La Jaguar I-PACE : électrisante !

Classé dans : Essais - Jaguar (GB) | 0

Pour concurrencer les Tesla américaines en Europe, c’est finalement Jaguar qui s’y est collé avec son I-PACE !

Et de quelle façon : par un crossover aux lignes tendues, succombant ainsi aux sirènes de la mode des SUV.
Était-ce la bonne formule ?

Une ligne dynamique

Comme pour toutes les voitures électriques, l’imagination des designers s’en trouve débridée et s’affranchit des obstacles que constituent les particularités du moteur thermique. Nous songeons par exemple à son refroidissement, à son système d’échappement ou même à son encombrement…

Vu que les moteurs (deux) sont logés dans les essieux, et la batterie entre ceux-ci, les designers ont eu les coudées franches pour dessiner ce SUV. Celui-ci a donc été dessiné et développé pour tirer le meilleur parti de sa chaîne cinématique et optimiser son espace intérieur grâce aussi à son empattement de près de 3 m.

Notons également que le positionnement de la batterie a permis aussi d’obtenir une répartition des masses de 50:50 et un centre de gravité 13 cm plus bas que sur le F-PACE.

Le I-PACE dispose du système d’éclairage matriciel Matrix LED compacts qui incorpore les feux de jour en forme de double J ainsi que des clignotants dynamiques.

La Jaguar C-X75 a été son modèle : on y retrouve sa ligne râblée reconnaissable avec son capot court et bas avec prise d’air intégrée et sa ligne de pavillon fluide et son arrière abrupt.
Sa calandre joue d’ailleurs un rôle aérodynamique non négligeable : elle canalise le flux d’air qui ressort ensuite par l’écope intégrée du capot.

Cet aérodynamisme en forme de goutte d’eau se retrouve également dans son dessin, et lui permet ainsi de prétendre à un Cx de 0,29. Notre modèle disposait d’une suspension pneumatique. À des vitesses supérieures à 105 km/h celle-ci s’abaisse automatiquement de 10 mm pour encore réduire la résistance à la pénétration dans l’air.

Comme le Land Rover Velar, ses poignées de porte sont affleurantes et émergent des portières dès qu’on les frôle.

Un habitacle vaste, bien fini et hyper connecté

Bien que mesurant 4,68 m, la place pour les passagers du I-PACE est comparable à celui du F-PACE plus long.
Il en est de même pour l’agencement intérieur : l’absence de tunnel de transmission a permis l’intégration d’un volume de rangement de 10,5 litres et à l’arrière, un accommodement a été prévu sous les sièges pour les tablettes et les ordinateurs portables.

Le coffre à bagages offre une capacité de 656 dm³ et de 1453 dm³ une fois le dossier des sièges rabattu.

Signalons aussi la présence d’un espace de rangement dans le coffre avant dédié aux câbles d’alimentation.

Bien que la présentation soit contemporaine, l’ambiance premium règne par une qualité de finition approchant celle d’outre Rhin.

Accueillants, les sièges sont chauffants, tout comme le volant. Grâce à un système sophistiqué de gestion thermique par pompe à chaleur, le I-PACE épargne la batterie pour réchauffer l’habitacle. Selon Jaguar celui-ci permettrait de gagner près de 50 km en autonomie.

Pour avoir essayé le I-PACE en janvier, il faut reconnaître que le système s’avère plus performant que les autres véhicules électriques essayés jusqu’à présent. Jaguar affirme que le I-PACE garde toutes ses capacités à toutes températures.

Cependant, en mode économie d’énergie avec de nombreux passagers, il ne faut pas rêver : la buée se forme aux vitres et fait ressembler votre véhicule à un aquarium… D’ailleurs, le constructeur en est conscient !

Au niveau de l’infodivertissement, le I-PACE inaugure le système d’intuitif Touch Pro Duo qui met en avant deux écrans tactiles sur la console centrale, censé minimiser la distraction du conducteur en séparant logiquement la partie information de la partie contrôle interactif. Celui-ci est complété par un affichage interactif de 12″ placé derrière le volant ainsi que d’un affichage tête haute.

Quant aux commodités, le système va jusqu’à identifier le conducteur via sa clef et le signal Bluetooth de son smartphone et prépare la voiture avec sa température, ses réglages de siège et d’infodivertissement préférés. Avec l’assistant vocal d’Amazon, Alexa, celui-ci pourra se renseigner sur le verrouillage de sa voiture, son niveau de charge et son autonomie…

A noter aussi que les logiciels d’infodivertissement, de l’unité télématique et du pilotage de recharge de batterie peuvent être mis à jour sans fil, ce qui réduit le nombre de visites à son concessionnaire.

Sur route

Avec un moteur électrique synchrone à aimant permanent sur chaque essieu de 200 ch totalisant ainsi 400 ch et un couple camionesque de 696 Nm disponible directement, le I-PACE ne déçoit pas. Ses accélérations sont fulgurantes : Jaguar avoue que le 0 à 100 km/h est avalé en 4,8 secs
Et le tout dans un silence déroutant.Plusieurs modes de conduite sont proposés allant du dynamique au confort en passant par l’économique qui préserve l’autonomie qui peut se réduire comme une peau de chagrin à vitesse élevée.

En outre, afin de préserver cette précieuse autonomie, le freinage régénératif peut être paramétré jusqu’à 0,4 G de telle façon que le conducteur puisse conduire avec une seule pédale : le véhicule ralentit dès qu’il relâche l’accélérateur, ce qui limite voire annule l’emploi de la pédale de frein.

Sa tenue de route est très précise grâce à sa direction très communicative et jamais lourde malgré des jantes de 20″.
Plus bas que le F-PACE, son roulis est quasi inexistant.

En tant que 4×4, les chemins ou les gués ne lui font pas peur, son système module en permanence la répartition AV/AR en fonction des conditions rencontrées, ce qui autorise une grande sérénité à son volant malgré un poids dépassant les 2,2 tonnes à vide.

En outre, sa suspension pneumatique Adaptive Dynamics basée sur des lois d’amortissement variables en continu lui apporte une véritable vivacité tout en préservant son équilibre général.

L’autonomie

Reste le problème propre à tous les véhicules électrique : son autonomie. Selon Jaguar, les batteries lithium-ion de 90 kWh lui offriraient une autonomie de 470 km (cycle WLTP).

Chargées à 97 % au début de l’essai, l’autonomie en mode confort frisait les 300 km.

Mais après une petite cinquantaine de kilomètres sur autoroute à allure plus que modérée avec peu de chauffage, il ne restait environ que 240 km
Évidemment sur ces voies rapides, le freinage génératif ne peut être utilisé et donc aucune récupération d’énergie n’est réalisée !

Ce constat a obligé votre serviteur à prendre les nationales, ce qui exige naturellement plus de temps… De plus, la présence de passagers a nécessité une plus grande utilisation de l’airco…
Au cours de l’essai réalisé à basse température et souvent sous la pluie, la consommation a tourné autour de 24 kWh à 30 kWh au 100 km.

Pour la recharge de la voiture, vu la grande capacité des batteries, le temps de charge nécessaire est important : à domicile, sur une prise ordinaire, cela requiert près de 40 heures ! S’il est impossible de recharger à domicile, il faudra nécessairement passer par des bornes de charge « rapide » ce qui prend quand même facilement une demi heure voire plus…
Par temps froid, il est bon de se munir d’une écharpe, d’un bon roman et d’un thermo !

Conscient de ce problème, l’importateur belge a créé un partenariat avec la société Eneco. Si le client le souhaite, cette société installera pour environ 1500 EUR un wallbox (7 kW) qui permettra d’atteindre 80% de recharge en 10 heures, soit une nuit.

Spécifications techniques

Voir fichier pdf à télécharger.

Conclusions

Jaguar a vraiment frappé fort avec son I-PACE : 400 ch, 4×4 et un look d’enfer !
Vive et confortable, avec une autonomie réelle entre 250 et 300 km par temps hivernal, elle offre une alternative tout à fait réaliste aux Tesla dont la fiabilité n’est pas toujours exemplaire.

Proposée à partir de 79.000 EUR, elle coiffe au poteau les futures Mercedes EQC et Audi e-tron commercialisées prochainement.

Jaguar Land Rover produit le I-PACE en Autriche dans le cadre d’un partenariat avec Magna Steyr, spécialiste du 4×4.

Benoît Piette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 3 = 3