil.  La totale, quoi.

Les sièges, offrent un confort tout à fait correct, même si les soutiens dorsaaux et latéraux pourraient être plus efficaces.

Mentionnons le frein à main – disons plus exactement le frein de stationnement – commandé par une pédale placée à l’extrême gauche (position typiquement américaine et qu’on retrouve également chez Mercedes-Benz).

Aux places avant, ce n’est pas l’espace qui manque. Ni aux jambes, ni aux épaules, ni aux coudes.

Et nous ne parlons même pas de la garde au toit, généreuse.

Au premier coup d’œil, la finition et le montage semblent de toute première qualité, mais quant on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’on pourrait faire mieux encore.

D’autre part, les matériaux utilisés sont de très bonne qualité.

Nouavons remarqué les reflets du tableau de bord à la base du pare-brise.

Assez curieusement, il ne semble pas y avoir de reflets de l’écran de navigation.

Ils ne sont pas inexistants, mais ils ne se projettent que dans la partie la plus haute du pare-brise et, de ce fait sont peu perceptibles et peu gênants.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

A l’arrière, l’habitabilité est généreuse.

Rien d’étonnant avec un empattement de 2.825 mm.

Les sièges sont confortables et le dossier de la banquette arrière est inclinable en 2 parties inégales.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Le volume du coffre est satisfaisant.

Le seuil de chargement (encore lui) est assez élevé et rend donc l’accès au fond du coffre un peu difficile pour les petits gabarits.

En revanche, il est très modulable et les dossiers se rabattent très aisément, par simple pression sur un bouton situé dans le coffre, pour faire place à un volume de chargement des plus intéressants.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

De plus, chez Nissan on a prévu de nombreux compartiment sous le plancher de chargement, afin d’y loger différentes choses, telles le triangle de danger ou des objets sales ou mouillés qu’on veut isoler des autres bagages.

Qui de nous ne s’est pas déjà trouvé dans l’embarras pour ouvrir le coffre de son véhicule, les mains encombrées de valises, d’achats ou d’autres objets encombrants et des plus divers ?

Avec le Murano Executive, plus de problèmes de ce côté là : il suffit d’une pression au bon endroit de la clé de contact, pour actionner le hayon électrique.

Encore faut-il avoir la possibilité d’enfoncer cette touche avec les mains pleines.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Incontestablement, son habitabilité assez généreuse et sa modularité sont à signaler comme des points forts du modèle.

Quant à l’équipement, il est très complet. Sans être exhaustif, signalons les jantes en alliage léger de 20 pouces, le hayon à commande électrique, les sièges chauffants à l’arrière, le toit ouvrant panoramique, le système audio Bose avec 11 HP, la fonction mémoire combinant le volant, les sièges avant et les rétroviseurs extérieurs, le climatiseur automatique bizone, l’écran couleur, le système de navigation et audio à commande vocale, la caméra de recul, MP3/iPod Connectivity, le système mains libres Bluetooth, un Music box de 9,3 GB de capacité, l’ouverture des ouvrant et le démarrage au moyen d’une clé « intelligente », le verrouillage centralisé des ouvrants par télécommande, les sièges avant chauffant, le revêtement des sièges en cuir, le volant réglable électriquement, tant en hauteur qu’en profondeur, un étui à lunettes et les vitres sur teintées à l’arrière, les feux antibrouillards à l’avant, les airbags frontaux et latéraux à l’avant, les airbags rideaux aux places avant et arrière, l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, les lave-phares et les rétroviseurs chauffants à commande électrique.

Au niveau des équipements de sécurité, mentionnons les incontournables ESP et ABS.

Egalement, en ce qui concerne l’équipement de série, le Murano marque des bons points.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Moteur et transmission.

Il va sans dire que, depuis que le Murano est disponible avec un moteur diesel, ses ventes ont sensiblement augmenté, tout en demeurant assez confidentielles.

Le Murano Executive 2,5 dCi est équipé d’un gros moteur 4 cylindres en ligne de 2.488 cm3, qui développe la coquette puissance de 190 CV et délivre un couple de 450 Nm au régime assez traditionnel pour un moteur diesel de 2.000 tr/mn.

Ni les accélérations, ni les montées en régime sont fulgurantes, mais si on ne le bouscule pas et on lui laisse le temps, le Murano peut facilement atteindre des vitesses de croisières plus qu’honorables sur autoroute.

Il est vrai que le Murano n’est pas prédestiné à un style de conduite très dynamique.

Nous avons mesuré la consommation sur 2 tronçons.

Le premier tronçon était composé presqu’exclusivement d’autoroutes, et en se tenant assez scrupuleusement aux prescriptions légales en ce qui concerne la vitesse, nous avons obtenu une moyenne de 7,9 L/100 km.

Sur un deuxième tronçon, où le parcours autoroutier était toujours prépondérant, mais où la circulation en milieu urbain est intervenue pour environ 1/3, la moyenne mesurée s’est élevée à 9 L/100 km.  Ce n’est pas rien.

Le Murano 2,5 dCi n’est disponible qu’avec une boîte automatique à 6 rapports.

Peut-être qu’une boîte manuelle pourrait faire descendre la consommation.

Quoi qu’il en soit, la boîte automatique à 6 rapport est très bien adapté au caractère du Murano et nous a paru très agréable à l’usage quotidien.

Les passages de vitesses se font tout en douceur.

Le quick-down nous a semblé peu efficace.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Comportement routier.

La Murano Executive 2,5 dCi est une auto très confortable.

D’abord par son insonorisation soignée.

Ensuite, par un confort de suspension, globalement de haut niveau.

Cependant, sur les revêtements routiers dégradés et lors de passages de joints, on déplore certaines réactions sèches qui laissent un sentiment d’instabilité.

Les interventions assez fréquentes du système ABS nous laissent supposer que les limites de l’adhérence soient assez vite atteintes.

Il n’est pas impossible que la sècheresse de ces réactions soit à mettre sur le compte des pneus taille basse de la série 55.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Il est clair qu’on n’utilise pas un Murano comme on pourrait se servir d’une 370Z ou une GT-R.

Si on tient compte de ce fait, on peut considérer que, globalement, la tenue de route soit satisfaisante.

Quant à la direction, sa démultiplication nous semble assez importante, et, dès lors, elle n’est pas très réactive.

De plus, elle ne donne pas beaucoup de feedback au conducteur.

À l’usage, le volant au recouvert de cuir s’est avéré assez désagréable, car il a une tendance à glisser entre les mains.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Garantie

Nissan offre une garantie d’une durée de 3 ans, cependant limitée à 100.000 km.

La peinture est garantie pendant 3 ans, sans limitation de kilométrage cette fois.

La perforation due à la corrosion fait, quant à elle, l’objet d’une garantie d’une durée de 12 ans.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Conclusion.

En concevant le Murano, les designers du centre de style Nissan de La Jolla, Californie, ont réussi un beau coup. Mais tout en demeurant une très belle auto, à notre humble avis, elle a pris quelques rides.

D’autre part, sur le plan du comportement routier, le Murano, nous paraît ne pas être au top.

Ceci nous semble dû au fait qu’elle ait été avant tout conçue pour l’Amérique du Nord et le Japon, où les conditions d’utilisation sont très différentes de ce à quoi nous sommes habitués.

Opter pour le Murano, c’est oser la différence, choisir une autre manière de vivre l’automobile et accorder la priorité à la convivialité et la flânerie.

Le Murano Executive 2,5 dCi est proposé en Belgique au prix de 50.100 € TVAC.

Ce n’est pas à la portée de toutes les bourses, mais il faut tout de même relativiser.

Celui ou celle qui débourse cette coquette somme, en a tout de même pour son argent : un équipement des plus complets, une habitabilité généreuse, une belle modularité, des lignes originales et un confort tout à fait honorable.

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Principales données techniques Nissan Murano Executive 2,5 dCi.

Moteur.

Puissance fiscale (Belgique) 13 CV

Type YD25

Carburant Diesel

Positionnement Transversal à l’avant

Nombre de cylindres 4 en ligne

Culasse Aluminium

Bloc moteur Aluminium

Arbres à cames Double arbre à cames en tête à commande par courroie crantée

Nombre de soupapes par cylindre 4

Alésage x course 89 x 100 mm

Cylindrée 2.488 cm³

Taux de Compression 15 : 1

Alimentation Injection directe à rampe commune

Puissance maximum 190 CV/140 kW à 4.000 tr/min

Couple maximum 450 Nm à 2.000 tr/min

Transmission.

Transmission       Traction intégrale ALL-MODE 4×4-i

Boîte de vitesses Automatique à 6 rapports

Rapports de transmission

Première :           4,2 : 1

Deuxième :          2,41/_1

Troisième :          1,58 : 1

Quatrième :         1,16 : 1

Cinquième :         0,86 : 1

Sixième :             0,69 : 1

Marche arrière :  3,46 : 1

Rapport final :     3,8 : 1

Châssis

Direction A crémaillère, assistée

Diamètre de braquage entre trottoirs 11,6 m

Suspension avant Roues indépendantes, triangles transversaux,

                              ressorts hélicoïdaux et barre stabilisatrice

Suspension arrière Roues indépendantes à bras multiples, ressorts hélicoïdaux

                                et barre stabilisatrice.

Système de freinage Double circuit en diagonale avec assistance et système

                                   ABS, EBD (répartiteur électronique de force de freinage).

Freins avant Disques ventilés de 32 cm

Freins arrière Disques ventilés de 308 mm

Aides à la conduite ESP (Contrôle électronique de stabilité) ABS avec

                                répartiteur électronique de force de freinage.

Pneus (monte standard)  235/55 R20 102 V

Réservoir de carburant 82 L

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Dimensions.

Longueur 4.860 mm

Largeur (avec rétroviseurs) 1.885 mm

Hauteur 1.720 mm

Empattement 2.825 mm

Voie avant 1.610 mm

Voie arrière 1.610 mm

Garde au sol 190 mm

Volume du coffre selon VDA De 402 à 1.510 L.

Poids.

Poids en ordre de marche 2.038 kg

Masse maximale admise 2.495 kg

Poids de la remorque freinée 1.585 kg

Poids de la remorque non freinée 750 kg

Poids maximum sur le crochet de remorquage 100 kg

Performances, consommations et rejets CO2 .

Vitesse maximale 196 km/h

Accélération de 0 à 100 km/h 8 sec

Consommation en milieu urbain 10,1 L/100km

Consommation en milieu extra-urbain 6,8 L/100km

Consommation en cycle mixte 8,0 L/100km

Consommation lors de l’essai 7,9-9 L/100km

Rejets CO2 210 g/km

 

Teintes de carrosserie disponibles

Teinte standard :       Super Black

Teintes métallisées : Brilliant Silver, Merlot, New Gray, Glacier Pearl, Tinted Bronze,

                                   New Dark Blue

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011

Nissan Murano Executive 2,5 dCi 2011