La nouvelle Mercedes Classe A : chic et technologique

Classé dans : Essais - Mercedes Benz (D) | 0

Dévoilée au Salon d’Amsterdam en février de cette année, la nouvelle Classe A se veut plus mature et plus confortable. Sa ligne léchée et sensuelle ne laissera pas indifférent, mais qu’en est-il du reste ?

Mercedes Classe A 180d

Une carrosserie tout en finesse

Par rapport à la précédente mouture, cette quatrième génération se veut nettement plus lisse, plus sensuelle mais aussi plus grande à l’extérieur comme à l’intérieur. Son capot plongeant et ses optiques « Multibeam LED » à hautes performances (option) intégrant des feux de jours en forme de torche (dixit Mercedes) encadrent une large calandre s’évasant vers le bas.

De profil, son empattement de 2,73 m et ses passages de roue prévus pour des roues de 16 à 19 pouces lui donnent une silhouette plus élancée. Son Cx est à présent de 0,25.

Mercedes Classe A 200

A l’arrière, les feux globuleux de l’ancienne mouture ont fait place à des feux qui s’étirent largement sur le hayon, lui donnant ainsi un air plus actuel et aussi plus dynamique.

Ce hayon s’ouvre plus largement sur un coffre de 370 dm³ soit 29 dm³ de plus que sa devancière. Dossiers rabattus (40/20/40), sa capacité affiche 1220 dm³.

 

Nouvelle Classe A

Modèle précédent

Modification

Longueur (mm)

4 419

4 299

+120

Largeur (mm)

1 796

1 780

+16

Hauteur (mm)

1 440

1.434

+6

Empattement (mm)

2 729

2 .699

+30

Poids à vide (kg)

1 375

1 395

-20

 

Un intérieur plus habitable et hyper connectée

Comme mentionné sur le tableau ci-après, l’habitabilité de la nouvelle classe A a fait un bond mais n’a pas encore atteint celle que l’on retrouve dans la VW Golf.

Les sièges sport de notre 180 d certes moulant réduisaient la rétrovision. Mais ils étaient pourvus de plusieurs équipements confort issus des segments supérieurs comme par exemple le chauffage et la climatisation de siège. Il existe même un Pack Sièges multicontours avec effet massage pour les sièges avant.

Principales cotes intérieures en mm

Classe A (nouvelle)

Classe A (ancienne)

Différence

Largeur aux coudes à l’avant

1 457

1 422

+35

Largeur aux coudes au niveau de la 2e rangée de sièges

1 446

1 410

+36

Espace aux épaules au niveau de la 1re
rangée de sièges

1 400

1 391

+9

Espace aux épaules au niveau de la 2e rangée de sièges

1 372

1 350

+22

Garde au toit maximale à l’avant

1 024

1 017

+7

Garde au toit maximale à l’arrière

960

952

+8

 

Pour la technologie, Mercedes n’y est pas allé de main morte : la nouvelle Classe A est le premier modèle Mercedes à s’équiper du nouveau système multimédia personnalisable et adaptatif MBUX (Mercedes-Benz User Experience) qui avec la commande vocale LINGUATRONIC s’apparente à l’Alexa d’Amazon ou le Siri d’Apple : il suffit de prononcer « Hey Mercedes » pour que le système vous demande ce qu’il doit faire pour vous satisfaire (navigation, chauffage, téléphone, etc…)

Certes, ce système est raffiné, mais il convient de bien prononcer et à haute et intelligible voix sous peine d’avoir des malentendus assez cocasses…

En outre, devant le conducteur s’étire un long écran qui reprend toutes les fonctions nécessaires à la conduite. Sans le contact mis, l’écran reste entièrement noir et ne prend vie qu’au moment où le contact est mis. Ce poste de conduite appelé Widescreen donne la possibilité de choisir entre trois styles d’affichage pour personnaliser les écrans : outre les modes « Classic » et « Sport », le système offre aussi un mode appelé « Discret » qui s’apparente au « Black Panel » des SAAB par lequel les affichages sont réduits au strict minimum.

Paramétrable à l’infini, ce poste de conduite offre aussi un GPS à réalité augmentée par l’image vidéo des environs qui offre un intérêt certain lors des déplacements urbains. En plus d’être tactiles, l’écran peut se commander à l’aide d’une « souris » rectangulaire dont l’usage demande une certaine adaptation. Notons aussi les nouveaux services de l’application « Me Connect » qui permet sa localisation ou même l’envoi d’un message en cas d’accrochage ou de son remorquage…

A noter qu’en option, la Classe A propose aussi un affichage tête haute.

Au niveau sécurité, la nouvelle Classe A dispose en série du freinage d’urgence assisté actif, d’un assistant de régulation de distance DISTRONIC actif qui, associé au détecteur de panneaux de signalisation intégré au système de navigation, permet de reprendre manuellement les limitations de vitesse détectées… Malgré ces avancées sécuritaires, les cotations de l’EuroNCAP reprennent encore celles de sa devancière de novembre 2012 qui ont été confirmée en septembre 2017 à savoir cinq étoiles.

De moteurs franco-allemands

Nos essais ont porté sur deux motorisations qui feront certainement le plus gros pourcentage de vente, à savoir le 1,5 diesel et le 1,33 essence. Celles-ci ont été associées à une boîte de vitesses à double embrayage 7G-DCT. Appelés respectivement 1.5 dCi et 1.3 Tce chez Renault, leur désignation à Stuttgart sont respectivement OM 608 et M 282.

Pour mémoire, il y a aussi un nouveau moteur essence quatre cylindres appelé M 260 (2,0 l de cylindrée et développant 225 ch).

Ce petit  treize cents qui remplace le seize cents utilisé jusqu’à présent a été développé en coopération avec Renault sous la férule de Mercedes.
Comme VW, ce moteur à turbocompresseur est un quatre cylindres équipé d’un système de coupure de cylindres : à charge partielle, le système ferme les soupapes d’admission et d’échappement des deuxième et troisième cylindres.

Quant au OM 608, il remplace le bien connu OM 607 et développe à présent 6 ch supplémentaires soit 116 ch.

Ci-après leurs données techniques :

 

A 200

A 180 d

Boîte de vitesses

7G-DCT

7G-DCT

Cylindrée (cm³)

1 332

1 461

Puissance (kW/ch)

120/163

85/116

à (rpm)

5 500

4 000

Couple maxi (Nm)

250

260

à (rpm)

1 620

1 750-2 500

Consommation en cycle mixte (l/100 km)

5,6-5,2

4,5-4,1

Émissions de CO2 en cycle mixte
(g/km)

128-120

118-108

Accélération 0-100 km/h (secs)

8,0

10,5

Vitesse maxi (km/h)

225

202

 

Trois modes de réaction des moteurs sont possibles : Eco, Confort et Sport. Ceux-ci influent la réponse à l’accélération ainsi que le passage des vitesses. Regrettons que le mode choisi ne soit pas mis en mémoire et qu’il faille le reparamétrer à chaque trajet.

La tenue de route de la nouvelle classe A reste identique à sa devancière : dynamique et franche, elle ne laisse pas trop apparaître son poids malgré tout conséquent (plus de 1,4 T). Sa direction est précise mais, typiquement Mercedes, elle filtre énormément les sensations. Les freins sont puissants et endurants.

Mercedes Classe A 180d

Quant aux consommations, il faut avouer qu’elles feront rarement un trou dans le portefeuille : au terme de nos deux essais réalisé surtout sur des trajets routiers, les consommations relevées étaient de 5,6 l/100 km pour la A 200 et de 4,6 l/100 km pour la A 180d.
Pour la ville, il faudra y ajouter un bon litre.

Conclusions

Plus mature, toujours aussi confortable et propulsée par des moteurs développés en partenariat avec Renault, la nouvelle Mercedes Classe A ne décevra certainement pas le geek qui pourrait sommeiller en vous : son interface hypermoderne déroutera cependant l’adepte des compteurs traditionnels à aiguilles, mais intuitif, il peut aussi se personnaliser de manière à rendre les informations claires pour tout un chacun.

En outre, par leur comportement dynamique et leur sobriété, les Classe A se posent comme un excellent choix premium dans ce segment.

Proposées d’emblée au même prix, les 200 BVM6 et 180d 7G-DCT s’affichent à 30.129 EUR

Évidemment, une Mercedes c’est aussi une liste d’options longue comme un jour sans pain. En conséquence, nos deux exemplaires étaient facturés pratiquement au même prix : 38.400 EUR à quelques euros près…

Benoît Piette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 9 = 45