MINI 5 Portes Cooper S : Fidèle à l’ADN « MINI »

Classé dans : Essais - Mini (GB) | 0

Voilà 60 ans que la Mini arpente nos routes. Et sa reprise par le groupe BMW lui a permis de se moderniser tout en gardant son côté cool et dynamique.

Pour répondre à la tendance actuelle du marché des citadines à se décliner en 5 portes, le constructeur a profité du restylage pour ajouter deux ouvrants à la MINI.

Cette version rejoint donc les Clubman et Countryman, sans oublier la MINI Electric dans le club des MINI à 5 portes.

Extérieur

Par rapport à la MINI 3 portes, ce nouveau modèle a vu son empattement rallongé de 72 mm et son porte-à-faux de 89 mm, ce qui l’allonge de 161 mm et lui permet d’atteindre une longueur totale de 4,01 m tout en respectant l’image si caractéristique de la MINI.

Un sacré challenge pour le département design de la marque. Pour nous, c’est un pari gagné.

Les changements extérieurs de cette évolution sont assez limités mais sautent pourtant aux yeux. A l’avant, les feux de jours encerclent désormais les optiques. A l’arrière, c’est encore plus flagrant avec les feux qui reprennent l’Union Jack, drapeau du Royaume Uni.

Et dernière petite touche, son logo s’est modernisé et ses huit ailettes sont maintenant distinctes.

Mais MINI pousse encore un plus avant la possibilité de personnalisation grâce à l’impression 3d.

Avec le programme « MINI Yours Connected« ,  le client peut intégrer son nom ou sa marque aux contours des clignotants, aux inserts intérieurs, aux marche-pieds lumineux ou encore à l’éclairage d’accueil à l’ouverture de la portière conducteur.

Il peut aussi choisir entre plusieurs thèmes selon l’envie du moment.

 

Et comme illustré dans la vidéo, c’est en ligne que le client pourra configurer et commander la ou les pièces désirées. Celles-ci lui seront envoyées à domicile et il n’aura plus qu’à procéder à leur montage.

Tout cela est proposé à un prix somme toute démocratique allant de 49 à 290 € selon la pièce souhaitée.

Intérieur

Du côté design, rien de neuf, les compteurs se déclinent toujours tout en rondeur et les boutons sont toujours à bascule. La finition est toujours très soignée avec de beaux matériaux ce qui n’est pas sans rappeler son appartenance à la grande maison bavaroise.

Quant à l’équipement, MINI fait la part belle à la connectivité avec une interface USB, la recharge sans fil et des services connectés et un système d’appel d’urgence.

Pour ce qui est de l’accessibilité, la MINI étant assez basse et les grands gabarits devront légèrement se contorsionner pour s’installer. Mais une fois en place, les passagers avant seront bien installés sur des sièges bien enveloppants mais tout de même un peu durs.

A l’arrière deux personnes d’1m80 seront bien installées pour autant que celles de l’avant ne reculent pas trop leur sièges.

Et bien qu’une troisième ceinture soit présente, la place dévolue à ce passager sera assez inconfortable à cause de la proéminence du tunnel central et d’une largeur limitée.

Avec son volume de coffre de 278 l, la MINI 5 portes se situe dans la moyenne de sa catégorie. Une fois la banquette arrière (2/3, 1/3) rabattue la capacité sera de 941 l.

Motorisation

Pour notre essai, nous disposions de la MINI 5 portes Cooper S équipée du moteur 2.0 l essence de 1998 cm³.

C’est un moteur à injection directe alimenté par un turbo à double entrée développant 192 ch à 5000 tr/min et un couple maxi de 280 Nm à 1250 tr/min.

Il répond à la norme antipollution EURO 6 avec une émission de CO2 de 123 g/km.

MINI lui a adjoint la nouvelle boîte automatique à double embrayage à 7 rapports.

Comportement

Cette version 5 portes n’a rien perdu de son tempérament et au risque d’utiliser un cliché, elle se comporte comme un (gros) kart.

Sa direction directe et précise, mais peu communicative, permet d’enchaîner les courbes sans aucune hésitation.

Par contre, dès que la qualité de la route se dégrade, sa suspension assez dure, assortie à des pneus de 17″, répercute ses défauts au niveau du volant.

Sur autoroute et dans le trafic, on appréciera le cruise control adaptatif basé sur une caméra et le freinage d’urgence qui s’avère particulièrement efficace.

Les trois modes de conduite Green / Mid / Sport permettent d’adapter les réactions du véhicule au circonstances de la circulation.

Tout cela peut bien entendu influencer la consommation. En ville celle-ci peut facilement dépasser les 8 l/100 km, alors que sur autoroute, les 5 l/100 km seront plus facilement atteints.

Pour notre essai, nous avons atteint une moyenne de 7,8 l/100 km en usage mixte.

Sécurité

La Mini 5 portes dispose de série d’un équipement complet comprenant ABS, antidérapage, contrôle de freinage en courbe, six airbag et le contrôle de la pression des pneus.

Prix

Le modèle d’entrée de gamme « One First » est annoncé à 18.500 €. Le niveau supérieur le Cooper S commence à 28.000 €.

Notre modèle d’essai était équipé de plusieurs pack d’options ce qui a fait grimper le montant de la facture à 42.555 €.

Conclusion

Si ces 5 portes la rendent plus accessible et plus spacieuse – surtout à l’arrière – on ne peut pas encore la qualifier de familiale.

Mais notre MINI 5 portes Cooper S a gardé toute sa sportivité et apporte un vrai plaisir de conduite.

Guy Gysemberg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

90 ÷ = 18