ESSAI : Lada Priora : un air de déjà connu !

Classé dans : Essais - Lada (Russie) | 0

Qui se rappelle des Lada 110, 111 et 112 ?

Débarquant en fin des années 1990, ces véhicules se voulaient un renouveau des antiques Lada 1500 qui étaient – rappelons-le – la version soviétique de la Fiat 124 de 1966.

Lada Priora 2011

Hélas, le succès de ces nouvelles moutures ne fut pas au rendez-vous. Avec la Priora, le constructeur russe remet le couvert avec un important remodelage touchant la carrosserie et le moteur.


Une ligne bien sage

 

Par rapport aux Lada 110 & consorts, la silhouette de la Priora se veut plus moderne, mais sans excès. Elle ravira les personnes pour qui les excès de modernité effrayent. Bien équilibrée sa ligne se veut rassurante et fait fi des débauches stylistiques des occidentaux : ici, c’est du classique et rien que du classique. Par rapport aux véhicules concurrents, ses dimensions restent aussi modestes (4,35 m de long, soit 10 cm de moins que la Logan MCV, sa rivale).

Lada Priora 2011

Le break appelé aussi  « 2171 » mis à notre disposition pour cette prise de contact reste dans cette philosophie. Les portières rappellent sa défunte devancière.

Lada Priora 2011

Le hayon donne accès à une soute de forme régulière de 444 dm³ qui, banquette arrière rabattue, donne près de 777 dm³ de contenance.

Lada Priora 2011

L’accès y est aisé et le seuil de chargement relativement bas.

Lada Priora 2011

Sous le tapis de sol, on découvre encore une vraie roue de secours.

 

Un intérieur sobre

 

Comme la Kalina essayée dans ces colonnes, le tableau de bord n’a rien de moderne, mais il va à l’essentiel : on y découvre même un petit ordinateur de bord qui permet de mesurer votre consommation moyenne et instantanée. Les rétroviseurs extérieurs  sont réglables électriquement et le volant n’est réglable qu’en hauteur.

Lada Priora 2011

Les sièges en velours sont confortables et on s’y enfonce comme dans un sofa. Espérons que cette mollesse inaccoutumée ne se dégrade pas avec le temps. La place y est suffisante pour cinq passagers.

Lada Priora 2011

Au niveau de la sécurité, deux airbags sont prévus mais la course aux étoiles de l’Euro-NCAP n’est pas encore de mise pour cette marque russe…

 

Un moteur élastique mais bruyant

 

La Priora Break est propulsée par un moteur 1600 cm³ 16V remis au goût du jour : sa puissance atteint les 98 ch. à 5600 rpm et son couple développe 14,5 Nm à 4000 rpm. Elastique, il reprend facilement à partir de 2500 rpm mais son insonorisation reste faiblarde.

Lada Priora 2011

Par rapport au 1400 cm³ de la Lada Kalina , il nous semble toutefois moins dynamique.

Pour cette brève prise en main, la consommation moyenne a tourné aux alentours de 7,5 à 8 l au 100 km sur un parcours varié dans le Borinage.

Attention à l’autonomie, car le réservoir ne compte que 43 litres y compris la réserve…

 

Une tenue de route de son temps

 

A son volant, ce qui frappe le plus, c’est la grande démultiplication de la direction : en ville, on n’arrête pas de mouliner ! Une caractéristique que nous avions déjà constatée à bord de la Kalina. Cette particularité conduit à un sentiment d’imprécision dans la direction. La boîte de vitesses à cinq rapports est ferme mais ses débattements sont  longs et n’ont pas la précision d’une boîte d’Outre-Rhin.

Lada Priora 2011

La tenue de route est sage mais la caisse a une certaine propension au roulis quand l’envie vous prend de conduire plus sportivement sur des routes sinueuses… encore que cette volonté ne se présente que très occasionnellement vu la démultiplication de la direction.

Lada Priora 2011

Comme sa petite sœur la Kalina, sa suspension est excellente et boit littéralement les ornières si fréquentes dans notre beau plat pays…

 

Données techniques

 

. Moteur 1,6 l 16V

. Cylindrée : 1596 cm3

. Alésage x course : 82 x 75,6 mm

. Rapport volumétrique : 11/1

. Puissance maxi de : 72 kw à 5600 tr/mn

. Couple : 145 Nm à 4000 tr/mn

. Puissance fiscale : 9 Cv

. Masse en ordre de marche à vide : 1 088Kg

. Boîte de vitesses : 5 vitesses

. Vitesse maximum : 183 km/h

. Consommation mixte : 6,3l/100 km

. Emissions de CO2 : 154 g/km

. Longueur hors tout : 4,34 m

. Largeur hors tout : 1,68 m

 

Une rivale à la Logan MCV ?

 

Certes, la Logan MCV 1.6 16v de 105 ch. en version « Lauréate » semble plus moderne et sa tenue de route est aussi plus performante, mais la Priora 2171 offre une simplicité d’usage plus radicale et son prix est encore plus alléchant (11.500 EUR). En revanche, son volume de chargement reste en retrait.

Dans notre pays où presque 75 % des ventes sont « mazoutées » sa diffusion risque de pâtir de l’absence d’une version diesel…

Lada Priora 2011

Mais, au fait, n’est-ce pas justement la marque Renault qui a participé à la remise à flot d’AVTOVAZ ? On pourrait, dès lors, rêver d’une Lada 1.5 dCi ?