ESSAI : La Lexus IS 300h, la confirmation de l’hybride

Classé dans : Essais - Lexus (Japon) | 0

Après avoir composé avec le diesel, la Lexus IS lui tourne résolument le dos avec une troisième génération exclusivement tournée vers une gamme premium où l’on retrouve seulement des versions « hybride » ou « essence ».



Peut-on – en Europe – résolument tourner la page du diesel et vendre des voitures ?

 


Une ligne plus acérée aux proportions ramassées et sportives

 

Par rapport aux précédentes IS, le design se veut volontaire voire agressif. À l’instar des GS et LS, la IS adopte la grille de calandre cintrée des nouvelles Lexus. Celle-ci est encadrée par des blocs optiques nantis d’un éclairage diurne à DEL en forme de L… comme « Lexus« .

Lexus IS 300h 2013

Affichant une longueur de 4,67 m, la nouvelle IS est 8 cm plus longue que sa devancière.

Lexus IS 300h 2013

De même, son empattement a augmenté de 7 cm et atteint à présent 2,80 m, ce qui est tout bénéfice pour les jambes des passagers arrière.

Lexus IS 300h 2013

Notons toutefois que le ciel de toit « caressera gentiment » leur crâne si leur taille dépasse 1,8 m.

Lexus IS 300h 2013

Grâce au placement de la batterie nickel-hydrure métallique sous le plancher du compartiment à bagages, ce dernier offre une capacité de chargement de 450 dm³ identique aux modèles à propulsion conventionnelle qui ne seront toutefois plus exportés en Belgique et au Luxembourg.

Lexus IS 300h 2013

Dans l’habitacle, les matériaux utilisés et les finitions de belle facture créent une atmosphère de luxe avec un niveau de qualité digne des premiums d’Outre Rhin.

Avec une assise des sièges plus basse et un nouveau volant à trois branches, le conducteur trouvera une position plus sportive et ce, d’autant plus que les sièges présentent un maintien de haut niveau.

Lexus IS 300h 2013

Toutes les versions de l’IS sont équipées du nouveau Lexus Media Display (LMD) ou du système multimédia Lexus Premium Navigation offrant une connectivité USB, AUX, Bluetooth et WiFi.

Notons qu’en finition haut de gamme Executive, la IS 300h est équipée d’un système Mark Levinson Premium Surround à 12 canaux, 835 Watts et 15 haut-parleurs…

Lexus IS 300h 2013

La planche de bord est très lisible et divisée en deux parties, à savoir une zone « information » avec un écran LCD de 18 cm (7’’) et une zone « commande », qui donne accès aux commandes comme le Remote Touch Interface (RTI), le levier de vitesses, le mode de conduite, le chauffage, etc…

Signalons que l’ajustement de la climatisation bizone s’effectue via des commandes tactiles très aisées à régler.

Lexus IS 300h 2013

En revanche, la Remote Touch n’est pas si pratique à manipuler. Elle ressemble à une souris d’ordinateur et nécessite de voyager dans les menus quand le véhicule est à l’arrêt.

Malgré des programmes intuitifs, il faudra décomposer et placer avec précision la balise sur chaque lettre de la destination.

Vu la grande sensibilité du Remote Touch, il faut posséder une certaine dextérité pour ne pas se tromper de caractère…

Franchement, un écran tactile aurait été plus simple !

Signalons qu’en collaboration avec INRIX, Lexus Connected introduit en première mondiale un service inédit de navigation vers un parking incluant en série une fonction trafic en temps réel et services de parking.

Lexus IS 300h 2013

Quant au système de sélection du mode de conduite, bien située sur la console centrale, sa molette présente différents programmes : NORMAL, ECO, SPORT, EV et SNOW (sur les versions F SPORT équipées de la suspension variable AVS, une fonction SPORT S+ est également disponible).

En termes de sécurité, la nouvelle IS propose un système de sécurité « pré-collision » (PCS) qui utilise un radar balayant l’avant du véhicule. Ce système alerte le conducteur et lui fournit une assistance au freinage calibrée dès le début de la mise en action des freins. Si la collision s’avère pratiquement inévitable, le système actionne automatique les freins pour réduire la vitesse d’impact.

Dans cette liste on retrouve entre autre, un moniteur d’angle mort (BSM); un avertisseur de circulation arrière (RCTA), une alerte de sortie de la file de circulation (LDA), une surveillance de la pression des pneus (AL-TPWS), l’allumage automatique des feux de route (AHB). Notons aussi un capot actif absorbant l’énergie d’impact d’un choc avec un piéton.

Lexus IS 300h 2013

Tous ces systèmes ont certainement contribué à l’obtention des cinq étoiles par l’Euro-NCAP. Cet organisme lui a aussi décerné 91 % pour les adultes, 85 % pour les enfants et un très bon 80 % pour les piétons.

 

Une ligne cinématique bonifiée

 

Seule la version hybride 300h de la nouvelle IS sera disponible en Belgique et au Luxembourg.

Elle est propulsée par un moteur électrique de 143 ch. accouplé à un moteur essence 2,5 l de 181 ch.

Lexus IS 300h 2013

Ce moteur thermique ne possède que quatre cylindres mais est à cycle Atkinson. Il est doté de l’injection directe et indirecte D-4S, de la double distribution variable intelligente VVT-i et d’un système de recirculation des gaz d’échappement (EGR).

Cette chaîne hybride entraîne les roues arrière via une transmission à variation continue électrique (ECVT) et affiche une puissance totale de 223 ch.

Lexus IS 300h 2013

Silencieux à l’extrême, le groupe propulseur ne se fait remarquer que lors des fortes accélérations : un bruit d’aspirateur apparaît alors, suivi un peu plus tard par un accroissement de la vitesse… typique des hybrides Toyota. Mais tout reste très linéaire. En revanche, si la nécessité se fait sentir, il suffira de passer au mode Sport en tournant la molette : il s’ensuivra une accélération beaucoup plus énergique… qui ira de paire avec bruit plaintif du moteur.

Lexus IS 300h 2013

La direction est précise et semble beaucoup plus naturelle que la génération précédente. Elle permet de placer cette propulsion avec beaucoup de finesse sur les petites routes. Notre exemplaire, de finition « Executive Line« , était chaussé de pneus 225/45 R17. Cette monte lui permet de garder un niveau de confort tout-à-fait acceptable…

Nous pensons que celui-ci se dégradera avec des pneus 225/40 R18 comme proposés sur la finition « F Sport Line« .

Quant à sa consommation, malgré un moteur thermique de 2,5 l elle reste raisonnable et tourne dans les alentours de 6 à 7 litres.

Mais nous avons pu réaliser des parcours où celle-ci est restée inférieure à 6 litres aux cent, ce qui est particulièrement agréable au portefeuille !

 

Spécifications techniques

 

Voir fichier Acrobat® à télécharger

Lexus IS 300h 2013

 

Qu’en dire ?

 

Par rapport aux autres marques automobiles, le groupe Toyota dispose déjà de 15 ans d’expérience dans ce mode de propulsion.

Il est avéré que ce système garantit de faibles coûts d’entretien en réduisant, par exemple, l’usure des freins et des pneus.

Quant à la batterie, elle serait conçue pour durer aussi longtemps que le véhicule lui-même…

Lexus IS 300h 2013

Reste le coût : proposée à partir de 37.000 EUR, la IS 300h aurait pu souffrir à Bruxelles ou en Wallonie de la taxe de mise en circulation de près de 2.500 EUR particulièrement salée et totalement inadaptée à ce genre de véhicule où l’accent est surtout mis sur les faibles productions de CO2 (99 g en cycle mixte).

Mais apparemment, cette imposition n’a pas pénalisé sa diffusion dans ces deux régions, que du contraire : l’objectif de 250 IS 300h que Lexus s’était fixé pour 2013 est dépassé depuis longtemps : fin novembre, pas moins de 400 IS 300h avaient trouvé preneur !

Voilà quelque chose des plus encourageants !

Lexus IS 300h 2013

Mais n’oublions pas non plus que cette taxe est également le lot de ses concurrentes Premium à « huile lourde« …