La Mercedes CLA Shooting Brake : une belle plastique

Classé dans : Essais - Mercedes Benz (D) | 0

Essayée en version cinq portes, la Classe A nous revient en Shooting Brake depuis septembre de l’année dernière.
Esthétique quoique plus rationnelle, elle fait toujours tourner les têtes.

Une silhouette effilée

Malgré qu’elle soit considérée comme un break, elle parvient à se distinguer par une élégance qui touche surtout l’arrière du véhicule par sa ligne de toit fuyante et un hayon très incliné. Son Cx est d’ailleurs de 0,26.

Avec ses 4,69 m, elle est 5 cm plus longue que sa devancière. Déjà essayée en 2015 dans ces colonnes, elle garde sa silhouette racée.

Sa nouvelle mouture présente une nouvelle face avant où la calandre plus musclée se voit flanquée de nouvelles optiques plus effilées avec une nouvelle signature lumineuse. Les prises d’air latérales ont également été élargies.

De profil, ses plis de carrosserie ont disparus, rendant sa ligne plus épurée. Comme le coupé, le contour des vitres n’a pas de cadre. Son empattement a aussi évolué et mesure à présent 3 cm de plus soit 2,73 m.

A l’arrière, les feux sont aussi plus effilés et la plaque minéralogique est à présent placée sous le hayon qui est également un plus large de 24 cm rendant ainsi le coffre plus accessible.

A l’instar de VW, la caméra arrière est cachée derrière le logo à l’étoile.
Cette disposition lui permet de ne pas salir son objectif par les projection de la route.

Sa capacité de 505 dm³ est meilleure de 10 dm³ par rapport à sa devancière. Sur notre exemplaire, le dossier de la banquette arrière était rabattable séparément selon un rapport 40/20/40. Une fois entièrement rabattu, la capacité du nouveau Shooting Brake atteint 1370 dm³ (16 dm³ supplémentaires).

Un habitacle plus spacieux

Par rapport à l’ancien modèle, l’habitacle est un peu plus spacieux. Les sièges sont confortables et maintiennent bien le corps.

Quatre adultes pourront voyager avec leurs bagages sans que les passagers arrière estiment avoir été punis. En fonction de la finition, trois sortes de sièges sont offerts.

Pour la finition AMG Line des sièges sport à l’avant et l’arrière sont proposés d’emblée.

Une technologie futuriste

L’intérieur de la CLA Shooting Brake est identique à celui de la classe A. Elle reçoit donc l’écran Widescreen et la dernière version du système de commande vocale MBUX (Mercedes-Benz User Experience). Comme dans notre exemplaire, sa navigation peut être complété de la réalité augmentée (option).

C’est ainsi que les images vidéo des environs sont enregistrées par la caméra avant est complétées par des informations provenant du GPS.

Avec le Pack Assistance à la conduite, dans des situations de conduite bien précises, la CLA peut rouler en mode semi-automatisé. Dans ces conditions, la lecture des panneaux de signalisation adaptera automatiquement la vitesse.

Étonnante, cette avancée technologique n’en n’est encore qu’à ses balbutiements : une lecture erronée des panneaux de circulation pourrait s’avérer dangereuse !

Autre évolution qui apparaît aussi chez la concurrence, les phares Multibeam LED (option) qui adaptent leur éclairage extérieur aux conditions de circulation. Combinés à l’assistant de feux de route adaptatifs Plus qui empêchent l’éblouissement des véhicules circulant en sens opposé en adaptant le faisceau lumineux en conséquence, les feux de route restant toujours allumés.

 

En termes de confort, la commande “confort Energizing” relie les différents systèmes dédiés au confort.
Ainsi, les fonctions de la climatisation et des sièges (chauffage, ventilation, massage), ainsi que les diverses ambiances lumineuses et musicales peuvent être paramétrées suivant l’humeur ou les besoins du conducteur ou des passagers : nice to have, but a little too much

Toutes ces fonctions peuvent se commander via un pavé tactile sur la console centrale.
Ludique mais moins convivial que la molette de BMW, il nécessite une certaine adaptation pour profiter entièrement de ses possibilités comme le zoom de la carte de navigation par deux doigts.

Une sécurité cinq étoiles

Qu’ils soient adultes, enfants ou même piétons, la protection offerte par la CLA Shooting Brake est excellente et a reçu en septembre 2019 les neuf dixièmes de la part de l’EuroNCAP. De même, ses aides à la conduite ont reçu 75 %.

Cependant, il convient de signaler que l’assistance de franchissement de ligne actif peut dans certaines circonstance devenir un peu trop intrusif.

Des moteurs connus

La CLA Shooting Brake peut être propulsée par quatre moteurs essence et trois diesel à quatre cylindres.

Notre exemplaire était équipé du petit 1332 cm³ développant 163 ch à 5500 rpm et un couple maximum de 250 Nm entre 1620 et 4000 rpm. Celui-ci peut fonctionner à charge partielle grâce à un système de coupure de cylindres. Son taux de compression est élevé (10,6:1) et il est doté de série d’un filtre à particules.
Il était associé à une boîte de vitesses à double embrayage 7G-DCT.

Quatre modes de conduites sont proposés : Eco, Confort, Sport et Personnalisé.

Pour rappel, suite à un accord avec l’Alliance Renault Nissan, il équipe aussi certains véhicules de l’Alliance.
Appelé M 282, il est produit dans l’usine Kölleda en Thuringe.

Sur route

Particulièrement silencieux, ce moteur a toujours été très linéaire dans ses accélérations. Émettant peu de bruit, il s’avère agréable même en mode Eco toujours castrateur. Le mode Sport lui permet de monter de la voix et son son n’est pas déplaisant.

Autre plaisir, c’est sa sobriété : à la fin de l’essai, l’ordinateur de bord affichait 6,5 l/100 km.

Notre exemplaire était équipé d’un train de roulement avec jambes de force Mc Pherson à l’avant tandis que l’arrière recevait un essieu à bras multiples équipé de ressorts hélicoïdaux.

Ses voies plus larges (en hausse de 63 mm à l’avant et de 55 mm à l’arrière) et son centre de gravité plus bas lui ont permis de se montrer plus dynamique que sa devancière tout en offrant un confort de qualité grâce à une bonne insonorisation générale. Toutefois, l’ESP s’avère très sensible et peut se déclencher violemment durant un virage quand les roues mordent la ligne continue rendue glissante sous une pluie battante (ça sent le vécu).

Celle-ci est à peine perturbée par des bruits de vent au niveau des rétroviseurs extérieurs lors de fortes pluies. Notons par contre qu’il faudra descendre les trottoirs avec précaution sous peine d’abîmer la jupe avant, très basse.

Conclusions

Voiture éminemment sexy, la CLA Shooting brake est également très logeable et permettra à une petite famille de voyager tout en consommant peu. Cependant, certains système de confort comme le “confort Energizing” nous semble exagéré tant les possibilités sont nombreuses voire superflues.
Quant à sa tenue de route, elle s’est avérée précise tout en alliant confort et dynamisme.

Proposée à partir de 45.510 EUR, notre CLA 200 Shooting Brake en AMG-Line dépassait les 55.000 EUR, c’est le prix à payer pour pouvoir arborer l’étoile !

Benoît Piette

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 7 = 1