Essai : Mazda RX 8 Renesis Revolution.

Classé dans : Essais - Mazda (Japon) | 0

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Le constructeur japonais Mazda propose une gamme de voitures très intéressante. Le fleuron de cette gamme est incontestablement le coupé à 4 portes RX8, seule automobile actuelle à être équipée d’un moteur à pistons rotatifs.



 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

L’ingénieur allemand Felix Wankel (13/08/1902 à Lahr ; 09/10/1988 à Lindau) a été le grand pionnier quant au développement du moteur rotatif, bien que d’autres aient songé au même principe. Déjà durant la période entre deux guerres, il se lance dans les recherches. Après la Seconde Guerre Mondiale, Wankel est emprisonné par les Français et tous ses documents sont saisis.

En décembre 1951, il signe un contrat avec le constructeur de motocyclettes NSU, pour le développement et la production de moteurs à pistons rotatifs. En 1957/58, le premier moteur rotatif tourne, mais il faudra attendre 1963 pour voir apparaître sur le marché la première auto mue par un moteur Wankel (NSU Spider).

Les avantages du moteur rotatif (faible encombrement, moins de pièces mobiles, poids limité, possibilité de régimes moteur plus élevés) intéressent de nombreux constructeurs. C’est ainsi que NSU et Citroën se lancent dans des «joint-ventures» (Comobil, Comotor). Mercedes-Benz, MAN, Perkins, Sachs, Suzuki, Norton et bien d’autres acquirent également les brevets du moteur à piston rotatif.

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

Mais tout n’est pas rose : l’étanchéité aux sommets du rotor pose problème, la consommation d’essence est loin d’être économique et le frein moteur n’est pas très convaincant.

Parmi les firmes ayant acquis les brevets Wankel, figure Mazda, le constructeur japonais d’Hiroshima. Dès le début, la firme japonaise y croit et se lance à fond dans le développement du nouveau moteur. Le coupé Cosmo est le premier modèle Mazda à moteur Wankel commercialisé. Ce dernier participe même avec un certain succès au Marathon de la Route.

Et au cours des années ’70, pratiquement chaque modèle Mazda est doublé d’une version Wankel. Depuis lors, Mazda a vendu près de 2.000.000 d’exemplaires d’autos à moteur rotatif. La persévérance du constructeur nippon à permis de résoudre une grosse partie du problème d’étanchéité. En remportant les 24 Heures de Mans 1991 avec une 787B quadri-rotor, la firme japonaise a définitivement fait la preuve de la fiabilité du moteur rotatif. Rappelons que les 24 Heures de Francorchamps figurent également au palmarès d’une Mazda RX7 à pistons rotatifs.

La consommation élevée reste un souci important malgré les progrès effectués, mais Mazda continue ses expérimentations, notamment avec des carburants alternatifs. Plusieurs prototypes de la RX-8 fonctionnant à l’hydrogène circulent à l’heure actuelle.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

La RX-8 a fait ses débuts au salon de Tokyo en 1999 sous la forme du prototype RX-Evolv. En 2001, à Francfort apparaît un exemplaire proche du modèle de série. A la fin de l’année 2002 commence la production en série. En 2008, au salon de Detroit, la RX-8 subit des modifications tant esthétiques que techniques. Cette dernière version ne sera pas disponible chez nous.

La RX-8 est une auto tout à fait hors du commun, tant au niveau mécanique qu’esthétique. Elle se présente sous la forme d’un coupé sportif à 4 portes dont les portes arrière s’ouvrent dans le sens contraire de la marche. Tant à l’avant qu’à l’arrière, les arches de roues élargies lui confèrent un aspect sportif et très personnel. Les ailes avant semblent un clin d’œil à l’époque où les ailes n’étaient pas incorporées à la carrosserie. Dans l’ensemble, les lignes de la RX-8 sont originales, spectaculaires mais de bon goût. Il n’y a pas à dire, les regards se retournent sur son passage.

 

Gamme.

 

Sur notre marché, la nouvelle RX-8 n’est pas encore disponible. L’importateur propose, dans la limite des stocks disponibles, la RX-8 Renesis Revolution, en 2 niveaux de puissance 141 kW/192 CV et 170 kW/231 CV. Les autos sont proposées respectivement à 34.190 et 38.190 € TVA 21 % comprise.

Les véhicules disposent d’un équipement tout à fait honorable et, à l’exception de la peinture métallisée, Mazda ne propose aucune option. Par contre, une gamme d’accessoires est proposée a celui ou celle qui veut "améliorer" son RX-8.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Voiture d’essai.

 

Notre voiture d’essai était une RX-8 Renesis Revolution dont le moteur birotor développe 192 CV/141 kW. Ce dernier est accouplé à une boîte manuelle à 5 rapports. Le prix s’élève à 34.190 € TVAC. La peinture métallisée est facturée 500 € TVAC.

Elle avait 5.029 km au compteur et était chaussée de pneus Bridgestone Potenza RE  225/45 R18 91 W.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Intérieur et équipement.

 

On se glisse assez aisément derrière le volant de la RX-8. Le conducteur trouve assez rapidement la position de conduite qui lui convient le mieux grâce au siège sport réglable électriquement en longueur, inclinaison et hauteur, ainsi qu’au volant en cuir réglable uniquement en hauteur. Précisons que le réglage électrique est réservé seulement au siège du conducteur.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Les sièges offrent un bon soutien latéral et – bien que manquant de moelleux – s’avèrent confortables à l’usage. Dans les appuie-tête des sièges avant une ouverture décorative triangulaire fait référence au piston rotatif. La RX-8 est une propulsion. Le tunnel de transmission occupe une place non négligeable dans l’habitacle et il est légèrement décalé vers la droite.

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Le tableau de bord moderne est plutôt agréable à l’œil et le compte-tours, avec un tachymètre digital, se trouve immédiatement sous les yeux du conducteur. La finition, le montage et les matières utilisés sont de très bonne qualité. Le frein à main se trouve fort décalé vers la droite, trop près à notre goût du passager. La forme du bouton de levier de vitesses vous rappelle également que les pistons (rotors) du moteur de la RX-8 sont de forme triangulaire.

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

A côté de la boîte à gants, on trouve un porte-lunettes et, dans les portes, des rangements pour les cartes. Sous l’accoudoir central, on trouve également 2 portes gobelets. Au niveau des espaces de rangement, la RX8 n’est pas vraiment exemplaire.

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

La RX-8 est un coupé qui peut réellement accueillir 4 adultes dans des sièges individuels, essentiellement pour des dépannages ou des trajets de courte durée, pour peu que les passagers avant soient prêts à sacrifier une partie de leur espace « vital ». Les portes arrière s’ouvrant dans le sens contraire de la marche facilitent l’accès aux places arrière, qui reste cependant un rien acrobatique, mais il s’agit surtout d’acquérir une habitude. La place réservée aux jambes des passagers arrière s’avère suffisante. Ils disposent d’une poche aumônière sur le dossier du siège avant droit, de 2 portes gobelets et d’un rangement entre les sièges.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Les vitres des portes arrière, assez exigües, s’ouvrent au moyen de compas. On pourrait espérer plus, d’autant que cette mauvaise visibilité vers l’extérieur est alliée à la hauteur des sièges avant qui limitent la vue des passagers arrière et pourrait déranger certaines personnes soufrant de claustrophobie.

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

Le volume du coffre s’élève à 290 litres selon les normes VDA. Cela suffira sans doute pour voyager à 2, quant à un périple à 3 ou à 4, cela pourrait devenir plus problématique au niveau de la gestion des bagages. Malgré la présence d’une trappe à skis, le coffre manque également de modularité, ses formes nous paraissent peu pratiques, les dimensions de son couvercle sont loin d’être satisfaisants et le seuil de chargement est trop élevé.

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

L’équipement de la RX8 Renesis 141 kW Revolution comprend entre autres des jantes 18 pouces en alliage léger, des phares à halogène, le réglage manuel des phares en hauteur, des phares antibrouillards à l’avant, des rétroviseurs à commande électrique, le système ABS avec répartiteur électronique de force de freinage (EBD), le contrôle dynamique de la stabilité (DSC) et contrôle de traction (TCS), des airbags frontaux et latéraux à l’avant, des airbags rideaux à l’avant et à l’arrière, des fixations Isofix pour siège d’enfants à l’arrière, le verrouillage centralisé des ouvrants avec commande à distance, la direction à crémaillère à assistance électrique variable en fonction du régime moteur, les vitres électriques à l’avant, le conditionnement d’air automatique, l’ouverture à distance du coffre et du clapet du réservoir, le siège conducteur à réglage électrique, les sièges recouverts de cuir, une radio AM/FM avec le Bose sound system et chargeur 6 CD, les commandes audio au volant et le système de navigation DVD avec écran 7 pouces.

A quelques petites lacunes près, l’équipement est donc plutôt complet.

 

 Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Moteur et transmission.

 

La Mazda RX-8 est, pour l’heure donc, l’unique automobile à être mue par un moteur à combustion interne à mouvement rotatif. Il est constitué de 2 chambres de 654 cm³ chacune, soit 1308 cm³. Cependant, pour le fisc belge, ce moteur correspond à un moteur à mouvement alternatif d’une cylindrée de 2.600 cm3, ce qui nous paraît assez injuste par rapport à d’autres types de motorisations. Il développe 141 kW/192 CV au régime de 7.000 tr/mn. Le couple maximal s’élève à 220 Nm à 5.000 tr/mn. Au niveau des rejets de CO2, il est loin d’être le meilleur élève de sa classe avec 267 g/km.

Dès que le moteur tourne, on est surpris par son silence de fonctionnement qui est lié à une assez étonnante absence de vibrations par rapport aux moteurs « conventionnels ». Quand on monte dans les tours, il s’avère plus bruyant, toutefois sans excès et surtout, il s’agit d’un bruit plutôt sympathique aux oreilles des amateurs de voitures sportives.

Le régime auquel la puissance maximale de la RX8 141 kW/192 CV est atteinte (7.000 tr/mn), n’est pas extraordinairement élevé par rapport aux moteurs modernes à mouvement alternatif (moteur classiques à cylindres, pistons, bielles et vilebrequin).  Le Wankel peut facilement atteindre des vitesses de rotation nettement plus élevés : la version de 231 CV plafonne quant à elle à 8.200 tr/mn. Précisons que cette dernière est pourvue d’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

Le moteur Wankel est un moteur assez puissant et pointu fait pour tourner à des régimes très élevés. Si le moteur Wankel manque de couple, il est cependant possible de flâner à 1.500 tr/mn en cinquième, mais alors, les accélérations et les reprises sont réellement aux abonnés absents. A partir de 5.000 tr/mn, il se réveille et s’avère alors un compagnon très agréable qui nous fait pleinement profiter de sa bonne volonté et de ses bonnes performances. Certains pourraient également être surpris par le peu de frein moteur que procure ce type de moteur.

Dans le cinquième rapport, nous avons relevé les vitesses suivantes : 177 km/h à 5.000 tr/mn ; 144 km/h à 4.000 tr/mn et 108 km/h à 3.000 tr/mn.

Pour profiter pleinement du moteur à piston rotatif, il faut rester dans les hauts régimes, et cela se ressent sur la consommation. Mazda annonce une consommation de 10,6 L/100 km dans le cycle mixte et 14,9 L/100 km en milieu urbain. En conduisant en bon père de famille et en cédant quelques fois (pas trop souvent) à l’appel de l’interdit, nous avons réalisé une consommation moyenne de 10,43 L/100 km, étonnamment proche de la valeur obtenue lors des essais officiels.

La commande de boîte de vitesses est précise et rapide, aidé par le sympathique petit levier de vitesses.

 

 Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Comportement routier.

 

La RX-8 peut mieux faire au niveau de l’isolation phonique, nous semble-t-il. Si aux régimes élevés, le bruit sportivement sympathique du birotor se fait remarquer dans l’habitacle, on peut également percevoir des bruits aérodynamiques et de roulement.

Les suspensions sont sportivement raides. Sur les bons revêtements, on sent la sécheresse des suspensions, mais cela reste dans le domaine de l’acceptable. Par contre, sur les revêtements imparfaits, on peut se faire chahuter et, le passage sur certaines inégalités importantes, peuvent entraîner des petites pertes d’adhérence..

Sur de bonnes routes et par temps sec, la tenue de route est donc des plus satisfaisantes. Il faut cependant redoubler de prudence sous la pluie, car l’arrière se dérobe assez vite. Heureusement, la RX-8 est plutôt prévisible dans ce domaine et, pour un conducteur (pilote) expérimenté, les corrections seront aisées.

La direction, douce en milieu urbain, fournit un bon feedback au conducteur et, de plus, est assez directe et contribue donc d’une façon non négligeable au réel plaisir de conduite.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Garantie.

 

Mazda offre une garantie totale de 3 ans limitée à 100.000 km. Une garantie spécifique de 3 ans couvre les défauts de peinture. Finalement Mazda couvre pendant 12 ans les problèmes de perforation due à la corrosion de l’intérieur vers l’extérieur.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Conclusion.

 

Celui ou celle qui délaisse une motorisation diesel en faveur du moteur rotatif à essence sera surpris par le manque de souplesse et de frein moteur du Wankel.
 

Mais des formes originales et valorisantes qui ne semblent pas prendre de rides, une mécanique tout aussi originale, un prix élevé – certes – mais somme toute plus que raisonnable, par rapport à la concurrence, un habitacle agréable allié à une finition d’excellente facture et un comportement routier ludique sans excès sont autant d’arguments en faveur de la RX-8.

 

Alors, avis aux amateurs, n’hésitez plus. Faites-Vous plaisir. Ce n’est pas la voiture de monsieur tout le monde et le plaisir de conduite est incontestable, même si les frais d’exploitation sont élevés, mais cela ne vaut-il pas un effort pour posséder un tel bijou ?

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

Principales données techniques.

Moteur.

Puissance fiscale (Belgique) 14 CV
Carburant Essence sans plomb 95 RON
Positionnement Centrale à l’avant
Nombre de pistons rotatifs 2
Cylindrée 2 x 654 cm³
Taux de Compression 10 : 1
Puissance maximum 192 CV/141 kW à 7.000 tr/min
Couple maximum 220 Nm à 5000 tr/min

Transmission.

Transmission        Aux roues arrière
Boîte de vitesses  Boîte manuelle à 5 rapports

Rapports de transmission

Première :           3,483
Deuxième :          2,015
Troisième :          1,484
Quatrième :         1,000
Cinquième :         0,762
Marche arrière :  3,288
Rapport final :     4,444
 

Châssis

Direction A crémaillère à assistance électrique variable en fonction du régime moteur
Diamètre de braquage entre trottoirs 10,6 m
Suspension avant Roues indépendantes, triangles transversaux doubles,
                              ressorts hélicoïdaux et barre anti-devers
Suspension arrière Roues indépendantes, triangles transversaux
                                doubles, ressorts hélicoïdaux et barre anti-devers
Système de freinage Double circuit en diagonale avec assistance et système
                                   ABS avec répartiteur électronique de force de freinage..
Freins avant              Disques ventilés de 323 mm de diamètre
Freins arrière            Disques ventilés de 302 mm de diamètre
Aides à la conduite    DSC (Contrôle dynamique de stabilité), ABS avec
                                   répartiteur électronique de force de freinage, TCS
                                   (Contrôle de traction).

Pneus                             225/45 R 18 91 W
Réservoir de carburant 61 L

Dimensions.

Longueur 4.430 mm
Largeur 1.770 mm
Hauteur 1.340 mm
Empattement 2.700 mm
Voie avant 1.500 mm
Voie arrière 1.505 mm
Volume du coffre selon VDA 290 L.

Poids.

Poids en ordre de marche 1.448 kg
Masse maximale admise 1.820 kg
Poids de la remorque freinée 1.200 kg
Poids de la remorque non freinée 695 kg
Poids sur le crochet de remorquage 75 kg
Charge au toit : 75 kg

Performances, consommations et rejets CO2 .

Vitesse maximale 223 km/h
Accélération de 0 à 100 km/h 7,2 sec
Consommation en milieu urbain 14,9 L/100km
Consommation en milieu extra-urbain 8,1 L/100km
Consommation en cycle mixte 10,6 L/100km
Consommation lors de l’essai 10,43 L/100km
Rejets CO2 267 g/km
 

Teintes de carrosserie disponibles : Brilliant Black, Velocity Red Mica, Winning Blue
                                                           Metallic, Sunlight Silver Metallic, Stormy

                                                           Blue Mica, Galaxy Grey Mica.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.

 

Mazda RX 8 Renesis Revolution  2008.