Essai : Mazda CX-7 2.2 CDVi 16V Sport plus

Classé dans : Essais - Mazda (Japon) | 0

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

 

Le CX-7 est un impressionnant SUV/VUS de la catégorie moyenne supérieure, tant par sa taille que par son équipement, particulièrement dans sa version Sport.

 

C’est un beau véhicule aux lignes fluides, qui apportent une note d’originalité dans le segment.

 

En 2006, lors du salon de l’automobile de Los Angeles, Mazda en a dévoilé la version nord-américaine.

 

La version européenne n’a été présentée qu’en automne 2007 (année-modèle 2008) qui n’était disponible alors qu’avec un moteur à essence, ce qui n’a pas vraiment aidé à sa diffusion sur le vieux continent et particulièrement sur notre marché «dieselophile».

 

À l’automne 2009, le CX-7 subit (déjà) un restylage et, surtout, est proposé avec un moteur diesel 2,2 L dont le contrôle des émissions nocives (NoX) fait notamment appel à l’additif AdBlue (solution de 32,5 % d’urée dans l’eau déminéralisée), fréquemment utilisé dans les camions et autocars de la dernière génération.


Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

 

Gamme

Sur le marché belge, le CX-7 est proposé en 3 niveaux d’équipement :

Challenge, Active et Sport .

Les 3 versions sont actuellement proposées avec le moteur 2,2 L CDVi diesel de 173 ch/127 kW.

La version Sport est également disponible avec le moteur à essence 2,3 DISI turbo de 260 ch/191 kW.

Toutes disposent d’une boîte manuelle à 6 rapports et d’une traction intégrale permanente.

Les prix s’élèvent à 31.900, 33.400 et 36.600 € TVAC respectivement pour les versions Challenge, Active et Sport équipées du moteur diesel.

La version Sport animée par le moteur essence turbo 2,3 L est proposée au prix de 37.900 € TVAC.

Selon les bonnes habitudes orientales, Mazda ne propose qu’un choix (très) limité d’options.

Pour individualiser son CX-7, le client pourra cependant puiser dans une gamme raisonnablement longue d’accessoires.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Voiture d’essai


Le CX-7 Sport 2,2 CDVi dont nous avons pu disposer, avait 14.747 km au compteur. Il était chaussé de pneumatiques Bridgestone Dueler H/P Sport 235/55 R19 101 V.

Il était équipé de la peinture métallisée (500 € extra) et du système de navigation intégré MID 4,1 inch full colour (750 € extra). En outre, l’auto était également pourvue des accessoires suivants : aide au stationnement à l’avant et à l’arrière (supplément de 800 €), un partiteur de coffre (325 €), un rebord de bouclier arrière en alu (140 €), les plaques de protection en inox, éclairées, à l’avant (320 €), protège-châssis à l’avant (220 €) et à l’arrière (220 €). Ainsi équipée, le prix de notre voiture d’essai atteignait la somme non négligeable de 39.875 € TVAC.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Intérieur et équipement

L’accès aux places avant se fait très aisément. Bien sûr, l’importante hauteur du plancher rendra l’accès inconfortable pour certaines personnes (personnes âgées, à mobilité réduite, de petite taille, enfants).

A l’avant, le conducteur et son passager disposent d’une bonne habitabilité. Ils découvrent un tableau de bord au design moderne, fort agréable au regard. Montage, finition et matériaux utilisés sont de très bonne qualité. Tout cela respire le travail sérieux.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

A l’arrière, l’habitabilité est également bonne, mais une cave à pieds un plus accueillante procurerait un petit supplément d’espace et donc de confort. De plus, par la forme assez torturée des portes, l’accès aux places arrière nous semble perfectible.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Le volume du coffre s’avère satisfaisant (455 L). En rabattant les dossiers de la banquette arrière (l’assise restant en place), on obtient un plancher de chargement plat et un volume utile atteignant 1.350 L (chargé jusqu’au plafond).

Signalons que les dossiers se rabattent d’une façon particulièrement aisée.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

La dotation de série du CX-7 Sport est plutôt complète et comprend -entre autres- le système de détection de véhicules dans l’angle mort (RVM), sièges avant chauffants, réglables électriquement et avec fonction mémoire pour le conducteur, revêtement des sièges en cuir, rétroviseurs chauffants, réglables et rabattables électriquement, phares avant Xénon avec réglage d’assiette automatique et lave-phares, phares antibrouillards à l’avant, pneumatiques 235/55 R19 montés sur des jantes en alliage léger, radio AM/FM avec chargeur 6 CD, système audio Bose Centerpoint avec 9 HP, la caméra de recul, le système de contrôle de la pression des pneus (TPMS), le kit mains libres Bluetooth avec commande vocale, le régulateur de vitesse (cruise control), le rétroviseur intérieur automatique, capteurs de pluie et de luminosité avec mise en marche automatique des essuie-glaces et des phares, l’ordinateur de bord, pommeau de levier de vitesse, poignée de frein à main et volant recouverts de cuir, lève-vitres électriques sur les 4 portes, verrouillage centralisé des ouvrants avec carte mains libres, la direction assistée électro-hydraulique, le conditionnement d’air automatique, les coussins gonflables (airbags) frontaux et latéraux à l’avant, les coussins gonflables rideaux tant à l’avant qu’à l’arrière, l’activation automatique des feux de détresse lors de freinage d’urgence (ESS, Emergency Stop Signal), le contrôle de stabilité dynamique avec le contrôle électronique de traction (DSC avec TCS) et le système ABS avec répartiteur électronique de freinage et aide au freinage d’urgence (EBA).

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Globalement, il n’y a donc rien à redire sur l’équipement du CX-7, bien qu’à ce niveau, le système d’aide au stationnement pourrait faire partie de la dotation standard.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Moteur et transmission

Le VUS/SUV Mazda CX-7 est équipé d’un moteur diesel de 2.184 cm3, placé transversalement à l’avant.

Ce groupe est coiffé par une culasse en aluminium à double arbre à cames en tête et 4 soupapes par cylindre.

Bien entendu, le système d’injection est du type à rampe commune. Il développe 127 kW/173 ch au régime peu élevé de 3.500 tr/mn. Le couple maximum s’élevant à 400 Nm au régime plus traditionnel de 2.000 tr/mn.

Signalons qu’à partir de janvier 2011, sur le marché belge (raisons fiscales), ce moteur ne développera plus que 163 ch. Entretemps, le moteur 173 ch restera disponible jusqu’à épuisement du stock.

Pour les fans d’écologie, il est à remarquer que le moteur 2.2 diesel Mazda se distingue de la plupart de ses concurrents dans cette classe par le système de dépollution SCR (réduction catalytique sélective).

Ce système requiert un additif, connu sous le nom d’AdBlue, une solution d’eau déminéralisée et 32,5 % d’urée.

L’utilisation de cette solution permet de convertir jusqu’à 85 % de l’oxyde d’azote contenu dans les gaz d’échappement en azote et en eau.

Précisons que « AdBlue » est une marque commerciale qui appartient à la VDA (Verband Deutsche Automobilindustrie).

Le nom générique de cette solution est AUS32 (Aqueous Urea Solution 32.5%).

Aux Etats-Unis, on parle de « DEF » (diesel exhaust fluid).

Il semblerait que, dans un futur assez proche, ce système de dépollution devrait se répandre de plus en plus.

A l’heure actuelle, l’«AdBlue» est déjà utilisé en grandes quantités par le transport routier en Europe, au Japon, en Australie, en Nouvelle Zélande, en Corée, à Taiwan à Hong Kong et à Singapour.

En usage quotidien, le 2.2 Mazda s’avère très agréable.

Il permet de flâner en souplesse en milieu urbain, tout en procurant des performances élevées sur parcours autoroutiers.

Si les accélérations ne sont pas fulgurantes, le moteur n’en fait pas moins preuve d’une très bonne volonté. Il s’en dégage un sentiment de « force tranquille » :

pas de grands coups d’éclat, mais du souffle en suffisance.

En évoluant dans les limites permises par le code, et ce sur un parcours combinant l’autoroute et le milieu urbain, nous avons mesuré une consommation moyenne de 7,8 L/_km, valeur assez proche de la valeur normalisée annoncée en cycle mixte.

Bien sûr, dans l’absolu, cette valeur est relativement élevée, mais on ne peut pas perdre de vue le poids de l’engin et la transmission intégrale permanente.

Somme toute elle reste très raisonnable.

Quant à l’additif AdBlue, une jauge spécifique au tableau de bord indique le contenu du réservoir.

En général, celui-ci est complété lors des opérations de service et d’entretien par le concessionnaire Mazda.

Par son manque de précision l’agrément de la boîte de vitesse manuelle à 6 rapports ne nous a pas convaincu et étonnamment, il n’y a pas de boîte automatique.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Comportement routier

Globalement, le Mazda CX-7 est un véhicule silencieux et confortable. Pour une auto de ce type, les mouvements de roulis sont bien maîtrisés.

Grâce à la traction permanente sur les 4 roues, la tenue de route est sûre. Malgré sa taille, il s’avère plutôt agile, agréable.

La direction est précise et douce, avec une assistance bien dosée. La direction procure au conducteur un feedback de bonne qualité.

Le Mazda CX-7 est un vrai SUV/VUS : il est à l’aise sur route et en milieu urbain, quant aux capacités de franchissement, elles sont plutôt restreintes et cantonnent le CX-7 plutôt dans le domaine du tous chemins.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Garantie

Mazda offre une garantie totale d’une durée de 3 ans, limitée cependant à 100.000 km.

Une garantie, également d’une durée de 3 ans, couvre les défauts de la peinture.

Quant à la perforation due à la corrosion, elle est prise en charge pendant une période de 12 ans.

Finalement, l’assurance assistance Mazda Europe Service d’une durée de 3 ans est également offerte.

Chose à épingler, elle est transmissible au propriétaire suivant, si la voiture est revendue pendant la durée du contrat.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Conclusion.

Depuis un bon moment déjà, la gamme MAZDA est une des plus intéressantes et complètes qui soient.

Comme d’autres modèles de la firme de Hiroshima dans d’autres secteurs du marché, le Mazda CX-7 propose une alternative très séduisante sur le marché des VUS/SUV de grande taille.

Les atouts du Mazda CX-7 sont :

– Des lignes originales et dynamiques, globalement très élégantes.

– Une bonne habitabilité et un confort de très bon niveau.

– Une tenue de route très saine.

– Une consommation raisonnable, vu le poids et le gabarit.

– Une construction sérieuse réalisée avec des matériaux de bonne qualité, qui devraient passer le cap des années sans gros soucis.

– Un prix, certes élevé, mais si on le compare à la concurrence à équipement égal, plutôt contenu.

Seule, la boîte de vitesses prête à la critique

Alors, si Vous désirez Vous démarquer du lot des SUV/VUS en provenance d’Outre-Rhin, n’hésitez pas à aller voir de plus près cette belle nippone.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

 

Principales données techniques Mazda CX-7.

Moteur.

Puissance fiscale (Belgique) 12 CV

Carburant Diesel

Positionnement Transversalement à l’avant

Nombre de cylindres 4 en ligne

Culasse Aluminium

Arbres à cames Double arbre à cames en tête commandé par chaîne

Nombre de soupapes par cylindre 4

Alésage x course 86 x 94,6 mm

Cylindrée 2.184 cm³

Taux de Compression 16,3 : 1

Alimentation Injection directe à rampe commune

Suralimentation Turbo à géométrie variable avec échangeur d’air (intercooler)

Puissance maximum 173 CV/127 kW à 3.500 tr/min

Couple maximum 400 Nm à 2.000 tr/min

Transmission.

Transmission Transmission intégrale permanente

Boîte de vitesses Boîte manuelle à 6 rapports

Rapports de transmission

Première 3,818 : 1

Deuxième 2,045 : 1

Troisième 1,290 : 1

Quatrième 0,926 : 1

Cinquième 0,853 : 1

Sixième 0,711 : 1

Marche arrière 4,139 : 1

Rapport final (1 à 4) 4,187 : 1

Rapport final (5/6 et MA) 3,526 : 1

Châssis

Direction A crémaillère à assistance électro-hydraulique

Diamètre de braquage entre murs 12,2 m

Suspension avant Roues indépendantes, triangles transversaux,

                              ressorts hélicoïdaux et barre stabilisatrice

Suspension arrière Roues indépendantes à bras multiples, ressorts hélicoïdaux

                                et barre stabilisatrice.

Système de freinage Double circuit en diagonale avec assistance et système

                                   ABS avec répartiteur électronique de force de freinage

                                   (EBD) et assistance au freinage d’urgence (EBA).

Freins avant Disques ventilés de 320 mm

Freins arrière Disques ventilés de 325 mm

Aide à la conduite DSC (Contrôle électronique de stabilité) avec TCS

                              (Contrôle de traction ABS avec répartiteur électronique de force

                              de freinage et aide au freinage d’urgence, RVM (détection

                              de la présence de véhicules dans l’angle mort)

Pneus (monte standard) 235/55 R 19 101 V

Réservoir de carburant 69 L

Réservoir additif (AdBlue/urée) 15,5 L

Dimensions.

Longueur 4.700 mm

Largeur 1.870 mm

Hauteur 1.645 mm

Empattement 2.750 mm

Voie avant 1.615 mm

Voie arrière 1.610 mm

Garde au sol 210 mm

Volume du coffre selon VDA De 455 à 1.350 L.

Poids.


Poids en ordre de marche 1.800 kg

Masse maximale admise 2.430 kg

Charge au toit 100 kg

Poids de la remorque freinée (pente 8 %) 2.000 kg

Poids de la remorque non freinée 750 kg

Poids maximum sur le crochet de remorquage 85 kg

Performances, consommations et rejets CO2 .

Vitesse maximale 200 km/h

Accélération de 0 à 100 km/h 11,3 sec

Consommation en milieu urbain 9,1 L/100km

Consommation en milieu extra-urbain 6,6 L/100km

Consommation en cycle mixte 7,5 L/100km

Consommation lors de l’essai – L/100km

Rejets CO2 199 g/km

 

Teintes de carrosserie disponibles

Teinte standard : Brilliant Black Clear

Teintes métallisées ou mica : Sparkling Black Mica, Galaxy Grey Mica,

                                                 Stormy Blue Mica, Crystal White Pearl Mica,

                                                 Copper Red Mica,

                                                 Aluminium Metallic.

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)

Mazda CX7 2.2CDVi Sport Plus (Test 2010)