Hyundai i30 Wagon

Chez Hyundai la pluralité est encore de mise. A côté des désormais inévitables SUV, la marque propose un élégant et spacieux break, le i30 Wagon.

La i30 qui existe depuis 10 ans et qui en est à sa troisième génération, se décline maintenant en quatre modèles différents : une classique cinq portes : la Hatchback, un élégant coupé : la Fastback, une sportive : la i30 N et enfin la version break appelée Wagon que nous avons testée.

Extérieur

La calandre reprend la « Cascading Grille« , la signature de la marque coréenne. Les phares étirés lui confèrent un regard perçant et entament la ligne de ceinture qui se déroule jusqu’aux feux arrières.

Son profil dévoile aussi une belle ligne de toit tombante façon « Shooting Break« .

Par cette ligne assez sobre, Hyundai confirme son souhait de s’européaniser et de s’aligner sur nos canons de beauté automobile. La marque annonce d’ailleurs que ce modèle a été imaginé, développé et testé en Europe.

Intérieur

Dès que l’on se met à son volant, on constate que le niveau de finition est plus que soigné. Certains trouveront que sa décoration monochrome la rend un peu austère, alors que d’autres diront que cela lui confère une certaine harmonie. A vous de juger.

L’ergonomie est bien étudiée et chaque bouton et levier s’actionne en souplesse.

L’écran 8″, en option sur les premières finitions, est en position flottante et surplombe la console centrale. Il est ainsi placé plus haut que chez la plupart de ses concurrents. Nos vertèbres cervicales apprécieront. L’écran concentre toutes les fonctionnalités et permet de se connecter à son smartphone avec les applications Apple Carplay ou Android Auto.

La hauteur de la surface vitrée n’est pas optimale et la vision par la lunette arrière s’en trouve quelque peu limitée.

Les sièges sont fermes et offrent un bon soutien lombaire, tant à l’avant qu’à l’arrière.

Côté coffre, l’on sera agréablement surpris par sa capacité. Celle-ci va de 602 L, banquette relevées à 1650 L lorsque celle-ci est totalement abaissée. Le constructeur a également pensé aux aspects pratiques. Ainsi on y trouvera des crochets pour arrimer les sachets de course, une prise 12 V, sans oublier le double plancher.

Lorsque la banquette de type asymétrique est totalement rabattue on pourra y installer le filet de séparation pour éviter que les colis ne s’invitent à l’avant entre le conducteur le passager.

Conduite

Grâce à sa direction très précise et sa suspension au système Multilink, la voiture a une très bonne tenue de route et est très confortable et ce même sur route pavée.

La suspension Multilink, utilisée comme suspension arrière sur ce modèle de voiture, comprend cinq bras, le moyeu et le châssis. Tous les bras sont couplés avec le moyeu et le châssis par des joints sphériques. Et des barres antiroulis sont ajoutée pour assurer la stabilité.

Lors de notre essai, nous disposions d’une version 1.6 CRDi de 110 ch avec une boîte manuelle à 6 vitesses. Ce moteur en disposition transversale développe un couple maximal de 260 Nm à 1900 Tr/Min. Il allie discrétion et souplesse, mais peut se montrer un peu timide dans les rapports supérieurs.

Comme nous le voyons sur la photo ci-dessous, notre modèle est équipé d’un crochet pour remorque. Le seul soucis est qu’il entre dans le champ des détecteurs de recul, ce qui provoque le signal d’alerte ininterrompu comme si nous étions proche d’un obstacle. Un crochet rétractable serait donc une bonne solution.

Dès le niveau de base, l’équipement sécuritaire bénéficie déjà d’une belle dotation avec le freinage d’urgence, l’assistant au maintien de voie et le détecteur de fatigue.

Pour bénéficier des capteurs de parking, de phares LED et de sièges chauffants, il vous faudra opter pour les niveaux supérieurs de finition.

La i30 Wagon est proposée en 3 niveaux de finition (Air, Twist et Sky) qui sont chacun proposés en version essence ou diesel. La boîte automatique 7-DCT n’est disponible que sur les Twist et Sky.

Selon votre choix, ils vous en coûtera de 20.389 € à 31.889 €

Conclusion

Cette i30 Wagon, complète à merveille la gamme i30. Clairement conçue pour le marché européen où elle concurrence la VW Golf SW et la Peugeot 308 SW, notre i30 allie habitabilité, confort et sobriété.

Et avec son équipement complet et sa très bonne capacité de chargement, elle a tout ce qu’il faut pour se tailler une place de choix dans ce créneau.

Pour notre essai, nous avons consommé en moyenne 6,9 L/100 km pour un usage mixte.

 

Guy Gysemberg

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 ÷ 1 =