BREF ESSAI: Après la Leaf, Nissan propose le e-NV200

Classé dans : Essais - Nissan (Japon) | 0

Après 130.000 Leaf vendues en 5 ans et 97 % de clients satisfaits, Nissan s’est tourné vers l’électrification de son petit utilitaire le NV200.

Nissan e-NV200 2014

Baptisée e-NV200, cette fourgonnette reprend l’avant caractéristique de la Leaf dont la partie propulsion électrique dérive étroitement.


Une filiation « utilitaire » du Leaf

 

L’Evalia à moteur thermique a été testé dans ces colonnes il y a plus de deux ans : grosso modo, sa version électrique en reprend toute la carrosserie à l’exception de l’avant, très similaire au Leaf avec qui il partage la prise de courant frontale dissimulée sous un petit couvercle reprenant le logo de la Marque.

Nissan e-NV200 2014

Trois variantes sont proposées : une version taxi, appelée Evalia, une version Van et enfin, pour mémoire, une version combi pour laquelle Nissan Belux n’envisage pas trop de développement.

 

Nissan e-NV200 2014

La version Van peut être équipée au choix d’un hayon arrière ou d’un ensemble de deux portes asymétriques, d’une ou de deux portes latérales coulissantes.

 

Nissan e-NV200 2014

Mesurant 4,56 m de long, ce van peut transporter 4,2 m³ soit deux euro-palettes.

 

Nissan e-NV200 2014

Il est disponible en deux ou cinq places.

 

Nissan e-NV200 2014

Véhicule à vocation utilitaire, son habitacle est naturellement plus frustre que dans la Leaf mais la technologie reste identique. Il en va de même pour l’équipement qui reprend d’origine, la gestion de la charge, le GPS, le multimédia et la caméra arrière. L’ESP et le Hill Holder sont également de série.

Comme pour la Leaf, il est aussi possible de programmer la recharge via son smartphone.

 

Nissan e-NV200 2014

Son autonomie théorique est de 170 km et le 0 à 100 km/h est abattu en 14 secondes.

Moins aérodynamique que la Leaf, sa vitesse maximum n’est que de 120 km/h, mais elle sera rarement atteinte car ce véhicule sera surtout utilisé en zone urbaine ou suburbaine.

 

Nissan e-NV200 2014

Avec une prise domestique (16 A), sa charge nécessite huit heures mais elle peut être ramenée de moitié avec une alimentation délivrant 32 A. N’oublions pas non plus que 80 % de la recharge peut être effectuée en moins d’une demi-heure sur une des 25.000 bornes à recharge rapide que Nissan a disposées en Europe (40 en Belgique).

 

Nissan e-NV200 2014

Actuellement, son seul concurrent est le Renault Kangoo EV qui, finalement, appartient au même groupe : l’Alliance Renault-Nissan.

 

Brève prise en main

 

Pour qui connaît la musique, la prise en main du e-NV200 s’effectue facilement et est même moins déroutante que la Leaf : par exemple, le levier de vitesse est beaucoup plus conventionnel que celui que l’on découvre dans la berline.

 

Nissan e-NV200 2014

Seule, une position « B » à coté du traditionnel « D » confirmera que l’on est en présence d’une version électrique : cette dernière permet d’optimaliser la recharge des batteries pendant les ralentissements.

 

Nissan e-NV200 2014

 

La position de conduite est typiquement utilitaire, mais elle n’est pas déplaisante pour autant. A grande vitesse, le silence intérieur sera à peine perturbé par quelques sifflements aérodynamiques notamment autour des rétroviseurs.

 

Nissan e-NV200 2014

Avec seulement 26 dB le véhicule se manœuvre en silence : c’est un atout pour les taxis ou les livraisons de nuit !

Comme toute fourgonnette qui se respecte, la vision arrière s’effectuera par les grands rétroviseurs extérieurs, mais ici, elle sera nettement améliorée par la caméra de recul.

La direction est précise et les freins sont performants, mais comme pour tout véhicule électrique, le ralentissement s’effectue déjà de manière sensible quand la pédale d’accélérateur est lâchée et que le levier de vitesse est en position B.

Dans les tournants, le véhicule prend facilement du roulis, mais pas plus que la concurrence.

 

Conclusions

 

Avec, l’E-NV200, Nissan présente son second véhicule 100 % électrique. Boudée par les particuliers en Belgique, l’électricité offre aux professionnels des avantages intéressants comme une déductibilité fiscale de 120 % mais il est évident qu’une politique plus volontariste de la part de nos gouvernants s’avère nécessaire si la Belgique veut rattraper son retard en la matière…

Nissan e-NV200 2014

Proposé à partir de 26.000 EUR avec batteries ou 21.200 EUR avec location de batterie (de 70 à 90 EUR/mois) cet utilitaire peut s’avérer être une solution pour les petits indépendants, d’autant plus que ce choix est aussi porteur d’une image très tendance !

 

Nissan e-NV200 2014

En ce qui concerne les coupures de courant et le risque de black-out en Belgique, il est bon de savoir que ce véhicule peut aussi alimenter une maison unifamiliale pendant deux jours… 

Qu’on se le dise !