ESSAI : Le Nouveau Nissan Juke, un succès avéré

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Pour 2014, Nissan a donné une petite cure de jouvence à son cross-over de poche, le Juke. Mais rassurez-vous, rien de bien méchant : une simple mise à niveau avec le gommage de certains défauts qui auraient pu paraître rédhibitoires pour certains !

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

 


Une silhouette toujours aussi effrontée

 

On n’allait pas changer une équipe qui gagne ! Les designers se sont donc appliqués à renforcer les points forts du modèle : les étranges feux supérieurs rappellent à présent ceux du coupé 370Z et intègrent des feux diurnes à DEL.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

La calandre incorpore le V chromé inauguré avec le nouveau Qashqai. Les feux avant peuvent recevoir des phares au Xénon (finition Tekna). Les rétroviseurs extérieurs électriquement rabattables sont équipés de répétiteurs de clignoteurs à DEL.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

A l’arrière, on découvre de nouveaux blocs optiques dotés de guides de lumière à DEL. Et enfin, signalons qu’un toit ouvrant vitré est disponible en option sur les finitions Acenta et Connect Edition et de série sur la finition Tekna.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

A l’intérieur, l’espace réservé aux passagers n’a pas fondamentalement changé et se contente de rester dans la moyenne, hormis la soute à bagages qui offre enfin (mais seulement en version 2×4) un volume décent à savoir 354 dm³, soit une augmentation de 40 % par rapport à la version précédente.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Un plancher à double niveau permet de disposer d’une surface plane quand le dossier de la banquette arrière est entièrement rabattu.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Dans cette configuration, le volume de chargement approche alors les 800 dm³.

 

Une technologie embarquée alléchante

 

Comme le reste de la famille des cross-overs Nissan, le Juke reprend sur son écran de 5,8″, le système de navigation NissanConnect qui inclut la connectivité Smartphone et le Google Online Search.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Evidemment, pour le GSM et le streaming audio, la connexion Bluetooth®, la prise auxiliaire et le port USB sont disponibles.

Dès la finition Connect Edition, le Juke est équipé du système Nissan AVM-Vision 360 qui fournit une vue aérienne du cross-over sur l’écran de navigation afin de faciliter les manœuvres.

Cette technologie équipe à présent tous les cross-overs de la gamme Nissan.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Le système ATM est une des composantes du Nissan Safety Shield (bouclier de sécurité), d’autres dispositifs font également partie de l’ATM et ce, dès la finition Connect Edition :

  • L’alerte au franchissement de file qui, par un signal sonore et un témoin lumineux situé à proximité des rétroviseurs extérieurs, prévient le conducteur qu’il opère un changement de file. Ce système ne fonctionne que si les clignotants n’ont pas été activés.
  • En plus de la vue à 360° durant les manœuvres, le système émet une alerte sonore et fait ressortir sur l’écran la zone où a été détecté un objet en mouvement.
  • La caméra grand-angle arrière de l’AVM, montée sur le hayon, est équipée d’une lentille fish-eye de 180°. Cerise sur le gâteau, si des traces de saleté apparaissent sur son objectif, elles sont automatiquement éliminées par un système de lavage et de séchage automatique.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

En ce qui concerne la sécurité, les tests NCAP datent encore de la version précédente (2011). Ils avaient octroyé à l’époque cinq étoiles au Juke.

 

Sur route

 

A présent, le vieux moteur essence 1.6 atmosphérique se voit relégué à propulser seulement la version à boîte automatique Xtronic 7. Un nouveau moteur issu de l’Alliance Renault-Nissan est à présent disponible en version manuelle : il s’agit du 1.2 DIG-T à injection directe développant 115 ch à 4000 rpm.

Ce moteur qui répond encore aux normes Euro 5, dispose d’un couple maximum de 190 Nm à 2000 rpm et ses émissions en CO2 ne sont que de 129 g au km.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

La transmission s’effectue par une boîte manuelle à six rapports particulièrement agréable à utiliser : les rapports s’engagent de manière très ferme, à la manière d’une voiture sportive.

Ce trait de caractère se retrouve également dans la direction qui reste précise en toutes circonstances. Sa suspension ferme procure une agilité qui s’avère payante sur les petites routes. Notons aussi des freins particulièrement mordants.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Coupleux, le 1.2 DIG-T peut être programmé suivant trois modes : Normal, Eco et Sport.

Ce dernier mode rend particulièrement sensible la pédale d’accélération et donne à ce petit cross-over un allant qui lui sied bien.

En revanche, le mode Eco est plus tourné vers la sobriété : cette ‘qualité’ affecte aussi le fonctionnement de l’air conditionné, en le muselant ; ce qui transformera bien vite l’habitacle en aquarium lors de déplacements des passagers aux pardessus humides suite à une froide pluie hivernale ! (ça sent le vécu…)

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Quant aux consommations, malgré un moteur identique à la Pulsar essayée il y a quinze jours, elles ne parviennent pas à en égaler sa sobriété.

Avec environ sept litres aux cent, c’est très loin des cycles relevés par le constructeur il faut croire que notre exemplaire était encore en rodage.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

 

Conclusions

 

Avec un prix frisant les 20.000 EUR, soit très similaire au Renault Captur et Peugeot 2008, propulsés par des moteurs de puissance équivalente, le Juke 1.2 DIG-T continuera à se vendre comme des petits pains, grâce aussi à une esthétique qui ne laisse personne indifférent.

Son face-lift lui permet de bénéficier de technologies de pointe et de recevoir enfin un coffre plus approprié à son usage.

Nissan Juke 1.2 DIG-T 2014

Malgré une silhouette qui répond également à un besoin de se démarquer du paysage automobile actuel, le Kia Soul n’a pas pu prétendre à cette renommée.