ESSAI : La Nissan Evalia, une nouvelle SERENAde

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Surfant sur la vague naissante du monovolume, Nissan débarque au début des années nonante avec le Serena, un utilitaire transformé sommairement pour le transport de personnes.Ce véhicule, encore en propulsion arrière, était proposé en essence (2,0 l et 1,6 l) puis en diesel avec un 2,0 l puis un 2,3 l.


Nissan Serena 1995

Pour l’avoir utilisée en son temps, votre serviteur se souvient d’une voiture peut-être pratique, mais bruyante, poussive et à vocation exclusivement urbaine.

L’aspect utilitaire était flagrant et son roulis important refroidissait toute velléité de conduite dynamique. Bref le tableau n’était pas très glamour…

Qu’en est-il avec l’Evalia ?


Une ligne fonctionnelle

 

Dérivé du NV200 qui a été proclamé « Fourgon International de l’Année 2010 », il ne faut évidemment pas s’attendre à trouver dans ses formes la révélation stylistique du siècle. L’essentiel est ailleurs : l’Evalia se définit du reste comme un moyen de transport robuste pour sept adultes avec tous leurs bagages, ayant un faible coût d’utilisation et d’un prix abordable.

Nissan Evalia dCi 110 2012

Compte tenu de ses dimensions relativement compactes, son habitacle est spacieux. Suivant les versions, il est proposé en cinq ou sept places. Reliquat de ses ascendances utilitaires, l’Evalia dispose de deux portes latérales coulissantes qui permettent d’accéder facilement aux places arrière.

Nissan Evalia dCi 110 2012

Les deux sièges de la troisième rangée se replient curieusement sur les côtés où ils sont retenus par des lanières.

Nissan Evalia dCi 110 2012

Ainsi positionnés, ils augmentent substantiellement la capacité du coffre qui, avec tous les sièges utilisés, affiche déjà 900 dm³. En déposant tous les sièges, le volume libéré frise alors les 3 m³ ! (2900 dm³) et est très accessible via un large hayon à charnières hautes.

Nissan Evalia dCi 110 2012

L’Evalia mesure 4,4 m de long, et 1,7 m de large, ce qui reste encore raisonnable et tout à fait approprié à la circulation urbaine.

En revanche avec ses presque 1,9 m de haut, il faudra faire attention en pénétrant dans certains garages d’autant plus que l’antenne placée sur le toit en augmente encore la hauteur.

Heureusement cette dernière est démontable !

Nissan Evalia dCi 110 2012

Remarquons aussi l’emplacement particulièrement vulnérable de ses feux arrière fort saillants : mais peut-être que la caméra de recul raccordée à l’écran central multifonction du Nissan Connect* limitera les dégâts ?

*Système multimédia à navigation GPS embarquée

Nissan Evalia dCi 110 2012

A son bord, les souvenirs de la Serena sont revenus en bloc… et ce n’est pas les réglages du volant qui vont modifier sa position de conduite qui reste typiquement utilitaire.

La finition est correcte, mais il ne faut pas y chercher une once de fantaisie, même si les petites attentions y apparaissent çà et là comme les touches d’aluminium, le réglage de la température aux places arrière ou même des vitres arrière sur-teintées mais dans un même temps, on redécouvre le rétroviseur intérieur sans fonction « jour-nuit »…

Nissan Evalia dCi 110 2012

Disposant d’un modèle « Keyless« , nous avons du cependant utiliser la clé de contact pour lancer le moteur : le froid polaire que nous avons subi ces dernières semaines avait eu raison du verrouillage du système…

Nissan Evalia dCi 110 2012

L’Evalia n’a pas encore subi les tests Euro-NCAP, mais le constructeur annonce que sa coque rigide est pourvue de longerons renforcés par quatre traverses et que la structure d’habitacle est à haute densité et qu’en outre, les portes sont pourvues de panneaux d’absorption des chocs. Pour la protection des piétons, des matériaux d’absorption d’énergie ont été ajoutés au niveau du pare-chocs, du capot et du tablier. La direction assistée est électrique avec assistance variable, tandis que les freins ont l’ABS avec assistance au freinage d’urgence (EBA) et répartiteur électronique (EBD). Selon les versions, l’ESP (Electronic Stability Programme) est disponible.

Gageons que toutes ces dispositions seront saluées par une cote honorable aux tests Euro-NCAP…



Sur route

 

Notre modèle était propulsé par un moteur Renault 1.5 dCi développant 110 ch. et 240 Nm de couple disponible dès 1750 rpm et accouplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports.

Nissan Evalia dCi 110 2012

Pour mémoire ce même 1.5 dCi est également disponible en 90 ch. et 200 Nm de couple et enfin, pour les petits rouleurs, une version essence existe avec un moteur maison : le HR 1.6 DOHC à 4 soupapes par cylindre. Entièrement en aluminium, ce dernier développe 110 ch. et 153 Nm de couple. Ses rejets de CO2 se montent à 169 g/km.

Une fois lancé, ce moteur diesel bien connu s’acquitte honorablement de sa tâche : évidemment, le Cx de boîte à chaussure de l’engin et son poids (environ 1,5 T) ne permettront pas à ce moteur reconnu pour sa sobriété d’enregistrer des records dans les domaines de la consommation ou de la vitesse de pointe.

Cependant, ses 110 ch. sont présents d’ailleurs, on les entend bien mieux que sur un Scénic…

Nissan Evalia dCi 110 2012

Ses accélérations sont bonnes et permettent de maintenir des moyennes tout à fait honorables.

Au terme d’un petit essai par froid sibérien, l’Evalia a consommé 6,5 l/_100 km.

Quant à sa tenue de route, son roulis et son sous-virage prononcés étoufferont certainement toute envie de conduites sportives. Notons aussi ses petits pneus (175/70R14). En outre, ses flancs droits demeurent très sensibles aux vents traversiers. Il n’en demeure pas moins que ce véhicule est confortable et mènera ses sept passagers à bon port dans un confort tout à fait convenable.

Nissan Concept e-NV200 2012

Pour être complet sachez qu’au salon de Detroit 2012, le concept e-NV200 a été dévoilé.

Nissan Concept e-NV200 2012

« Zero Emission Vehicle« , ce dernier partage avec la Leaf ses batteries lithium-ion et son moteur synchrone à courant alternatif de 109 ch.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger.

 

Qu’en dire ?

 

Par rapport à son prédécesseur, les progrès enregistrés sont gigantesques. Néanmoins sa conception le prédestine à cette même clientèle qui, pour toutes sortes de bonnes raisons, préfère l’utile à l’agréable et l’efficacité à la séduction.

Nissan Evalia dCi 110 2012

En outre, son rapport espace/prix particulièrement intéressant lui permet d’être bien placé dans le segment des petits monovolumes, et ce d’autant plus qu’il peut, grâce à ses 3m³ de capacité, devenir incontournable pour tous les petits indépendants !

Nissan Evalia dCi 110 2012

Evidemment, pour beaucoup, son physique de vilain petit canard ne lui donne pas le charme de ses concurrents, mais ce n’est que péché véniel.