ESSAI : La Mini Cooper 5 portes : le chaînon manquant

Classé dans : Essais - Mini (GB) | 0

Après 56 années d’existence, la Mini n’a jamais été construite en quatre portes. Certes, il a y a eu ces dernières années des dérivés comme le Countryman ou, dans une moindre mesure, la Clubman, mais jamais la Mini n’a été déclinée avec deux portes supplémentaires.


Mini Cooper D 5 doors - 2015


Avec sa quatrième mouture, c’est chose faite…

Trahison ou évolution ?


Une silhouette allongée

 

Pour sa troisième génération, la marque a élargi son public en proposant une version 5 portes de son best-seller. Afin de caser les passagers arrière, cette nouvelle Mini augmente son empattement de 72 mm, longueur qui leur est entièrement dédiée.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Dans la foulée, ceux-ci bénéficient d’une augmentation de l’espace tête de plus de 15 mm ainsi qu’une augmentation de la largeur de l’habitacle de 61 mm à hauteur de coude par rapport à la Mini traditionnelle.

Mini Cooper 5 doors - 2015

Quant au coffre, il offre 278 dm³ soit 67 dm³ de plus que la version 3 portes.

Le dossier de la banquette arrière comporte deux inclinaisons et se rabat en deux parties asymétriques (60/40), ce qui lui permet de proposer 941 dm³.

Mini Cooper 5 doors - 2015

De l’extérieur, ces modifications ont accru la longueur de la carrosserie de 161 mm, la faisant friser avec les 4 m (3982 mm).

De même la hauteur a augmenté de 11 mm tandis que la largeur est restée identique.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Esthétiquement, cette augmentation de taille altère légèrement l’équilibre de la Mini.

Ses roues ne sont plus nichées aux quatre coins du véhicule comme c’était le cas pour l’ancêtre de Longbridge conçu par Alec Issigonis en 1959.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

De même, la proue s’est allongée pour loger le mécanisme pyrotechnique du capot actif et améliorer le Cx.

Les optiques avant disposent maintenant d’un éclairage de jour à DEL (option) entourant les optiques un peu comme la VW Beetle. Ces phares peuvent être à DEL, tout comme les phares antibrouillard.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Les portières arrière sont étroites et même si l’accès est nettement plus aisé qu’avec la trois portes, il n’en demeure pas moins que les grandes tailles éprouveront quelques difficultés pour se glisser aux places arrière.

Quand le dossier est placé en position droite, les passagers auront l’étrange impression de voyager sur une banquette de chemin de fer.

Mini Cooper 5 doors - 2015

Quant à l’intérieur, il reste dans la tradition Mini en restant une source d’étonnement pour les non-initiés.

Outre les nombreux points lumineux changeant de couleur et dispersés un peu partout comme dans un « Luna Park », les passagers seront toujours surpris de découvrir l’écran central cerclé d’un anneau lumineux qui propose une quantité d’informations des plus utiles aux plus insolites, comme ce bocal à poisson rouge qui jauge l’aptitude du conducteur à rouler en mode « Green »…

Mini Cooper 5 doors - 2015

Cet écran se commande par une molette identique au système BMW iDrive intégrant un Touch Controller dont la surface tactile permet la saisie de caractères.

Mini Cooper 5 doors - 2015

Le démarrage se réalise au moyen d’un petit levier rouge assez ludique (touche Toggle) placé au centre de la colonne centrale.

Mini Cooper 5 doors - 2015

Au gré des options, d’autres systèmes peuvent aussi apparaître sur le tableau de bord comme par exemple l’affichage tête haute projetant la vitesse, la navigation, l’alerte collision mais aussi les stations de radio ou les titres de musique.

Quant à l’infodivertissement, il est naturellement à la page et le programme MINI Connected rend le véhicule apte à recevoir de nombreuses applications smartphone.

Avec l’option MINI Driving Assistant, la Mini dispose d’un régulateur de vitesse qui maintient de la distance et ajuste au besoin la distance sur les véhicules qui la précèdent conjugué à un système d’alerte de collision et de présence de piétons assorti d’un système de freinage automatique en cas de collision imminente.

Grâce à sa caméra, cette option lit les panneaux de limitations de vitesse, les interdictions de doubler et gère automatiquement les phares en détectant les feux des véhicules précédents et de ceux qui viennent dans l’autre sens.

Mini Cooper 5 doors - 2015

En matière de sécurité, la Mini 3 portes a reçu de l’EuroNCAP quatre étoiles en 2014. Avec respectivement 79 %, 73 % et 66 % pour la sécurité des passagers adultes, enfants et des piétons.

L’assistance à la sécurité a été jugée à 56 % (l’exemplaire fourni pour les tests ne possédait pas d’assistance au maintien sur la voie ni de freinage d’urgence autonome ‘AEB’ interurbain)

 

Sur route

 

Pour cet essai, la rédaction a pu prendre le volant d’une Cooper 1.5 essence et de son alter ego en diesel. Qu’il soit alimenté à l’essence ou au diesel, ce petit trois cylindres est particulièrement bien éduqué et sobre.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Même si les sensations de la première nouvelle Mini se trouvent un peu atténuées, il faut reconnaître que sa conduite évoque encore le kart.

Joueuse, elle charmera les jeunes papas et quête de sensations sportives, mais grisera moins les lombaires de leurs géniteurs par la faute d’une suspension très ferme surtout si elle est chaussée de jantes 17″ !

Mini Cooper 5 doors - 2015

Trois modes de conduite sont possibles : Sport, Normal et Green. Assez proches par leur comportement, les modes Normal et Green seront utilisés dans la majorités des cas.

En revanche, que ce soit en essence ou en diesel, le mode Sport ravira les conducteurs un tant soit peu sportifs !

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Les modèles essayés étaient équipés d’une boîte manuelle à six rapports qui allie précision et fermeté.

Mini Cooper 5 doors - 2015

D’une cylindrée de 1499 cm³, la version Otto développe une 136 ch de 4500 à 6000 rpm et dispose d’un couple maximum de 220 Nm de 1250 à 4000 rpm pouvant développer 230 Nm en fonction overboost.

Racé et énergique, ce moteur adore monter dans les tours mais pêche – comme tous les trois cylindres – d’un manque de frein moteur, ce qui impose une plus grande utilisation des freins.

Mini Cooper 5 doors - 2015

Au bout de l’essai, l’ordinateur de bord montrait une consommation d’environ 6,5 litres/_100 km.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Quant au Diesel, cubant à 1496 cm³, ce moteur développe une puissance de 116 ch au régime de 4000 rpm. Son couple maximum est de 270 Nm à 1750 rpm.

Relativement silencieux, il prend vite ses tours. Sa boîte longue lui permet de tourner à moins de 2300 rpm à 120 km/h.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

En restant facilement sous les 6 litres, sa consommation reste contenue et les 40 litres du petit réservoir autoriseront d’approcher, voire de dépasser les 800 km d’autonomie.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

 

Spécifications techniques

Mini Cooper D 5 doors - 2015

 

Conclusions

 

Par rapport à son ancêtre de 1959, la nouvelle Mini est devenue au fil du temps une voiture comme les autres. Certes, son tempérament de kart s’est maintenu procurant à ses détenteurs une jeunesse de caractère…

Sa finition est maintenant digne d’un Premium comme l’Audi A1 Sportback avec qui elle revendique cette appellation dans ce segment.

Mini Cooper D 5 doors - 2015

Actuellement, sur cinq Mini vendues, deux sont choisies en configuration cinq portes, ce qui démontre l’utilité d’avoir lancé cette version.

Mini Cooper 5 doors - 2015

Quant à ses prix, débutant à un peu plus de 21.000 EUR pour la Cooper essence et à un peu moins de 23.000 EUR pour la Cooper diesel, soit – à peu de chose près – le prix de leur challenger à quatre anneaux.

Quant aux prix des deux exemplaires essayés, ils s’envolaient à plus de 36.000 EUR !