ESSAI : La Lexus GS 300h ou la maîtrise du h

Classé dans : Essais - Lexus (Japon) | 0

Dernière-née dans la gamme GS, la 300h reprend la chaîne cinématique de la IS 300h découverte en ces colonnes en fin 2013.


Lexus GS 300h 2014


Fiscalement plus adaptée à nos régions que la GS 450h (du moins pour le nord du pays), cette motorisation hybride permettra à cette cossue berline de faire la différence avec les sempiternelles grandes routières teutonnes, qu’elles soient étoilées ou non.

 


Commercialisée en Europe depuis 2012, la quatrième génération de la GS n’existait en Belgique qu’avec la motorisation hybride 450h dont le moteur n’est pas particulièrement aidé fiscalement dans le sud du pays : son moteur thermique, un six cylindres de 3,5 l de cylindrée développant la bagatelle de 292 ch. – est « assisté » par un moteur électrique de 200 ch.. En combinant les deux puissances la GS 450h offre 345 ch., ce qui fera certainement froncer les sourcils à votre receveur des contributions…

Lexus GS 300h 2014

Avec son moteur thermique de seulement 2,5 l, la puissance obtenue par la GS 300h « n’est que » 181 ch. Puissance à laquelle il faut adjoindre un moteur électrique de 143 ch. En ne proposant « que » 223 ch., la GS devient ainsi plus conforme à la réglementation fiscale !

Et ce, d’autant plus qu’elle ne rejette que 109 g de CO2 au lieu de 139 g…

Lexus GS 300h 2014

D’après Lexus, la GS 300h devrait représenter plus de 3/4 des ventes de la gamme GS, dont une partie substantielle aux clients flottes.

 

Une calandre agressive, un intérieur très complet

 

Par rapport à la IS, la ligne est pratiquement la même : on retrouve cette calandre agressive en forme de sablier, très basse, prête à avaler le bitume. Cette calandre est encadrée d’optiques à facettes multiples soulignés par une rangée de DEL officiant comme feux de jour.

Lexus GS 300h 2014

De profil, sa silhouette musclée reprend la philosophie stylistique L-finesse qui s’impose actuellement à tous les modèles de la marques premium de Toyota.

Lexus GS 300h 2014

La GS 300h mesure 4,85 m, soit 18 cm de plus que sa cadette, la IS 300h.

Lexus GS 300h 2014

Bien que de largeur pratiquement équivalente, la GS toise la IS de plus de 15 cm pour lui donner plus de prestance, ce qui sied particulièrement bien aux grandes routières.

Lexus GS 300h 2014

Le coffre, d’un volume de 468 dm³, nous paraît un peu juste pour quatre passagers et ce, d’autant plus que le dossier des sièges arrière ne se rabat pas : la faute aux batteries Nickel-Métal Hydrure (NiMH) alimentant sa cinématique hybride.

Lexus GS 300h 2014

L’intérieur se veut d’être particulièrement complet : les sièges avant à multiples réglages électriques disposent chacun de trois mémoires. Ils permettent une position parfaite pour toutes les morphologies, même celles abonnées aux McDO…

Comme il est de coutume chez Lexus, le volant reprend la place programmée au lancement du moteur. Toujours au niveau du confort, la GS possède une climatisation ‘S-Flow’ avare en énergie.

Lexus GS 300h 2014

Pour les aides à la conduite, Lexus a vu grand : sa berline dispose d’un affichage tête haute en couleur aisé à régler et un grand écran à DEL multimédia de 12,3’’ soit 31 cm. Ce dernier est associé la seconde génération de la commande Remote Touch Interface (RTI) d’un maniement simple. Pour le mélomane, l’habitacle de la GS 300h renferme un système audio haut de gamme Mark Levinson Premium Surround de 835 W et 17 haut-parleurs.

Lexus GS 300h 2014

Toujours au niveau du divertissement, celui-ci comprend le système Lexus Hotspot qui offre à chaque occupant – via deux antennes 3G – une connexion Wi-Fi indépendante dès le démarrage.

Pour la sécurité, la GS est pourvue d’un système étendu de sécurité précollision (A-PCS) contrôlant la vigilance du conducteur via une caméra de veille. En outre, elle dispose d’un régulateur de vitesse (ACC) adaptatif, d’un système de maintien dans la file de circulation (LKA), d’une vision nocturne Lexus Night View, d’un moniteur d’angle mort (BSM) et d’un avertisseur de circulation arrière (RCTA) particulièrement utile lors de la sortie en marche arrière d’une place de stationnement.

Lexus GS 300h 2014

En outre, la GS 300h reçoit un éclairage avant adaptatif intelligent (phares tournants I-AFS) avec allumage automatique des feux de route. En 2005, la sécurité de la GS de troisième génération a été cotée cinq étoiles par l’Euro-NCAP. Gageons que ces nouveaux équipements sécuritaires dont pas moins de 10 airbags et des prétensionneurs pour les ceintures de sécurité des passagers arrière, lui permettront de confirmer cette cote flatteuse.

 

Sur route

 

Comme grande routière la GS se révèle pour les passagers un cocon des plus douillet fourmillant de petites attentions qui les mettront à l’aise.

Lexus GS 300h 2014

Plus typée confort que la IS, la GS permet de longs déplacements sans aucune fatigue. Grâce à une molette placée derrière le levier de vitesse, il est possible d’adapter sa conduite suivant quatre modes :

  1. Le mode Eco privilégiant l’économie de carburant impliquant une conduite détendue
  2. Le mode Normal (par défaut) qui est prévu pour la conduite de tous les jours et propose l’équilibre entre économie et confort de route
  3. Le mode Sport S qui améliore la réactivité de la boîte de vitesse afin de privilégier une conduite plus dynamique et des accélérations plus enjouées mais également plus bruyantes.
  4. Le mode Sport S+ adapte la transmission et la suspension de manière à offrir au conducteur des sensations sportives plus tranchées.

Lexus GS 300h 2014

N’oublions pas non plus le mode EV (électrique) qui peut peut propulser la GS Hybrid jusqu’à 64 km/h en utilisant seulement l’énergie générée par la batterie hybride ainsi que le mode Snow spécialement étudié pour les conditions hivernales sévères.

Lexus GS 300h 2014

Sa conduite s’avère très agréable et les longs trajets sur autoroute s’avèrent très reposants pour peu que le relief s’accentue les hululements du système CVT restent discrets en mode Normal ou Eco.

Lexus GS 300h 2014

Sur les modes Sport S et Sport S+, le moteur thermique devient plus audible et autorise de puissantes accélérations qui restent malgré tout très linéaires. La suspension se raffermit et consent un pilotage plus dynamique, cependant le gabarit de l’engin mettra une sourdine aux trop grandes velléités sportives…

Au niveau de la consommation, les 600 km d’essai ont donné une consommation moyenne de 6,4 litres depuis le dernier plein, ce qui est remarquable.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

Lexus GS 300h 2014

 

Qu’en dire ?

 

Agréable à conduire et consommant peu, la GS offre à son conducteur une certaine exclusivité sur la route car elle reste une hybride à part entière.

Lexus GS 300h 2014

Avec un prix débutant à 44.500 EUR, la GS s’avère une bonne affaire car les frais d’entretien sont réduits par rapport à la concurrence à moteurs thermiques vu que certains éléments ne s’usent que modérément.

Deux exemples : le freinage regénératif assurant les premiers 50 % de la force de freinage permet de prolonger la durée des freins, les pneus, gonflés à une pression 20 % plus élevée, s’usent moins rapidement : ces deux éléments ne sont changés qu’en moyenne à 90.000 km…

Lexus GS 300h 2014

Espérons que les nouveaux gouvernements du sud du pays prennent en compte les particularités des hybrides pour les faire bénéficier d’un régime fiscal plus adapté.