ESSAI : Lexus IS 200d : Le mieux est l’ennemi du bien

Classé dans : Essais - Lexus (Japon) | 0

Apparue en 2000 comme nouvelle berline d’entrée de la gamme Lexus, l’IS était censée rivaliser avec les autres berlines Premium comme l’A4, la BMW série 3 et la Mercedes classe C.

Lexus IS 200d 2011

Uniquement proposée en moteur essence, sa diffusion est restée relativement discrète en Belgique, patrie du Mazout. Il a fallu donc attendre 2006 pour que l’IS reçoive dans sa gamme une « version à huile lourde » : la IS 220d.

Mais si Lexus envisage une pénétration dans les « Fleet », il est nécessaire de créer une version qui corresponde à sa définition économique, fiscale et écologique.


Et voici donc la IS 200d

 

De ligne classique mais féline et bien assise sur ses quatre roues, la Lexus IS propose à qui recherche un véhicule Premium une alternative exotique mais non dénuée d’élégance.

Lexus IS 200d 2011

A l’intérieur, on retrouve une ambiance germanique où – dans notre exemplaire – le noir domine tristement.

L’instrumentation générale est agencée de manière très ergonomique : ainsi les accoudoirs dans les portières sont disposés suivant un angle naturel de façon à ce que les boutons des vitres latérales soient immédiatement à portée des doigts.

 

 

Malgré son positionnement inhabituel à droite de la console centrale, le frein à main reste étonnamment accessible et ne nécessite aucune contorsion du poignet.
Le volant est ajustable électriquement en hauteur et en profondeur.

Les sièges électriques sont chauffants et même ventilés et disposent de trois positions mémorisables et ce, conjointement avec le volant.

Lexus IS 200d 2011

 

Ils sont très bien dessinés et permettent de trouver une position de conduite idéale. La souplesse de leur revêtement en cuir les rend très agréables d’autant plus que la suspension est très prévenante.

Lexus IS 200d 2011

Les passagers à l’arrière peuvent se voir protégés des rayons ardents du soleil par un rideau qui se déploie électriquement. Les rétroviseurs extérieurs sont particulièrement larges, permettant une bonne rétrovision. La ceinture de caisse assez haute renforce l’effet cocooning.
Devant cet univers de raffinement, il est singulier de constater qu’il n’y a pas de touche confort aux clignoteurs. Comme déjà signalé dans l’essai de la IS250C, la montre à chiffres digitaux LCD verts détone un peu.

A noter aussi que le dossier de la banquette arrière ne se rabat pas mais il est pourvu d’une trappe à ski.

Lexus IS 200d 2011

Au niveau de la sécurité, la IS avait déjà décroché ses cinq étoiles aux tests Euro-NCAP qui datent de 2006.

 

Une IS à 150 poneys

 

Par rapport à sa grande sœur l’IS220d, cette version possède le même moteur diesel de 2231 cm³ mais il diffère par sa puissance apparemment plus modeste : 150 ch. à 3600 rpm au lieu de 177 ch.

Lexus IS 200d 2011

Cent cinquante chevaux, ce n’est quand même pas rien ! Sauf qu’ici, ils sont bridés de manière affligeante par une boîte de vitesses longue comme une journée sans pain : à 90 km/h, le moteur ne tourne qu’à 1800 rpm en cinquième vitesse et en sixième, son régime atteint à peine 1300 rpm…

Inutile d’ajouter qu’à ces vitesses de rotation, le moteur ne réagit que de manière lymphatique à toute pression du pied droit et ce, d’autant plus qu’il se trouve à l’extérieur de la plage idéale de son fonctionnement.

Lexus IS 200d 2011

D’ailleurs, à 120 km/h, il nous est souvent arrivé d’oublier sciemment cette sixième vitesse (à ce rapport de boîte, il tourne gentiment à 1800 rpm…) Comme le moteur ne se réveille vraiment qu’aux alentours de 2500 rpm, tout essai de ce dernier rapport dans ces zones devient répréhensible…

Quant à la consommation, nous avons atteint une moyenne de 6,4 l aux 100 km. Ce résultat moyen vient du fait qu’il faut relancer souvent la lourde machine (± 1600 kg).

Notons toutefois que son réservoir d’environ 70 litres autorisera une autonomie confortable.

Lexus IS 200d 2011

Cependant, avec un châssis qui a permis de placer un V8 de 5 litres donnant 423 chevaux, la IS 200d permet une conduite dynamique et précise, à condition de jouer  souvent avec les rapports…

 

Caractéristiques techniques

 

Brochure à télécharger

 

La cible est atteinte

 

Malgré une adéquation flagrante entre la boîte et le moteur, les statistiques de Lexus démontrent que dans la gamme IS Diesel, la 200d est choisie par quatre clients sur cinq.

Lexus IS 200d 2011

Sachant que les IS Diesel sont choisis par neuf clients sur dix, Lexus ne peut que se réjouir de ce nouveau modèle, même si celui-ci laisse l’agrément de conduite au vestiaire. En outre, le prix assez coquet (notre véhicule valait quand même 42.635 EUR) ne semble pas y avoir jouer une influence majeure…

Cependant, ce plébiscite ne sera que passager car à l’instar de la CT200h, la prochaine IS tournera résolument le dos aux mécaniques de Rudolf Diesel et accueillera des moteurs hybride.