ESSAI : La Mitsubishi i-MiEV, la saveur de l’original.

Classé dans : Essais - Mitsubishi (Japon) | 0

Véhicule à « Zero Emission » conçu dans le cadre des réglementations japonaises relatives au « Kei-car », la Mitsubishi i-MiEV a été présentée au Salon Automobile de Francfort 2003 sous la forme d’un Concept Car aux lignes très audacieuses.


Mitsubishi i-MiEV 2012


Reprise pratiquement telle quelle par PSA sous les vocables « iOn » chez Peugeot et « C-ZERO » chez Citroën, la i-MiEV « made by Mitsubishi » est aussi présente sur le marché belge à un prix quelquefois plus abordable.

Faut-il donc choisir l’original ?

 


Une silhouette de dessins animés mais un intérieur spartiate.

 

Avec ses gros phares qui lui donnent une physionomie un peu ahurie, elle amuse beaucoup les enfants qui l’aperçoivent stoppée au passage clouté devant l’école…

Mitsubishi i-MiEV 2012

C’est vrai qu’elle est craquante et son apparence n’est finalement pas très éloignée du concept car apparu en 2003.

Mitsubishi i-Concept 2003

L’avant ne possède pas d’ouverture, (le moteur est implanté à l’arrière, sous le coffre) mais son vaste pare-brise rend l’habitacle plus lumineux.

Sur une longueur de 3,40 m, la i-MiEV propose cinq places avec un coffre de près de 170 dm³. Les dossiers arrière peuvent être rabattus 50/50 et donner un volume intéressant de plus de 1,4 m³.

Mitsubishi i-MiEV 2012

De par sa taille, elle se présente donc comme une alternative à toutes les citadines.

Mitsubishi i-MiEV 2012

Son intérieur est assez moderne mais l’équipement assez indigent (notre exemplaire disposait d’une radio « after market« ) . Il recèle toutefois le nécessaire.

Son instrumentation dans le panneau de bord et le panneau central est claire et aisée à comprendre .

Mitsubishi i-MiEV 2012

On y retrouve un compteur de vitesse digital de style « Renault Mégane ».

Ce compteur est entouré par l’indicateur d’utilisation du moteur électrique dont l’aiguille indique à tout moment si vous êtes en train de recharger les batteries, de rouler en mode économique ou simplement de consommer de l’électricité.

Mitsubishi i-MiEV 2012

Deux petits affichages digitaux placés de chaque côté mentionnent respectivement le niveau de charge des batteries et l’autonomie restante.

Mitsubishi i-MiEV 2012

Histoire de ne pas trop effaroucher le conducteur, le levier de vitesse est similaire aux véhicules automatiques.

Cependant, en plus des traditionnelles positions P-R-N-D, deux autres positions spécifiques à la i-MiEV ont été ajoutées : B pour Brakes et C pour Confort.

Ces deux dernières permettent soit d’optimaliser en roulant la recharge des batteries (B), soit une conduite plus coulée pour une récupération d’énergie moindre (C).

Mitsubishi i-MiEV 2012

L’ergonomie des sièges n’est pas spécialement recherchée, mais ils peuvent accueillir quatre voir cinq adultes pour de petits trajets urbains.

Le dossier de la banquette arrière peut s’incliner suivant différentes positions, permettant ainsi aux passagers d’ajuster un tant soit peu leur soutien dorsal.

Mitsubishi i-MiEV 2012

Quant aux tests Euro NCAP, ils lui ont donné quatre étoiles sur un maximum de cinq avec 73 % pour les adultes et 78% pour les enfants. Ils ont pointé surtout une déficience de la protection de la poitrine et des cuisses en cas de collision.

Cette insuffisance s’est aggravée pour le conducteur lors de la collision latérale avec un poteau.

On notera aussi l’absence de bruit qui peut se révéler dangereux pour les piétons distraits. En ce qui les concerne, le score indique 46 %.



Un véhicule tout électrique

 

L’i-MiEV est propulsé par un moteur électrique asynchrone AC à aimant permanent, qui délivre aux roues arrière une puissance de 64 ch. (49 kW) à 3000 à 6000 rpm. Il s’agit donc d’une propulsion.

Mitsubishi i-MiEV 2012

Comme tous les moteurs électrique, son couple de 180 Nm est disponible immédiatement, pouvant gratifier ainsi le véhicule de départ « canon » et ce, dans un silence impressionnant.

Malgré cette puissance modeste, la i-MiEV se débrouille parfaitement en ville grâce à une direction douce et un petit diamètre de braquage. La ville restera donc son environnement de prédilection.

Certes, les déplacements extra-urbains peuvent s’effectuer, mais même si la suspension offre une bonne souplesse, ses caractéristiques générales ne permettront pas de réaliser de folles et longues équipées. En outre, comme la Smart – qui est aussi une propulsion – elle reste fort sensible au vent latéral

Attention donc pendant les dépassements de poids lourds !

Mitsubishi i-MiEV 2012

Comme sur tous les véhicules électriques, une question lancinante revient : Quid de son autonomie ?

Suivant la publicité, elle est de 150 km, mais quand nous avons pris livraison du véhicule, nous avions un ticket pour 115 km car le système de gestion de l’alimentation électrique (MiEV OS) tient compte de la manière dont les précédents parcours ont été réalisés.

Arrivé à la rédaction (soit après un trajet d’environ 40 km), l’autonomie était encore de 85 km. Nous avions donc gagné 10 km, mais en coupant l’airco et en plaçant le levier en position « B » et comme il faisait frais, nous avions été prévoyants en enfilant « une petite laine »…

Sur ce trajet « au long cours » nous avons effectué différents tests : A 104 km d’autonomie, nous avons enclenché le chauffage : résultat, il n’y avait plus que 78 km d’autonomie. Puis, en engageant le ‘chauffage rapide’ celle-ci a encore chuté à 68 km et enfin, en lançant l’airco, nous n’avions plus que 57 km, soit pratiquement la moitié de l’autonomie du départ !

Le lecteur comprendra donc aisément que l’angoisse de se retrouver sans « jus » n’est pas qu’une donnée de l’esprit : elle est bien réelle.

Quand un « grand » trajet se présentera, le conducteur devra sérieusement songer à son itinéraire ainsi qu’à son habillement … en somme un peu comme les premiers véhicules automobiles, il y a centaine d’années…
Vous avez parlé de « véhicule de l’avenir » ?

Mitsubishi i-MiEV 2012

C’est aussi pour cela que la recharge journalière du véhicule prend toute son importance !

Celle-ci peut s’effectuer de deux manières :

  • Soit en charge « lente » de sept à huit heures, via une prise classique 220 V – 16 A placée dans une trappe côté passager. Pour un « plein », cela vous en coûtera environ 2 EUR.
  • Soit en charge « rapide » de 30 minutes via un connecteur de charge rapide 200V triphasée de 50 kW situé dans une trappe côté conducteur. Dans ce cas, le véhicule ne sera chargé qu’à 80 %. Toutefois, afin de conserver les batteries plus longtemps, ces charges doivent garder un caractère exceptionnel.

Notons que pour garantir la sécurité, le moteur ne peut pas démarrer pendant le chargement, histoire de ne pas se trimballer stupidement avec le pistolet et le câble électrique…

 

Spécification techniques

 

Moteur

Moteur de type EV asynchrone CA à aimant permanent

Puissance 64 ch. (49Kw) à 3 000 à 6 000rpm

Couple 196 Nm

Boîtes de vitesses

Engrenage réducteur fixe, une seule vitesse

Rapport de transmission final 7,065 :1

Suspension

Avant : Jambes de force Mcpherson

Arrière Suspension De Dion à 3 bras

Dimensions Extérieures

Empattement 2,550 m

Longueur 3,675 m

Largeur 1,585 m

Hauteur 1,615 m

Voie avant 1,420 m

Voie arrière 1,380 m

Garde au sol minimale 155 mm

Poids et capacité

Poids maximum 1.510 kg

Poids à vide 1.171 kg

Capacité de chargement 140/377 dm³

Volume de chargement avec les sièges arrières rabattus 1.430 dm³

Batteries

Batterie auxiliaire

Batterie 12 V DC-DC

Puissance du convertisseur 80A

Batterie principale

Composition chimique de la batterie principale Ion-lithium

Énergie 16 kWh

Tension 330 V

Système de refroidissement par ventilation forcée

Temps de charge : 240 V/_15 A : 7 heures

Port de charge rapide CC : batterie rechargée à 80 % en 30 minutes

Roues et Pneus

Dimension des pneus (avant) 145/65 R15

Dimension des pneus (arrière) 175/60 R15

Roue de secours : Aucune (trousse de réparation de pneu)

Mitsubishi i-MiEV 2012

 

Quelle conclusion ?

 

Comme véhicule exclusivement urbain, le i-MiEV reste un véhicule attachant.

Il sera pratiquement incontournable quand son prix (un peu moins de 29.000 EUR) aura atteint un niveau comparable aux autres véhicules citadins.

Mitsubishi i-MiEV 2012

Rouler électrique implique également la maîtrise de nouveaux paramètres qui sont aussi en accord avec une conduite responsable.

Si l’on ne veut pas se stresser inutilement, les longs trajets sont à déconseiller, la i-MiEV n’a d’ailleurs pas été conçue pour cela.

N’oublions pas que nous sommes encore aux premiers balbutiements de ce mode d’alimentation, un peu comme les pionniers de « l’automobile à pétrole » il y a un siècle… La comparaison ne s’arrête pas là : rappelez-vous leur pelisse pour braver le froid…